Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Encore un peu plus au sud-est, Death Valley constitue une étape intéressante géologiquement et volcanologiquement parlant.

 

Death-valley---Salt-s-bed-from-Dante-s-view---NPS.jpg               Death Valley - Salt's beds from Dante's view - photo NPS / National Park Service

 

Avec ses 13.600 km², la Vallée de la Mort constitue l'un des plus grand parc nationaux américains. C'est aussi le lieu de tous les superlatifs : c'est l'endroit le plus chaud, le plus sec et le plus bas d'Amérique du nord... le fond de la vallée, mesuré à Badwater, est situé à 85,5 mètres sous le niveau de la mer, alors que le Telescope peak s'élève à 3.368 mètres.

 

devaxsectSM.gif

Ce parc national est constitué de deux grandes vallées : Death Valley et Panamint valley; Cinq chaînes de montagnes le séparent du Pacifique, et assèchent complètement les entrées d'air océaniques : de ce fait, les températures y battent des records en été, et ont atteint 56,7°C à Fumace Creek, record absolu de chaleur aux Etats-Unis.

 

Sa formation est liée elle aussi à celle de la Sierra Nevada proche.

Les roches les plus vieilles exposées à Death Valley ont à peu près la moitié de l'âge de notre planète, environ 1,8 milliards d'années. Elles sont les vestiges d'une montagne volcanique et des dépôts de boues et de sables qui la flanquent. Ces roches se sont métamorphosées pour former des schistes et des gneiss. Il y a 1,4 milliards d'années, le complexe métamorphique fut injecté de dykes et d'intrusions magmatiques.

 

death-valley---Mafic-sill---dike-cutting-marble---Marli-Bry.jpg Death Valley - Sills et dykes coupent le marbre - photo Marli Bryant Miller / Geology and Earth science images

 

 

Death-valley---Badwater-springs---MBM.jpgDeath Valley - Badwater spring - c'est dans cette zone que se rencontrent les plus vieilles roches de la vallée - photo Marli Bryant Miller / Geology and Earth science images

 

Au cours de la fin du Paléozoïque et au mésozoïque - entre 225 et 65 Ma - le paysage a subit des changements dramatiques. La marge continentale immergée subit les effets de la subduction de la plaque Farallon sous l'ancêtre de la plaque nord-américaine (voir la formation de la Sierra Nevada évoquée hier) , et du volcanisme associé.

La majeure partie de l'activité volcanique s'est concentrée à l'ouest de Death valley. Un des plutons granitique, mis en place aux environs de 67-87 Ma, a généré les dépôts de métaux précieux, qui seront exploités dans le mines de Skidoo.

Entre 65 et 30 millions d'années, les activités volcaniques, plutoniques, métamorphiques et tectoniques cessent et Death Valley connait une "période de repos", marquée seulement par l'altération des roches et la formation de ce paysage à bas relief.

Le volcanisme et les mouvements tectoniques ont repris au début du Miocène (23 Ma), marqués par des phénomènes d'extension et la naissance de l'actuel paysage de La Vallée de la Mort.

 

Détails de quelques spots géologiques ou volcaniques :

 

Badwater salt flat :

Badwater est une étendue plate de sel située à moins 85,5 mètres , face aux Black Mountains; elle fut créée par assèchement d'un lac de 10 m. de profondeur, il y a 2 à 3.000 ans. Inondée quelque fois par des tempêtes qui recouvrent l'étendue de plusieurs dizaines de millimètres d'eau, l'étendue est vite asséchée par l'intense évaporation qui dépose des cristaux de sels étincelant à la surface.

 

Daeth-valley---badwater-basin---NPS.jpg                                          Death Valley - Badwater basin - photo NPS

L'évaporation crée des formations hexagonales similaires à celles rencontrées en Ethiopie, dans le désert de sel du Danakil.

 

Death-valley---Salt-s-bed---NPS.jpg                   Death Valley - Badwater basin -  soulèvement de la croûte de sel - photo NPS

 

Mosaic Canyon :

Les parois de marbre poli de Mosaic canyon ont été sculptée dans la Dolomite "Noonday" et autres roches du pré- Cambrien; leur formation commence par des dépôts de calcaire, il y a 850 à 700 Ma, à une période où la région était couverte par une mer chaude. Des apports ultérieurs de magnésium ont changé le calcaire en dolomite, un carbonate de calcium et magnésium, transformée en marbre sous l'effet conjugué de hautes pression et température.

 

Death-valley---Mosaic_Canyon_narrows---Howcheng.jpg                     Death Valley - promenade dans Mosaic Canyon narrows - photo Howcheng

 

Ubehebe crater volcanic field :

Les treize cratères d'Ubehebe sont situés à la pointe nord des Cottonwood Mountains; "Ubehebe" (prononcez YOU-bee-HEE-bee) est un mot indien Timbisha signifiant "la grand panier dans la roche".


Ubehebe crater est daté de 2.000 à 7.000 ans, d'après les artefacts indiens retrouvés. Ce maar résulte d'une explosion phréatique, qui a eu lieu lors de remontées magmatiques le long d'une faille située à la base de Tin Mountain, dont les mouvements ont soulevé la chaîne des Cottonwood Mountains.

Le bord du cratère Ubehebe fait apparaître une série de couches géologiques plus grises alors que le fond du cratère laisse voir des sédiments plus clairs. Les couches grises proviennent d'autres éruptions phréatiques plus récentes dans la région et les roches plus claires proviennent de sédiments océaniques (on en trouve de deux couleurs – jaune et orange – selon leur origine exacte).

 

Death-valley---Ubehebe-crater---Marli-Bryant-Miller.jpg

Death Valley - Ubehebe crater - photo Marli Bryant Miller / Geology and Earth science images

 

Little Hebe, le seul dépôt significatif de lave dans ce champ volcanique, est un spatter cone qui s'est installé dans un maar.

 

death-valley---Ubehebe-crater-aerial---Marli-bryant-Miller.jpgDeath Valley  - Ubehebe volcanic field, un ensemble de maars -- Ubehebe crater à gauche en haut de la photo - Little Hebe, un spatter cone dans un maar, au centre de la photo. - photo Marli Bryant Miller / Geology and Earth science images

 

Split cinder cones : 

Il y a moins de 300.000 ans, une chambre magmatique mijotait sous Death Valley. Lorsque le magma remonta vers la surface, il suivit des zones de faiblesse dans la croûte et rencontra, près de la surface, la zone de faille de Death Valley. L'éruption fissurale forma alors en un court laps de temps un cinder cone. Mais après l'arrêt de l'éruption, la zone de faille continua à être active, poussant deux parties du petit volcan en directions opposées et finissant par les séparer.

 

death-valley---offser-cinder-cones---MBM.jpgSouthern Death Valley fault zone - Split cinder cones - photo Marli Bryant Miller / Geology and Earth science images

 

 Ventifact ridge :

Cette crête marque la topographie de la Vallée de la Mort.

Il s'agit d'une coulée de lave basaltique fortement érodée, "sablée" en surface par les vents forts concentrés au sommet de la colline ... les vents les plus forts soufflant du nord et du sud, ils forment alors des volumes en coin... ou parfois des structures en champignon.


Death-valley---Ventifacts---Marli-Bryant-Miller.jpg

Ventifact ridge - les blocs "faits par le vent" -  photo Marli Bryant Miller / Geology and Earth science images

 

Death-valley---Mushroom_rock---ph.-Roger-469.jpg                                     Death Valley - Mushroom rock - photo roger 469

 

Demain, Death Valley et la vie ... sous toutes se formes.

 

Sources :

- USGS - Death Valley - link

- NPS - Death Valley - link

- Geology of the National Park - Field trip guide to Death Valley N.P. - link

- Geology photos - Marli Bryant Miller - link

- Geology of Death Valley through photos - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog