Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Glass Creek dome :

 

glass-creek-dome.jpg Vue de Glass Creek dome depuis la higway 395 ; à gauche, les sommets de la Sierra Nevada - photo field trip USGS.

 

La partie nord de Glass Creek dome offre un bon exemple de mélange de magmas.

Tous les magmas sont des rhyolites, à haute teneur en silice, mais  ils proviennent de régions de stockage différentes et ont des caractéristiques physiques différentes, ce qui permet de les distinguer.

L'un est une obsidienne noire, pauvre en cristaux, et l'autre une ponce gris-clair, riche en cristaux.

La zone où les magmas se sont mélangés ressemble à un gâteau de marbre, où l'obsidienne aurait couler autour de la ponce. Les structures de coulées enregistre le mélange entre une ponce visqueuse et une obsidienne relativement fluide, moins visqueuse.

 

glasscreek-rock-mixing---USGS.jpg                Gros bloc de Glass Creek montrant le mélange de magmas - photo field trip USGS


L'analyse des magmas révèle qu'ils ont été stockés dans des endroits différents; L'obsidienne plus fluide semble provenir du même endroit de stockage qui a nourri l'éruption d'Obsidian dome; tandis que la ponce plus cristalline semble provenir du même réservoir que celui dont est issu l'éruption de Deer Mountain, il y a 115.000 ans.

De nombreuses roches montrent un mixage, seulement visible par une analyse de la composition en phénocristaux ... les magmas de Glass Creek, mixés lors de l'éruption, n'ont pas pu s'homogénéiser avec le nouveau magma.

 

InyoDomes_map.gif                                      Situation des domes de l'Inyo crater chain - doc. USGS

 

Wilson butte :

 

Wilson-butte---inyo---Jack-Nichols.jpg            Wilson butte, en bordure de la highway 395 - la jeep donne l'échelle - photo Jack Nichols.

 

Wilson butte est situé à l'extrême nord de la chaîne Inyo.

Son éruption est datée entre il y a 1350 et 1200 ans, et fait suite à une période d'éruptions explosives qui ont engendré des coulées et des surges pyroclastiques et des colonnes éruptives verticales.

En dépit de cette suite, les côtés à forte pente du dôme rhyolitique de Wilson aurait pu s'effondrer pour former des coulées et surges pyroclastiques de petite taille s'étendant sur 5 km. autour de la coulée; durant ces collapsus, et lorsque les gaz sont relâchés du dessus de la coulée, de petits panaches peuvent atteindre quelques centaines de mètres de hauteur.

 

Quel avenir éruptif pour la région ?

 

On peut penser que les futures éruptions marquant la région de Long Valley - Mono-Inyo craters ressembleront en type et taille à celles qui l'ont marqué par le passé.


Inyo 8000 ans

 

 

lv-eruptions500

 

 

Les éruptions et leur type au cours des derniers 7.000 ans - doc. USGS

 

 

Deux types importants d'éruption se sont produits au cours des derniers 50.000 ans :

- des éruptions explosives de laves rhyolitiques à rhyodacitiques, comme celles des dômes Inyo, produisant retombées de cendres, coulées et surges pyroclastiques de dimension variable - et des éruption de dôme de laves et des coulées.

- des éruptions effusives basaltiques, comme celle des Red cones, produisant des coulées de lave et des cônes de cendres.

Il est possible que les deux types d'éruptions soient précédés d'éruptions phréatiques (steam blast) selon la position de l'évent par rapport à l'aquifère.

Les données des siècles passés suggèrent une probabilité plus élevée d'éruptions explosives.

 

Les effets de futures éruptions vont donc dépendre de la composition et des volumes de magma éruptés, ainsi que de la localisation des évents. La surveillance sismique et l'étude des déformations du sol peuvent renseigner sur la position approximative de l'évent, mais le monitoring ne permet pas de connaître les paramètres de volume et composition du magma.

 

Obsidienne et Païutes :

 

La région a été occupée par l'homme depuis des siècles et les richesses naturelles exploitées : l'obsidienne a servi aux tribus aux Mono Païutes pour la confection de leurs outils tranchants et leurs pointes de flèches.


Parmi le peuple d'indiens Païutes, on distingue trois groupes relativement proches : les Païutes du nord (Californie, Idaho, Nevada, Oregon) , les Mono Païutes ou Païutes de l'Owens valley (Californie, Nevada) et les Paiutes du sud (sud Californie, arizona, Utah)

YosemitePaiutewomenandchildren.jpgLes Païutes de l'Owens Valley parlaient le langage "Mono", une division de la branche numique des langues uto-aztèques.

Ils se désignent eux-mêmes comme Numa, le peuple ou comme Nün‘wa Paya Hup Ca’a‘ Otuu’mu, signifiant "les enfants du coyote vivant dans le caniveau (le fossé)" - "Coyotes children living in the water ditch".

 

Famille Païute du Yosemite -archives Yosemite N.P.


Leur mode de vie était adapté au milieu désertique : chaque clan ou tribu occupait un territoire spécifique, généralement situé autour d'un lac ou d'un marais qui leur fournissaient de l'eau et du poisson. Ils chassaient également le pronghorn et le lapin, ramassaient des pignons, des racines et des graines dans les montagnes environnantes.

 

On retrouve de nombreux pétroglyphes dans les environs de Bishop.


Chidago-petroglyphes---north-of-Bishop---Eugenecarsey.jpg                Les pétroglyphes indiens de Chidago canyon , au nord de Bishop - photo eugene Carsey.

 

Dans les années 90, il restait environ 2.500 Païutes de l'Owens valley vivant dans des réserves.

 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Inyo craters

- USGS - Response plan for volcano hazards in the Long Valley caldera and Mono craters region, California - link

- Bishop and the Owens Valley

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog