Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Qu'est-ce qu'une lithophyse ?


Littéralement, une bulle de pierre, du grec lithos, pierre et phusa, bulle.
Les lithophyses sont une des formes de la silice, qui se rencontre communément sous divers aspects : quartz, agate, opale, silex, calcédoine.
Elles se rencontrent en France dans l'Estérel, plus particulièrement dans les coulées de rhyolite datant du Permien.
D'aspect extérieur non engageant, et ayant une surface irrégulière, pustuleuse, de teinte terne (brunâtre, grisâtre, verdâtre, rosâtre, blanchâtre), ce sont des géodes de formes sphérique à ellipsoïdale de diamètre variant de quelques centimètres à plus de 20 cm., exceptionnellement plus.

                                                                                         in Geoforum / Geowiki.

Ces structures, une fois coupées et polies, révèlent alors leur magnificence: chatoiement des couleurs, variété des formes dessinées par la nature, richesse des incrustations.
Une merveille dans la diversité !

               Lithophyse de l'Estérel  Poids : 167 gr. - taille : 63/69 mm.          photo : agates.nl

Formation des lithophyses :

Les coulées de lave contiennent des vacuoles de gaz, de plus ou moins grandes tailles. C'est à l'intérieur de celles-ci que la silice se dépose en leur donnant dureté et inaltérabilité.
Lorsque la rhyolite se désagrège, ou s'altère avec le temps et les conditions, les lithophyses s'en trouvent dégagées.
La cavité formée au départ - l'ancienne bulle de gaz - se retrouve pleine d'une "eau chaude" intersticielle qui s'est chargée de minéraux par diffusion en passant dans les roches, soit au moment de l'éruption, soit plus tard. Dans cette eau, un gel colloïdal de silice précipite en remplissant plus ou moins la cavité ... il se transformera en calcédoine par le suite.
Ensuite, dans des conditions devenues favorables, les autres minéraux se déposent.
Lorsqu'il reste de l'espace, du quartz (silice cristalline) peut migrer de l'extérieur vers l'intérieur de la cavité et former des cristaux orientés vers son centre. En plus du quartz, d'autres minéraux peuvent venir remplir les lithophyses : l'améthiste, la calcite, la fluorite, la chlorite, l'hématite, etc...
Cet "objet pétrographique" , en rapport avec le volcanisme, n'est ni une formation métamorphique, ni magmatique, mais hydrothermale (cristallisation à partir de substances dissoutes dans l'eau chaude)

Coupe schématique :


Variété :

Les lithophyses présentent une grande variété d'aspect et de "contenu" : cela s'explique en fonction de la taille de la "bulle gazeuse" de départ, de l'importance du dépôt de calcédoine et du remplissage de la cavité, des oxydes présents dans le liquide nourricier et de la quantité résiduelle de silice, après dépôt de calcédoine, qui cristallisera en occupant plus ou moins l'espace encore libre.

photo du dessus : taille 87/71 mm. - poids 235 gr.
photo du dessous : taille 52/51 mm. - poids 72 gr.   in agates.nl




                                          superbe lithophyse de l'Estérel - wikipedia
                                                On pourrait l'appeler : "le mont Fuji" .

                                              Lithophyse emplie de calcédoine - 7 cm. L

Sources :


- Géodes et hydrothermalisme , par P.Thomas

      http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/img_sem/XML/db/planetterre/metadata   /LOM-Img61-2003-11-24.xml
- Géoforum - Géowiki.
- Quelques belles photos sur Géoforum :
en pages 1-2- 13
  http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=3675&st=240


Ici devrait suivre le volcan de Maure Vieille ... n'ayant pas eu le temps de le visiter, je vous renvoie à une photo et au dossier de M.Moine, en attendant les miennes, l'an prochain.

               Un clic sur la photo pour le dossier géologie de l'Estérel - page 5.3
                                                  de M.Moine & al.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog