Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

Un récent article dans Live Science, intitulé "Volcanic eruption creates deadly acid lake " nous amène à nous pencher une nouvelle fois sur l’éruption du volcan Karymsky de 1996.

 

karymsky volcano - Mikhail Zelensky

  Le Karymsky et l'Akademia Nauk (lac Karymsky) sur la droite -  photo Mikhail Zelensky / Live Science


Situé dans la péninsule du Kamchatka, le Karymsky avait connu entre 1970 et 1982 une période active , suivie de 13 ans de dormance.  Après cinq mois d’augmentation, l’activité sismique culmine lors d’un séisme volcano-tectonique de magnitude 6,9 le 1° janvier 1996, suivi d’une dizaine de répliques de magnitude égale ou supérieure à 5.


Les éruptions simultanées du Karymsky et de l'Akademia Nauk :


Le 2 janvier 96 vers minuit, soit un jour après le séisme, une première éruption marque le Karymsky ; elle expulse cendres et laves au départ d’un nouveau cratère sommital, situé au sud-ouest du cratère 70-82, jusqu’à une altitude de 7.000 mètres. Le nuage de cendres va s’étendre sur 200 km. au S/SE du volcan.

 

1996.01.02-Karymsky.png                 Karymsky en éruption le 02.01.1996 - Courtesy of the Institute of Volcanology /GVP.


Dans l’après-midi, une seconde éruption se produit au niveau d’un nouveau centre éruptif, situé dans la caldeira Akademia Nauk, occupée par le lac Karymsky. Cette éruption hydroclastique a éjecté, de façon pulsatile, des colonnes de cendres et vapeur, toutes les 5 à 6 minutes durant 18 heures … sous les yeux de scientifiques de l’Institut de volcanologie et sismologie du Kamchatka.

 

1996.01.02---GVP2105kar3.png02.01.1996 - Eruptions simultanées du Karymsky (à droite) et de l'Akademia Nauk (à gauche) - les évents sont distants de 6 km. Courtesy of the Institute of Volcanology / GVP.

 

1996.01.02-Karymsky---GVP.pngAkademia Nauk - une des plus fortes éruptions sous-lacustres - la base du nuage en formation mesure 1.000 mètres de largeur - Courtesy of the Institute of Volcanology / GVP.

 

Douze heures seulement séparent ces deux éruptions, ce qui les fait considérer comme simultanées à l’échelle de temps géologique.

Elles ont cependant des caractéristiques tout à fait différentes : l’éruption du Karaymsky a produit des andésites, tandis que celle de l’Akademia Nauk donne des produits de nature basaltique à rhyolitique.

L'hypothèse a été avancée de la pénétration de la portion crustale du système magmatique du Karymsky par un dyke basaltique, en rapport avec une extension de 2,3 mètres d’amplitude, perpendiculaire à la faille connectant les deux évents, action qui a déclenché la libération de magma andésitique à partir d'un réservoir placé à un niveau plus élevé.

 

Karimsky---map-aeic.alaska.edu.jpgKarymsky et Akademia Nauk - carte des dépôts pyroclastiques récents - faille : trait rouge - zone d'extension, marquant l'intrusion d'un dyke en orange. - carte aeic.alaska.edu

 

Au niveau du lac, une grande partie du matériel éjecté (30-40 millions de tonnes) retombe dans celui-ci, y formant un mix de sels sulfatés sodique, calcique et magnésique, de couleur brun-jaunâtre, et d’un pH acide de 3,2. Mais l’éruption sous-lacustre, qualifiée de VEI 3 par le GVP, fait bouillir et s’évaporer l’eau peu profonde du lac, ce qui provoque des tsunamis, dont les vagues de plus de 20 mètres ont pilonné le rivage à chaque nouvelle explosion et arraché des arbres.

Toute vie animale fut littéralement cuite, puis déchiquetée par les tsunamis.

Un petit cratère s’est formé sur la rive nord du lac, et de nouvelles sources chaudes sont apparues … ce paysage d’apocalypse a été recouvert d’une couche de boue. La rivière Karymsky, qui draine le lac, n’est plus visible, ensevelie sous les cendres … seules de nombreuses fumerolles en marquent la source.

 

P1100829---CHB.JPG               Survol en hélico du Karymsky et de son lac en 2010 - photo Carole et Fréderic Hardy

 

Une expédition en 2002 confirme la restauration du pH à 7,54 ; les eaux sont redevenues claires, mais demeurent trois fois plus salées qu’avant l’éruption … les nouvelles sources chaudes apportent plus de minéraux dans le lac, en augmentant salinité. Si l’aspect visuel s’est restauré, le lac Karymsky n’a pas encore retrouvé son état initial.

Pendant ce temps, l'activité effusive et/ou vulcano-strombolienne de type andésitique du Karymsky continue son chemin.

 

Sources :

-Live Science - Stranger than fiction : Volcanic eruption creates deadly acid lake - link

- Global Volcanism Program - Karymsky

- Global Volcanism Program - Akademia Nauk

- Eichelberger John C. and Izbekov Pavel E. (2000) : Eruption of andesite triggered by dyke injection : contrasting cases at Karymsky Volcano, Kamchatka and Mt Katmai, Alaska. Phi/ Trans. R. Soc. Lond. A 358, pp. 1465-1485.  

- Fazlullin S.M, Ushakov R.A, Shuvalov A., Aoki M., Nikolaeva A.G and Lupikina E.G. (2000) : The 1996 subaqueous eruption at Academii Nauk volcano (Kamchatka) and its effects on Karymsky lake. Journal of Volcanology and Geothermal Research, vol. 97, pp. 181-193.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog