Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

514px-Piton_Fournaise_topo_map-fr.svg.png

Topographie de L'Enclos Fouqué et la position des grosses structures volcaniques.

NASA Shuttle Radar Topography Mission (SRTM3 v.2) (public domain) edited with 3DEM from Visualization Software LLC / Eric Gaba - Sting.fr

 

Les activités dans l'Enclos Fouqué :

Nonante sept pour cent des 200 éruptions historiques se sont déroulées dans l'enclos Fouqué, le plus souvent le long de fractures radiales au cône sommital.

 

actu-8-9737.jpg Les axes de faiblesse du volcan sont en rouge - doc.A.Demaison / Krafft in "Au coeur de La Fournaise".

 Les axes de faiblesse , les rifts-zones, sont situés selon trois directions, les deux premières monopolisant 50% des points d'éruption :

- 10°N : au nord de l'enclos par l'axe Sainte Rose.  

- 170°N : du sommet au sud de l'enclos, par l'axe de St Philippe

- 70-80°N : du sommet au Piton de Crac.

 

L'évolution des cratères sommitaux :

Le sommet du Piton de La Fournaise a été considérablement modifié au cours du temps:

- Au 17° siècle, seul le cratère Brûlant, appelé ensuite cratère Bory, couronne le volcan; il abrite un lac de lave en fusion, quasi permanent, qui déborde occasionnellement.

- En 1766, un deuxième cratère sommital est signalé 400 m. à l'est du cratère Brûlant; Dès 1791, il est comblé et laisse la place à un dôme de lave haut de 50 mètres, le Mamelon central.

 

MameloncentralBory-1804---Decobecq.jpgDessin de Bory St Vincent (1804) : le cratère Bory et le Mamelon central -

Doc. Dominique Decobecq /l'histoire du cratère Dolomieu.

 

- le 17 juillet 1791, une phase explosive pulvérise le sommet du Mamelon et ouvre une nouvelle bouche de 200 m. de diamètre à l'est de celui-ci : c'est la naissance du futur Dolomieu.

Bory St Vincent relate l'évènement dix ans plus tard : " Le 17 du même mois, on entendit, dans tout le pays, un bruit extraordinaire, que l’on compara à celui du canon, et aussitôt on vit s’élever du sommet de la montagne, une énorme colonne de fumée aussi noire que des scories : elle était verticale, épaisse, et remarquable par quelques places blanchâtres, qui se distinguaient dans son étendue : le soleil paraissait sanglant ; le ciel était terni par des vapeurs rougeâtres ; quelque temps après, le faîte de la colonne s’étant agité, se courba vers la terre ; Elle avait alors la figure d’un arc, dont les deux extrémités étaient appuyées sur le volcan. Jamais on n’avait rien vu de pareil depuis que l’île était peuplée. Tous les habitants étaient dans l’épouvante et dans la consternation ; le cratère Dolomieu dut sa naissance à cet événement ; le bruit qu’on entendit fut celui de l’affaissement qui le forma. Sans doute, les laves, rejetées cette année par la montagne, avaient laissé dans son dôme quelques grandes cavités, dont les voûtes s’affaissèrent sur elles-mêmes. ».

Ce nouveau cratère prend le relais du Bory qui cesse ses activités en 1795 ; s'en suivent des débourrages et des effondrements successifs, et en 1801, le cratère Brûlant est occupé par un lac en fusion permanente, décrit par Bory St Vincent :

"J’avançai, et, à la vue d’un spectacle merveilleux, bien difficile à décrire, je fus à mon tour saisi, sans pouvoir me rendre raison de ce que j’éprouvais. A nos pieds, du fonds d’un abîme elliptique, immense qui s’enfonce comme un entonnoir, et dont les parois formées de laves brûlées qu’entrecoupent des brisures fumantes, menacent d’une ruine prochaine, jaillissent deux gerbes contiguës de matières ignées, dont les vagues tumultueuses, lancées à plus de vingt toises d’élévation, s’entrechoquent et brillent d’une lumière sanglante, malgré l’éclat du soleil que ne tempérait aucun nuage.

L’une de ces gerbes est perpendiculaire ; l’autre est oblique et semble ou diminuer par accès. Des rochers non encore liquides, dont les blocs anguleux se distinguent sur le pourpre des flots ardents par leur couleur noir le plus foncé, sont poussés avec violence d’entre les matières fondues qui les ont entraînés des cavités de la montagne, et vont tomber avec fracas en décrivant une longue parabole..."

- Vers 1820, le Mamelon disparaît et est remplacé en 1851, par une zone effondrée : l'Enclos Vélain, du nom d'un géologue français du 19°.

- En 1860, le Brûlant, toujours occupé par un lac de lave, est le siège d'une éruption phréatique qui agrandit son cratère ... il se remplira peu à peu, pour se creuser à partir de 1929. Un an plus tard, un effondrement laisse un cratère de 500 m.de diamètre, profond de 40 m.; L'Enclos Vélain est, quant à lui,  partiellement comblé par une éruption fissurale.

 

FournaiseLacroix1911.jpg   Situation des cratères sommitaux en 1911 - Doc. archives Lacroix/ D.Decobecq


- Après un premier effondrement trois ans plus tôt, l'enclos Vélain s'agrandit vers l'est en 1933, créant un cratère unique : le Dolomieu, qui s'approfondira en se rapprochant du Bory.

Les activités sommitales, de 1946 à 1986, vont inonder le fond du Dolomieu, le faisant remonter de plus de cent mètres.

 

En mars 1986, suite à l'éruption hors enclos de St Philippe, qui actu-8-9738.jpga partiellement vidé la chambre magmatique superficielle, un cratère-puits (pit crater) aux parois verticales, et d'un diamètre de 150 m. pour 80 m. de profondeur, s'ouvre dans la partie sud-ouest du fond du Dolomieu ; il mesure alors 1.125 sur 725 mètres, pour des profondeurs de 160 m. sur son rebord ouest et 50 m. sur son rebord est. Schéma Krafft in "Au coeur de La Fournaise".

L'activité sommitale se poursuit et le cratère Dolomieu est rempli à ras-bord en 2006.

 

1550.jpg             AVANT : Le cratère Dolomieu rempli - photo 01.09.2006 / OVPF.

 

piton_fournaise--02.04.2007-63.jpg APRES : Le cratère Dolomieu après l'effondrement , en avant-plan ; le cratère Bory en fond d'image. - photo 17.04.2007 / OVPF


Au printemps 2007, un effondrement, monopolisant 60 millions de m³, est accompagné d'explosions phréatomagmatiques et de deux éruptions fissurales (30.03 & 02.04.2007).

 

photo1987-S.G.04.2007.jpg    Eruption fissurale d'avril 2007 - Photo Serge Gelabert / Fournaise info


Le 21.09.2008, nouvelle éruption dans le cratère qui se remplit à nouveau.

 

03eruption-21.09.2008.jpg                 L'éruption du 21.09.08 dans le cratère Dolomieu - photo OVPF.

 

En 2009, une petite éruption, du 15.12.2008 au 04.02.2009, est cantonnée au Dolomieu.

2010, verra deux éruptions : la première se situe dans la falaise séparant les deux cratères, avec des fontaines de lave et des éboulements qui alimentent en cendres le panache de gaz. Elle durera du 2 au 12 janvier.

 

02.01.2010---Dolomieu----OVPF.jpgEruption dans le Dolomieu le 02.01.2010 - fontaines de lave et éboulements - ThS / OVPF.

 

La seconde éruption, fissurale est en cours dans l'Enclos Fouqué : détails dans les articles d'actualité sur ce blog.

 

Demain, les éruptions dans et hors de l'Enclos Fouqué ...


Sources :

- Au coeur de La Fournaise - par R.Bénard & M.Krafft - éd. J.C.Nourault/Bénard.

- L'histoire du cratère Dolomieu - par Dominique Decobecq.

- Bibliothèque numérique Gallica - Voyage dans les 4 principales îles des mers d'Afrique - par Bory Saint-Vincent

- Fournaise.info -tableau des éruptions.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog