Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Ce confetti situé dans la plaque Nazca a vu sa naissance ponctuée par trois grands épisodes volcaniques et l’apparition successive des volcans Poike, Rano Kau et enfin Terevaka.

 

carte-le-geologue.gifCarte de l'île de Pâques - reprise de Volcanes de Chile / Oscar Gonzalez Ferran / Instituto Geographico Militar Chile.


La naissance de l’île de Pâques a commencé il y a environ 3 millions d’années avec l’éruption du Poike ; ce stratovolcan basaltique est constitué d’un empilement de coulées…on peut en dénombrer une trentaine sur la falaise la plus haute. Son sommet culmine à 370 mètres et est creusé par un petit cratère d’explosion de 120 m. de diamètre, recouvert actuellement d’eucalyptus formant un « pompon » caractérisant cette extrémité de l’île.

Trois petits dômes trachitiques adjacents sont alignés sur son flanc nord, restes d’une activité explosive de type péléen. Les couches superficielles oxydées du volcan, qui ont pris une teinte orangée, sont fragiles et interdites aux véhicules depuis 2006.

 

Paques---Poike----O.Gonzalez-Ferran-univ-Chile.jpg                           Volcan Poike - photo Oscar Gonzalez Ferran

 

2705889868_1.jpg                Volcan Poike et extrémité est de l'île de Pâques - photo explora.com

 

Rano-Kao---Camilloda-voyage-bons-plans.jpg                          Volcan Rano Kau - photo Camilloda / Voyages Bons plans.


Un deuxième épisode est lié à l’apparition d’un deuxième stratovolcan, il y a 2 millions d’années : le Rano Kau. Ce volcan a connu un effondrement, il y a 200.000 ans, qui a donné naissance à une caldeira d’un diamètre de 1.400 m. et profonde de 200 m. ; la caldeira est limitée par des failles qui lui donnent un pourtour polygonal. Un lac, profond de 11 mètres,  occupe son fond. Il a longtemps été la principale source d’eau douce de l’île. Il est partiellement recouvert de joncs qui en se décomposant, ont formé une mosaïque d’eau et de masses instables. Les laves rhyolitiques de la partie sud-ouest de l’île de Pâques affleurent au M.Orito, au cône de Te Mamavai, situé au nord de la caldeira, et sur trois îlots : les motus Kao Kao, Iti et Nui, restes de cheminées volcaniques parasites. Elles sont principalement constituées de laves blanchâtres et d’obsidiennes noires. Ces affleurements d’obsidienne ont été recherchés par les pascuans, qui les ont taillés en outils … c’est ainsi que des éclats se retrouvent partout sur l’île. Sur M.Orito, un croissant fait d’une succession de petits ateliers, installés sur des terrasses d’une dizaine de mètres de long sur 2 à 3 de large, témoigne de cette activité.

 

Rano-Kau---berphi.jpgVue aérienne du Rano Kau - photo Yan Arthus Bertrand - photo issue de http://berphi.skyrock.com avec l'autorisation de Bernard PHILIPPE.

 

Dernier volcan à apparaître, il y a environ 250.000 ans, un volcan-bouclier, le Terevaka qui a relié les deux stratovolcans précédents pour former une seule île … sans lui, on ne pourrait pas parler d’île de Pâques , mais bien d’archipel de Pâques.

Ce grand volcan-bouclier a recouvert de ses laves « aa » 80% de la surface actuelle de l’île ; il culmine à 506 mètres. Quelques 104 cônes parasites habillent ses flancs et sont le résultat d’une activité de type strombolien. La dernière éruption sur l’île y est datée de 11.000 ans environ.

 

pano_rano_raraku_volcano---paris-photo.net.jpg                        Le Rano Raraku - photo Paris-photo.net

 

Rano Raraku constitue le plus beau site du volcan Terevaka ; il est situé côté est, proche du volcan Poike. C’est aussi la carrière d’où les sculpteurs pascuans ont tiré la quasi-totalité des moais. Ce site est un anneau de tuf créé par une éruption de type phréatomagmatique, d’un diamètre externe de 1.000 mètres et interne de 600 mètres. Né en bord de mer, il en a été isolé ensuite par des coulées de laves postérieures … ce que justifie l’existence d’une falaise de 80 mètres créée par l’érosion marine avant que l’anneau de tuf ne soit séparé de l’océan. Ce maar est occupé par un lac.

Ce tuf homogène a constitué un matériel de choix pour les autochtones : suffisamment tendre pour être façonné grâce aux outils d’obsidienne, suffisamment « léger » pour être transporté ensuite.

 

Ahu_Tahai---ph.Zantastik.jpg                                    Moai "coiffé" - Ahu Tahai - photo Zantastik.

                                             Les yeux sont fait de corail blanc.

C’est dans un autre cratère secondaire du Terevaka, le Puna Pau, que les pascuans ont découvert des scories rouges, qui leur ont permis de sculpter les pukao, ces coiffes rouges ornant les têtes des colosses.

 

Rano-Raraku-Quarry---Easter-island-m1_vp1.jpg                   Rano Raraku - moais dans la carrière - photo Paris-photo.net

 

Le Rano Raraku dévoile les secrets de fabrication du millier de statues qui parsèment l’île : 400 d’entre eux, en cours d’achèvement, se trouvent encore dans la carrière. On y retrouve chaque étape : de l’ébauche à la statue quasi terminée n’attendant plus que son transfert.

 

L'île de Pâques est un véritable miracle perdu dans l'immensité du Pacifique et qui doit son existence à l'apparition de deux stratovolcans séparés de la distance optimale pour être comblée par un troisième volcan, bouclier celui-là, qui va les réunir pour former "Rapa Nui".

 

Ahu tongariki - easter island .+m1 hp5L'Ahu Tongariki et la place sacrée, broutée maintenant par des cheveaux omniprésents sur l'île de Pâques  -  photo Easter Island.

 

Ile-de-Paques-Carte-.png          Carte simplifiée - position des trois volcans et des "Ahu" , plate-formes avec Moais.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Easter island

- Rapa Nui, l'île de Pâques -Natalie et Olivier Brunner-Patthey.

- Blog de Bernard Philippe consacré à l'île de Pâques -
http://berphi.skyrock.com

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog