Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

12168_186737281440_645396440_3393213_85957_n.jpg

                Wai-O-Tapu - sacred waters, volcanic wonders - © Antony Van Eeten

 


Wai-O-Tapu, en Maori "les eaux sacrées", est une aire géothermale active située à l'extrême sud du centre volcanique Okataina, lui-même au nord de la caldeira Reporoa.

 

La caldeira Reporoa, de 10 km. sur 15, s'est formée il y a 230.000 ans au cours d'une éruption qui a libéré 100 km³ d'ignimbrite appelées Kaingaroa. Après la formation de la caldeira, le dôme rhyolitique "The Deer hill" a vu le jour sur la rive sud. Deux autres dômes, le Kairuru et le Pukekahu, ont pris place dans la caldeira, sur une possible faille circulaire.

 

Reporoa-caldeira.pngSituation de la caldeira Reporoa , de la zone géothermale Wai-O-Tapu et des ignimbrites Kaingaroa - doc. A.Nairn & al . référence ci-dessous.


Les champs hydrothermaux Reporoa sont inclus dans la caldeira, tandis que ceux de Wai-O-Tapu et Ohaki (Broalands) sont respectivement au nord et au sud des bords mal définis de la caldeira Reporoa.

 

La zone thermale Wai-0-Tapu, contrairement à l'activité de la caldeira qui a cessé au Pléistocène, a connu une grosse éruption hydrothermale vers 1180.


 

12168_186746481440_645396440_3393382_5766325_n.jpgPour bien débuter, "champagne" !  ... Champagne pool, of course - © Antony Van Eeten

 

 

Wai-o-tapu_panorama---Tokyo-ahead.jpgArtist's palette, à l'avant-plan - Champagne pool, fumant au fond - photo Tokyoahead.


Wai-O-tapu est comparable au Yellowstone, tant au niveau de la diversité de ses structures, qu'au niveau de ses couleurs : on y retrouve en effet des sources chaudes, des geysers, des terrasses, des mares de boues bouillantes. Certains noms ont des connotations similaires : "Artist's palette", "Primrose terrace", et pour faire plaisir aux français, "Champagne pool"...

Champagne Pool est caractérisé par des couleurs orange, données par les fluides géothermaux sursaturés en metalloïdes, comme l'orpiment - As2S3 - et la stibnite - Sb2S3. Des bactéries, tolérantes à de hautes teneurs en arsenic et antimoine, y ont été découvertes, dont le Venenivibrio stagnispumantis (lien). La température en surface est de 73°C, le pH est de 5,5, maintenu constant suite au dégagement gazeux, constitué principalement de CO2, et d'hydrogène, d'azote, de méthane, d'hydrogène sulfuré et de traces d'oxygène.

 

12168_186737691440_645396440_3393285_835116_n.jpg                     "Lady Knox geyser" en pleine action - © Antony Van Eeten

 

  Partout des trous, profonds et aux parois tapissées de soufre, ou remplis de boues liquides ou onctueuses, bien chaudes et fumantes.

 

12168_186737371440_645396440_3393229_5176967_n.jpg

                                                                                      © Antony Van Eeten

 

12168_186737436440_645396440_3393240_4352685_n.jpg

                                                                                  © Antony Van Eeten

 

 

12168_186737306440_645396440_3393218_7629170_n.jpg

                                                                             © Antony Van Eeten

Des lacs, des mares aux couleurs vives, ou pastels, façon Norris au Yellowstone; d'autres zones plus sèches abritent une palette aux tons "passés" .

 

 

12168_186746811440_645396440_3393438_75513_n.jpg

                       Le lac Ngokoro -  © Antony Van Eeten

12168_186746521440_645396440_3393390_219377_n.jpg

                              © Antony Van Eeten

12168_186737781440_645396440_3393299_2328124_n.jpg

                        © Antony Van Eeten

12168_186746686440_645396440_3393417_4724105_n.jpg

                      © Antony Van Eeten

 

Enfin des terrasses superposées, en échelons : "Primrose terrace" est formé par les eaux chargées en silice provenant de Champagne Pool; Selon un procédé lié à l'évaporation, la silice se dépose de la même façon que sont formées stalactites et stalagmites ... très lentement, on estime qu'elles ont mis 700 ans avant d'atteindre le stade actuel.

 

12168_186746911440_645396440_3393453_944467_n.jpg

                           © Antony Van Eeten


Devenu une réserve scénique en 1931, elle est gérée en partie par des opérateurs touristiques sous le nom de "Wai-O-Tapu thermal wonderland".

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Reporoa

- Bulletin of Volcanology - The Reporoa caldera, Taupo volcanic zone; source of the Kaingaroa ignimbrites - by A.Nairn, C.P.Wood, R.A.Bailey.

- Wai-O-Tapu thermal wonderland - lien.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog