Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

  Lake-Taupo-28761----GeoNet.jpg

  Le lac Taupo occupe la majeure partie de la caldeira Taupo - photo GeoNet.

 

Le Taupo peut être considéré, selon les normes actuelles, comme un "super-volcan", et l'une des caldeira rhyolitique parmi les plus fréquemment active.

Bien qu'on considère que les éruptions ont commencé il y a 300.000 ans, celle qui est responsable de la formation de la caldeira et de la transformation du paysage date de 22.600 ans : l'éruption Oruanui.

La caldeira s'est formée suite à une éruption ulta-plinienne de VEI 8 (*), générant 1.170 km³ de téphras, équivalent à 530 km³ de magma (Wilson 2001). La vidange de la chambre magmatique a provoqué une subsidence et la formation de la caldeira initiale.

 

Taupo-lake---eruption--Ornanui-28.03.08-Nasa.pngReconstitution de la phase initiale de l'éruption Oruanui, telle qu'elle aurait pu être vue de l'espace - Doc. de synthèse sur base Nasa/wikipedia.

 

F3.large.jpgL'éruption Oruanui, sa caldeira et les éruptions post-caldeira, par rapport au lac Taupo actuel - doc. C.J.N.Wilson & al / Journal of Petrology. - réf.en sources.

 

L'éruption, qui aurait durée plusieurs mois, fut spasmodique et incluait une dizaine de phases,d'après la stratigraphie des dépôts retrouvés.

 

F20.large.jpgSituation du réservoir magmatique alimentant l'éruption Oruanui - doc. C.J.N.Wilson & al / Journal of Petrology. - réf.en sources.


Cette grosse éruption fut suivie de 26 éruptions plus petites, qui ont formés des dômes de lave et pulvérisé des poussières et des ponces sur les environs.

 

b-eruptions.jpgSchéma comparatif de l'éruption Taupo par rapport aux éruptions du St Helens 1980 et Pinatubo 1991 encore en mémoire...juste pour fixer les idées

 En l'an 230+/- 16 ans, l'éruption Taupo/Hatepe fut la plus importante des 5.000 dernières années : VEI 6-7 ? - vol. de téphras émis : 45.000 Mm³.

Elle eu lieu en plusieurs phases:

- une éruption mineure dans l'ancestral lac Taupo

- suivie par un épisode produisant une énorme colonne depuis un second évent et des dépôts de ponce généralisés à l'est du volcan.

Taupo-eruption---Wilson---Walker-1985.jpg        Les isopaques de retombées sont en cm. - doc. Wilson & Walker 1985

 - suite à l'interaction entre eau et magma au niveau du premier évent, un épisode phréatomagmatique avec des retombées de cendres et ponces

- suivi de dépôt d'ignimbrites

- puis vint le paroxysme : avec le collapsus d'une partie de l'évent, l'émission de 30 km³ de matériaux volcaniques au cours de coulées pyroclastiques, qui dévastèrent 20.000 km² et remplirent les vallées de dépôts.

 

Coupe-depots-pyroclst.---B.Houghton-Wairakei-research-cen.jpg

Les volcanologues Wilson et Bellance examinent une coupe : au niveau basal, dépôt pyroclastiques de l'éruption Oruanui (22.600 ans - 1° caldeira) - les dépôts de ponces clairs, au dessus à droite, datent de l'éruption Taupo il y a 1800 ans (2° caldeira) - les dépôts intercalés datent d'éruptions intermédiaires. - photo B.Houghton/Wairakei research center.

- plusieurs années après, on assiste à l'extrusion de dômes rhyolitiques qui produisent l'Horomatangi Reefs et le banc Waitahanui.

 

Tauporama1---Nyddhog.jpg

                             Panorama du lac Taupo - photo Nydhogg.

 

Le lac Taupo occupe la majeure partie de la caldeira; il couvre 616 km², et est profond de maximum 186 mètres, pour un périmètre de 193 km. Le plus grand lac de Nouvelle-Zélande doit son nom aux Maori et à leur mythologie; "Taupo-nui-a-Tia" signifiant "le grand cloaque de Tia" en référence à un ancêtre qui découvrit le lacet a vécu sur ses rives.

 

Mount_Tauhara_from_Lake_Taupo.jpgLe mont Tauhara, un stratovolcan dacitique formé il y a 65.000 ans, et maintenant "endormi", situé sur la berge NE. du lac Taupo - photo Pseudopanax.

 

Modern_Maori_rock_carvings_on_Lake_Taupo---pseudopanax.jpg La rhyolite est ornée d'une sculpture moderne Maori  - photo Pseudopanax.


301E9F77-1A64-9429-B86426EA63D5BD97.jpgLa décharge du lac se fait par la rivière Waikato, qui alimente les chutes Huka, avec un étonnant débit de 220.000 litres par seconde !; une attraction locale, le "jet boat" sur lequel on peut filer à 80 km/h..

 

12168_189436491440_645396440_3415354_7707872_n.jpgLes rapides de la rivière Waikato, dans sa portion retrécie. - © Antony Van Eeten

 Le champ géothermal Wairakei : le plus grand champ géothermal de la Nouvelle-Zélande, une aire de 25 km², est situé à proximité du lac Taupo et alimenté par la chambre magmatique du volcan. 

 

TVMsystem---Henley---others-1986.gif           Schéma du système géothermique Taupo - doc. Henley & al. 1986


Une part de celui-ci, appelée Karapiti ou encore Crater of the moon thermal area, se compose de nombreux cratères d'éruption hydrothermale, toujours fumants et odorants, et de mares de boue. Le sol toujours chaud impose une végétation composée de fougères, mousses et de rares arbres, dont le Prostrate kanuka.

Taupo-lake-AVE-1.jpg

                                                                              © Antony Van Eeten

12168_189437021440_645396440_3415432_1137700_n.jpg

                                                                              © Antony Van Eeten

Une exploration systématique des champs géothermaux s'est faite en Nouvelle-Zélande : on recensait 129 sites en 1980,  dont 14 dans la zone 70-140°C, 7 dans la zone 140-220°C et 15 dans la zone de température supérieure à 220°C. Les champs de très haute température sont concentrés autour de la zone volcanique Taupo. 

Taupofieldslarge.gifLes champs géothermaux de la zone volcanique Taupo - doc. NZ Geothermal Association.

 

WairakeiGeothermalPowerStation---R.Sleaman.jpg

L'usine géothermique de Wairakei, d'une puissance de 181 mégawatts, a été construite en 1985. - photo R.Sleaman.


 

(*) VEI - Volcanism Explosivity Index : échelle logarithmique de mesure d'explosivité d'une éruption, définie par C.Newhall & S.Self en 1982.


VEI Ejecta volume Classification Description Plume Frequency Example Occurrences in last 10,000 years*
0 < 10,000 m³ Hawaiian non-explosive < 100 m constant Mauna Loa many
1 > 10,000 m³ Hawaiian/Strombolian gentle 100-1000 m daily Stromboli many
2 > 1,000,000 m³ Strombolian/Vulcanian explosive 1-5 km weekly Galeras (1993) 3477*
3 > 10,000,000 m³ Vulcanian/Peléan severe 3-15 km yearly Cordón Caulle (1921) 868
4 > 0.1 km³ Peléan/Plinian cataclysmic 10-25 km ≥ 10 yrs Eyjafjallajökull (2010) 421
5 > 1 km³ Plinian paroxysmal > 25 km ≥ 50 yrs Mount St. Helens (1980) 166
6 > 10 km³ Plinian/Ultra-Plinian colossal > 25 km ≥ 100 yrs Krakatoa (1883) 51
7 > 100 km³ Plinian/Ultra-Plinian super-colossal > 25 km ≥ 1000 yrs Tambora (1815) 5 (+2 suspected)
8 > 1,000 km³ Ultra-Plinian mega-colossal > 25 km ≥ 10,000 yrs Taupo (26,500 BP)

 

 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Taupo

- GNS - New-Zealand volcanoes - Taupo

- The 26,5 ka Oruanui eruption, Taupo volcano, New Zealand : development, characteristics and evacuation of a large rhyolitic magma body - by C.J.N.Wilson, S.Blake,B.L.A.Charlier, A.N.Sutton / Journal of Petrology.

- New-Zealand Geothermal Association - lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog