Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Après avoir examiné les éruptions et les changements qu'elles ont provoqué au niveau des cratères sommitaux, tournons-nous vers celles, beaucoup plus nombreuses qui concernent l'Enclos Fouqué, sans toutefois les détailler toutes.

 

Actu-9-9739.jpgCarte des coulées de 1972 à 1986 - A.Demaison/P.Bachelery in "Au coeur de La Fournaise" de Bénard et Krafft.

 

On voit en regardant la carte, que de nombreuses éruptions ont produit des coulées affectant les Grandes Pentes et le Grand Brûlé, où des traces multiples d’éruptions plus ou moins récentes ruinent souvent des zones entières de forêt laissant place à : une plaine de scories nues, une lave se jetant dans la mer (agrandissant ainsi la superficie de l’île), une route refaite régulièrement après refroidissement de la lave, une lave encore fumante par endroits (environ une année après une éruption), un terrain encore chaude (d’où interdiction de marcher dessus)…

 

Coulee-Grand-Brule.jpg                      Coulées affectant le Grand Brûlé - photo Outremer.info

 

coulee-de-lave.jpgDès le refroidissement des coulées, la nature colonise l'endroit - photo ile-de-la-reunion.info

 

D'autres coulées se produisent hors de l'enclos, comme en 1977 au dessus du Piton Sainte-Rose (n°11 en vert sur la carte) , ou en 1986 au Piton de Takamaka (n°24 en jaune sur la carte); elles atteindront l'océan Indien en perturbant la vie des villages, coupant la route côtière.

En 1977, du 8 au 15 avril, environ 100 millions de m³de lave se déversent; la lave est très chaude et fluide, les coulées atteignent 80 km/h. Le 13 avril, la lave s'avance sur le parvis de l'église du Piton Sainte-Rose, brûle le portail et s'immobilise enfin à l'entrée de la nef ... l'église gît comme un îlot au milieu du basalte noir figé.

En mars 1986, une éruption commence au sud-ouest de l'Enclos, près du Nez Coupé du Tremblet; 24 h. plus tard, une fracture de 700 mètres s'ouvre au dessus du Piton de Takamaka, à une altitude de 1.000 m. La coulée se divise en 2 bras, toute la côte ouest et sud est envahie par la nappe de gaz volcaniques et la fumée des forêts qui brûlent devant l'avancée des coulées en gratons. S'en suit une activité effusive en bord de mer, où se forme une plate-forme de 30 hectares.

 

De nombreuses coulées génèrent des tunnels de lave : "magma à plein tube" .

En 2004, le tunnel de lave de la coulée d'août est considéré comme "le tunnel de tous les records" :

- il est le plus LONG connu à ce jour à La Réunion, avec 2300 m en continu, plus 350 m.en amont, une brève obstruction empêchant la jonction.

- Il a le plus fort dénivelé : près de 350 m.

- Il possède le plus long tronçon "aveugle" ... claustrophobes s'abstenir ! 1400 mètres sans qu'aucun regard ne permettre de voir la lumière du jour.

D'autres longs tunnels existent à La Réunion :

- le tunnel de la coulée de Citrons-Galets, à Saint-Philippe : 680 m. de long pour 94 m. de dénivelé.

-la caverne Bateau, dans la Plaine des Cafres, avec 800 m. (1940 m. si on additionne toutes les branches du labyrinthe).

 

Le-salon-rouge---grand-brule.jpg    Le Grand Brûlé - le "salon rouge" dans un tunnel de lave - Photo Philippe Crozet

                             Un clic sur la photo vous mène à sa photothèque.

 

eruption-04.10.2005-DSC00446.jpg           Fontaines de lave et coulées, le 04.10.2005 - photo OVPF-IPGP.

 

En 2007, "l'éruption du siècle" provoque l'effondrement du plateau du cratère Dolomieu, suite à la vidange d'une importante chambre magmatique en profondeur; le séisme consécutif atteint la magnitude de 3,9 ... du jamais vu selon Thomas Staudacher de l'observatoire.

 

05.04.2007-DSC03427.jpg       Fontaines de lave le 05.04.2007 - photo Th.Staudacher / OVPF-IPGP.

 

Eruption-06.04.2007-DSC04381.jpg       Coulée en gratons, le 06.04.2007 - photo OVPF-IPGP.

 

089_thumb.jpgLes échappatoires du magma conditionnent les phases éruptives de 2007 et l'effondrement dans le Dolomieu - doc. OVPF.


Des geysers de lave s'élèvent à plus de 200 mètres, tandis que les coulées sur les flancs du volcan atteignent 60 km/h. elles se jettent dans la mer en provoquant bouillons et jets de vapeur. Situé en bordure des coulées, le village du Tremblet a du être évacué pendant quelques heures, et restera isolé plusieurs semaines.

Cette éruption a tué des centaines de poissons, victimes du réchauffement brutal des eaux; ces poissons, dont beaucoup d'espèces inconnues jusqu'alors, vivraient dans les profondeurs océaniques, à environ 500 m.

 

piton_fournaise50-02.04.07-V.Bouget.jpg        Les coulées atteignent la mer le 02.04.2007 - photo aérienne V.Bouget.

 

Une vidéo d'ambiance, par F.Huillier & E.Gentelet (zoizos) :

 

Sources :
- Au coeur de La Fournaise" par R.Bénard & M.Krafft - éd. Nourault & Bénard.
- Tableau récapitulatif des éruptions 1977-2010 - Fournaise.info
- Photos de l'éruption d'avril 2007 sur Fournaise.info

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog