Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages


La péninsule du Kamchatka, située à l'extrémité est de la Sibérie, et bordée d'une part par la mer d'Okhotsk, d'autre part par la mer de Béring, est entièrement d'origine volcanique. Elle s'étend sur 1.250 km. de longueur et 450 km. de largeur, pour une superficie avoisinant les 400.000 km².

Sa formation est liée à la subduction de la plaque Pacifique sous la plaque Eurasienne, à raison d'une moyenne de 10 cm. par an. La subduction a engendré la formation de deux chaînes volcaniques parallèles, orientées NE-SO., séparées par une vallée où coule la rivière Kamchatka.

Dans un contexte de confrontation géopolitique entre les deux grands blocs "ennemis" au moment de la mise en place de la théorie des plaques tectoniques, on se trouve en présence de deux interprétations : subduction sous la plaque Eurasienne ou sous la plaque Nord-américaine.

 

Okhotsk_Plate_map-fr.pngSubduction de la plaque Pacifique sous la plaque Eurasienne - notion de micro-plaque Okhotsk (associée à la plaque eurasienne) - Doc.Sting / sous CC-BY-SA - 2006

 

Pour comparaison, ci-dessous le schéma de l'USGS 2006 qui inclut la péninsule du Kamchatka dans la plaque Nord-Américaine. A noter : ces deux schémas datent de 2006.

L.A.V.E. retient aussi cette interprétation.(voir Photothèque L.A.V.E.)

 

Tectonic_plates-fr-copie.png

 

Peu importe qu'on englobe le Kamchatka dans la plaque Eurasienne ou Nord-Américaine, l'essentiel, pour expliquer la présence de volcans à cet endroit faisant partie de la ceinture de feu du Pacifique, est le mécanisme de SUBDUCTION d'une plaque sous une autre.

La subduction a entraîné également la formation de la fosse Kouriles-Kamchatka, profonde de 10.500 mètres, entre la péninsule et l'océan Pacifique.

 

EGE076.F1 - Petrology Oxford journal
                Doc. Journal of Petrology - réf. en sources - usage non commercial.


 
General plate tectonic position of the Kamchatka arc and the location of the transect in northern Kamchatka (shaded band). The depth to the Benioff zone is from Gorbatov (1997)Go. Sampled volcanoes are marked by shaded symbols. CKD borders are from Masurenkov (1991). SR, Sredinny Ridge; CKD, Central Kamchatka Depression; EVF, Eastern Volcanic Front. Inset shows detail of the NCKD (North Central Kamchatka Depression).

 

L'activité sismique y est importante (pour témoin, le dernier séisme de 6,5 le 24.08.2010 à 200 km. de Petropavlosk), ainsi que l'activité volcanique, marquée par   volcans actifs, des sources chaudes, des solfatares et des geysers, les seuls de la plaque Eurasienne.

 

holocene.jpgKamchatka - les 2 chaînes volcaniques, la dépression centrale, la limite de subduction, la fosse Kouriles-Kamchatka. Doc.  Institute of Volcanology and Seismology


Les volcans anciens du groupe ouest sont inactifs, à l'exception de l'Ichinsky; la chaîne est possède une trentaine de volcans actifs, appelés "groupe Klyuchevskoy" du nom de l'édifice le plus élevé.

 

La péninsule du Kamchatka fut "découverte" au 18° siècle par l'explorateur danois Vitus Bering, pour le compte du tsar Pierre 1°. Déclarée zone militaire après la deuxième guerre mondiale, elle est restée interdites aux étrangers jusqu'en 1992, en raison de la présence d'infrastructures militaires ultra-secrètes.

La majorité des 402.500 habitants est russe; les koriaks - 13.000 personnes - forment la minorité la plus nombreuse et vit au nord, en Koriakie. La densité de population y est très faible : 0,7 habitant au km²; sa répartition est inégale, 300.000 personnes résidant à Pétropavlosk, la capitale.

 

Petropavlovsk_Kamcatskij_Volcan_Koriacky_in_background.jpgPetropavlosk - le port et la ville sont dominé par l'imposant volcan Koriacky. - doc. english wikipedia.

 

Pygargue-Steller.jpgLe climat y est rude, froid et humide. La couverture neigeuse perdurant 10 mois sur 12, le Kamchatka reste le domaine de la nature sauvage où l'on trouve l'ours brun arctique, des saumons à profusion, quelques rares oiseaux dont l'aigle de mer de Steller (Haliaeetus pelagicus).

Pygarge de Steller - doc.wikipedia

Découvrir toutes ces merveilles se mérite, et les camions 6x6 ainsi que l'hélicoptère sont les bienvenus pour accéder au pied de certains volcans isolés.

 

46136_10150260051620495_528465494_15549184_2059006_n.jpg

                                                              © Frédéric & Carole Hardy


 

Sources :

- Global Volcanism Program - volcanoes of Kamchatka - la liste

- Sources and fluids in the mantle wedge below Kamchatka, evidence from across-arc geochimical variation -

T.Churikova, F.Dorendorf & G.WörnerJournal of Petrology Volume 42 Number 8 Pages 1567-1593 2001 © Oxford University Press 2001

- Oiseaux.net - Pygargue de Steller.

- Steller's sea eagle -lien

- répertoire de liens sur le Kamchatka - lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog