Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

L'exploration des fonds sous-marins est relativement récente; elle débute il y a moins de 40 ans avec un programme franco-américain "Famous" , pour se poursuivre ensuite avec les programmes "Sismomar" et "Momar", et des collaborations entre l'Ifremer et l'INSU-CNRS.


En 1972 les chercheurs américains et français décident de s’unir pour lancer un grand programme d’exploration au centre de l’Atlantique, à l’aide des trois engins d’exploration existant, Archimède et Cyana français et le sous-marin américain Alvin.

Ce sera Famous : French American Mid Ocean Undersea Survey.

Le site de plongée se situe à 700 km au sud des Açores , à un endroit où le rift a une profondeur inférieure à 3000 m, accessible aux trois engins.

Sur un secteur réduit, 20 km sur 4 km de large, on trouve rassemblés tous les phénomènes géologiques que l’on souhaite étudier, en particulier l’intersection du rift , large de moins de 3 km, avec une faille perpendiculaire à la dorsale, appelée faille transformante.

L’objet de Famous est d’étudier une portion du rift, et de vérifier, sur un secteur limité, les phénomènes qui se produisent entre deux plaques en voie de formation.

Le projet remonte à 1970 date de l’accord de coopération entre la NOAA américaine ( National Oceanographic and Atmospheric Agency, la NASA de la mer) et le CNEXO français (Centre national pour l’exploitation des océans, devenu, en 1984, l’Ifremer).

Le principal objectif est d’identifier les phénomènes qui se produisent sur la marge d’une plaque en voie de formation, dans le rift médio-atlantique, aux environs de 3000 m de profondeur. Les informations nécessaires pour mettre en évidence ces processus sont impossibles à obtenir de la surface sur la base des connaissances technologiques actuelles, ceci en raison de la profondeur d’eau.

Viens ensuite le programme Momar  - Monotoring the Mid atlantic ridge.

Momar sera le premier observatoire permanent des fonds marins, implanté sur une dorsale lente sur l'atlantique et le premier maillon d'Esonet, un futur réseau d'observatoires marins profonds sur le pourtour européen. Ifremer installe sur un gros volcan sous-marin au sud des Açores, Lucky Strike, des instruments permettant de suivre en direct la sismicité des lieux, les circulations hydrothermales et leurs conséquences sur l'écosystème local, avec une liaison satellite vers ses laboratoires; deux sous-marins ont été utilisés : le Victor 6000 et le Nautile.


 

Dom-Joao-de-Castro-seamount---Acores-1.jpg Le volcan sous-marin Dom J.de Castro, entre Terceira et Sao Miguel - Açores

Les terres émergées sont colorées en vert  - Document Mountains in the sea.

 

Le Dom Joao de Castro est un volcan sous-marin isolé localisé dans l'archipel Açorien, entre les îles de Terceira et Sao Miguel. Les parties les plus superficielles du volcan furent formées en 1720, lorsqu'un cône volcanique sortit de la mer pour s'élever jusqu'à 150 m. de hauteur; Ce cône fut érodé par l'océan atlantique en quelques mois et sa caldeira submergée d'un diamètre de 300-600 m. a son sommet à 13 m. seulement de profondeur.

Ce volcan sous-marin est le seul classé "Natura 2000" dans l'atlantique nord en raison de son activité hydrothermale énergique en eaux peu profondes : gaz et fluides chauds sont émis à partir d'une zone restreinte (100 x 50 m.) , profonde de 16 à 45 m. dans le secteur NO. de la caldeira.

La source des gaz, principalement du CO2, accompagné de faibles quantités d'H2S, d'H2 et de méthane, est une chambre magmatique localisée entre 1 et 5 km. sous le plancher océanique          ( Cardigos & al. - 2005).

La présence de champignons filamenteux et de bactéries métallo-résistantes suggère une adaptation aux eaux enrichies en métaux (Raghukumar & al. - 2008). Toute la zone est importante au niveau pêche.

Le volcan Grand Meteor est un des plus grand volcan sous-marin atlantique : situé au sud des Açores et à l'ouest des îles Canaries, c'est un plateau elliptique de la taille de l'île Gran Canaria - 1500 km², posé à 4.200 m. de profondeur avec son sommet à 270 m. sous le niveau de l'océan. Il est étudié depuis 1967, pour comprendre la circulation des eaux autour de telle structure : un vortex anticyclonique favorise l'accumulation de zooplancton à cet endroit.

 

Les volcans sous-marins situés au nord de Madère et dans l'axe des îles Canaries sont plus âgés que ces îles elles-même, entre 68 Ma et 22 Ma, contemporain de la formation de Fuerteventura, la plus ancienne des îles émergées.


Macaronésie seamounts
Les volcans sous-marins sont signalés par l'abréviation anglaise "Smt" = seamount.

Cinq principaux volcans sous-marins sont situés sur un arc est- sud est- sud par rapport à l'archipel Capverdien.


Cap-Vert-seamounts.jpg
Une étude des fonds marins par une équipe de l'Ifremer rapporte une histoire géologique commune aux archipels des Canaries et du Cap Vert depuis la formation de leur soubassement au Jurassique. Ils présentent de plus une évolution sédimentaire et volcanique synchrones.
Il en ressort que le modèle basé sur l'intervention de deux points chauds distincts n'est pas adapté à la formation de ces structures et qu'il existe au minimum un lien entre ces points chauds. Ces deux régions ne doivent pas être traitées distinctement.


acreti2.jpg Bombement du socle commun aux deux archipels Canarien et Capverdien.

Ceci clot le chapitre sur la Macaronésie.

 Sources :

- "Mountains in the sea - Dom Joao de Castro seamount"

   par By Ricardo S. Santos, Fernando Tempera, Ana Colaço, Frederico Cardigos, and Telmo Morato.

- "Mountain in the sea - Great Meteor seamount" By Christian Mohn

- Projet Momar  - Ifremer : http://www.ifremer.fr/momareto/

- "Linking the Canary and Cape-verde Hot-spots" par M.Patriat & C.Labails - Ifremer .

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog