Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

12168_186737281440_645396440_3393213_85957_n.jpg

                Wai-O-Tapu - sacred waters, volcanic wonders - © Antony Van Eeten

 


Wai-O-Tapu, en Maori "les eaux sacrées", est une aire géothermale active située à l'extrême sud du centre volcanique Okataina, lui-même au nord de la caldeira Reporoa.

 

La caldeira Reporoa, de 10 km. sur 15, s'est formée il y a 230.000 ans au cours d'une éruption qui a libéré 100 km³ d'ignimbrite appelées Kaingaroa. Après la formation de la caldeira, le dôme rhyolitique "The Deer hill" a vu le jour sur la rive sud. Deux autres dômes, le Kairuru et le Pukekahu, ont pris place dans la caldeira, sur une possible faille circulaire.

 

Reporoa-caldeira.pngSituation de la caldeira Reporoa , de la zone géothermale Wai-O-Tapu et des ignimbrites Kaingaroa - doc. A.Nairn & al . référence ci-dessous.


Les champs hydrothermaux Reporoa sont inclus dans la caldeira, tandis que ceux de Wai-O-Tapu et Ohaki (Broalands) sont respectivement au nord et au sud des bords mal définis de la caldeira Reporoa.

 

La zone thermale Wai-0-Tapu, contrairement à l'activité de la caldeira qui a cessé au Pléistocène, a connu une grosse éruption hydrothermale vers 1180.


 

12168_186746481440_645396440_3393382_5766325_n.jpgPour bien débuter, "champagne" !  ... Champagne pool, of course - © Antony Van Eeten

 

 

Wai-o-tapu_panorama---Tokyo-ahead.jpgArtist's palette, à l'avant-plan - Champagne pool, fumant au fond - photo Tokyoahead.


Wai-O-tapu est comparable au Yellowstone, tant au niveau de la diversité de ses structures, qu'au niveau de ses couleurs : on y retrouve en effet des sources chaudes, des geysers, des terrasses, des mares de boues bouillantes. Certains noms ont des connotations similaires : "Artist's palette", "Primrose terrace", et pour faire plaisir aux français, "Champagne pool"...

Champagne Pool est caractérisé par des couleurs orange, données par les fluides géothermaux sursaturés en metalloïdes, comme l'orpiment - As2S3 - et la stibnite - Sb2S3. Des bactéries, tolérantes à de hautes teneurs en arsenic et antimoine, y ont été découvertes, dont le Venenivibrio stagnispumantis (lien). La température en surface est de 73°C, le pH est de 5,5, maintenu constant suite au dégagement gazeux, constitué principalement de CO2, et d'hydrogène, d'azote, de méthane, d'hydrogène sulfuré et de traces d'oxygène.

 

12168_186737691440_645396440_3393285_835116_n.jpg                     "Lady Knox geyser" en pleine action - © Antony Van Eeten

 

  Partout des trous, profonds et aux parois tapissées de soufre, ou remplis de boues liquides ou onctueuses, bien chaudes et fumantes.

 

12168_186737371440_645396440_3393229_5176967_n.jpg

                                                                                      © Antony Van Eeten

 

12168_186737436440_645396440_3393240_4352685_n.jpg

                                                                                  © Antony Van Eeten

 

 

12168_186737306440_645396440_3393218_7629170_n.jpg

                                                                             © Antony Van Eeten

Des lacs, des mares aux couleurs vives, ou pastels, façon Norris au Yellowstone; d'autres zones plus sèches abritent une palette aux tons "passés" .

 

 

12168_186746811440_645396440_3393438_75513_n.jpg

                       Le lac Ngokoro -  © Antony Van Eeten

12168_186746521440_645396440_3393390_219377_n.jpg

                              © Antony Van Eeten

12168_186737781440_645396440_3393299_2328124_n.jpg

                        © Antony Van Eeten

12168_186746686440_645396440_3393417_4724105_n.jpg

                      © Antony Van Eeten

 

Enfin des terrasses superposées, en échelons : "Primrose terrace" est formé par les eaux chargées en silice provenant de Champagne Pool; Selon un procédé lié à l'évaporation, la silice se dépose de la même façon que sont formées stalactites et stalagmites ... très lentement, on estime qu'elles ont mis 700 ans avant d'atteindre le stade actuel.

 

12168_186746911440_645396440_3393453_944467_n.jpg

                           © Antony Van Eeten


Devenu une réserve scénique en 1931, elle est gérée en partie par des opérateurs touristiques sous le nom de "Wai-O-Tapu thermal wonderland".

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Reporoa

- Bulletin of Volcanology - The Reporoa caldera, Taupo volcanic zone; source of the Kaingaroa ignimbrites - by A.Nairn, C.P.Wood, R.A.Bailey.

- Wai-O-Tapu thermal wonderland - lien.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog