Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Mount_Taranaki_New_Zealand---Igraham.jpg

                               Le mont Taranaki - photo Igraham

 

Le second plus haut pic de North Island, avec ses 2.518 mètres, est aussi le plus grand massif volcanique : le Taranaki.

Il est localisé à la pointe sud-ouest de l'île du nord, près de la ville de New Plymouth, et à l'extrémité sud de l'arc volcanique coupant celle-ci selon un axe NE-SO.

 

Mt Egmont - early NZ booksUn Tangi, cérémonie de rencontre Maori, où les salutations se font face au Mont Taranaki - doc.New Zealanr illustrated.


Aussi nommé Mont Egmont, en honneur de John Perceval, second comte d'Egmont, premier Lord commissioner de l'Amirauté Britannique et promoteur du voyage de James Cook.

Son nom Maori est Taranaki, tara signifiant montagne et naki, provenant de ngaki signifiant brillant.

 

NEO_egmont_big-copie.jpgSituation du volcan Taranaki/Egmont et du parc national Egmont, aux frontières circulaires bien délimitées - d'après une photo Nasa Aster.

 

Le Mont Egmont est situé au sein du parc naturel du même nom, fondé en 1900. Il reçoit des précipitations abondantes, essentiellement d'origine orographique : les vents humides d'ouest sont contraints de s'élever en rencontrant ce massif, se refroidissent et donnent de fortes pluies.

Le paysage du mont Egmont varie en fonction de l’altitude : aux niveaux les plus bas, on trouve des rimu, ou Dacrydium cupressinum, un conifère endémique de Nouvelle-Zélande,

et des kamahi, Weinmannia racemosa ; sur les pentes moyennes, la forêt Goblin et plus haut, l’étage et la flore subalpine et alpine.

 

12168_188976256440_645396440_3411875_4789196_n.jpg  Taranaki AVE 2009 - 12

 


 

 

 

 

Des rimu à l'étage inférieur et moyen, des plantes alpines plus haut ...

un échelonnage de végétation courant en montagne, mais "à la sauce néo-zélandaise" -

© Antony Van Eeten

 

 

 

Le volcan Taranaki :

Le Taranaki est le volcan le plus jeune et le plus au sud-est d'un groupe de trois volcans faisant partie de la chaîne qui inclut le Kaitoke et le Poualai, Le Paritutu et le Sugar Loaves, tous des restes érodés de grands volcans.

Ce stratovolcan andésitique a son cratère sommital empli de neige et de glace, recouvrant un dôme de lave.

Le pic Fanthams, un cône secondaire, brise la symétrie du Taranaki; il est situé sur son flanc sud; quatre dômes de lave sont localisés sur ses bas-flancs nord et sud.

La plaine entourant le Taranaki est couverte de débris volcaniques en provenance de lahars et glissements de terrain; ces glissements ont atteint une distance de 40 km. à partir du cône, tandis que les coulées pyroclastiques et les flots de lave  couvraient des distances respectives de 15 et 7 km. Tous ces produits volcaniques ont valorisé les terres environnantes.

L'activité du Taranaki a débutée il y a 130.000 ans, avec des épisodes plus importants tous les 500 ans; la dernière grande éruption est datée de 1.655 - VEI 4 et vol. de téphras émis : 330 Mm³; le dôme de lave et son effondrement ont eu lieu au 19° siècle (1854).

 

Taranaki_Slopes---James-shook.jpg                    Les flancs colorés du Taranaki - photo James Shook.

 

Taranaki-AVE-2009.jpg

                     © Antony Van Eeten

Taranaki-AVE-2009---5.jpg

                          © Antony Van Eeten

Taranaki-AVE-2009---3.jpg

               Close-up sur des orgues volcaniques -   © Antony Van Eeten

 

Taranaki-AVE-2009---10.jpg

                   © Antony Van Eeten

Taranaki-AVE-2009---2.jpgLa nature volcanique du terrain se dévoile sous la flore alpine - © Antony Van Eeten

 

 

Taranaki-cinder-cones---Don-Swanson-USGS.jpgCes vertes collines étaient considérées comme des cinder cones ou de petits évents secondaires produits lorsque des laves sont passées au dessus de terrain gorgés d'eau; actuellement on les voit plutôt comme des hummocks produits par des avalanches de débris suite à des collapsus répétitifs. - photo D.Swanson USGS.

 


Mt-Taranaki-8479-lge-copie-1.jpg                      Les dépôts sur les flancs du Taranaki - photo GNS.

 

Pour terminer, une photo qui ferait "perdre le nord" à beaucoup de volcanophiles; pour notre part, dès demain, direction nord vers l'arc des Kermadec et son volcanisme sous-marin.

 

12168_188995181440_645396440_3412175_6968716_n.jpg                   " Par où débuter ? "  - © Antony Van Eeten 


Sources :

- Global Volcanism Program - Taranaki

- GNS - New Zealnd volcanoes - Taranaki

- Egmont national Park - lien

Commenter cet article

Bernard Duyck 17/11/2010 08:34



Précisions d’Antony Van Eeten, l’auteur des photos :


This mountain kills more people then any one north island, because it can be completely clear and a few minutes later a white out, because it sits in the middle of an open
plane with sea in the distance, it sucks the moisture in from the sea. We had a white out but got out alive :P By the way, the towns around there we did not like very much it was not very tourist
friendly.


The town in the north is an oil city. It's out of the way on the left side of the island away from the tourist routes. It's very pretty when you drive round it, I've never
seen Mount Fuji but it looked like that. It's probably due for another eruption soon, and it'll be massive.



Articles récents

Hébergé par Overblog