Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Le Piton de La Fournaise étant en forme en ce moment, voici venu celui de se pencher sur la formation de l'île de La Réunion et la tectonique des Mascareignes. 

 

15.10.10---Richard-Bouhet---AFP-Getty-images.jpg

Eruption fissurale dans l'enclos Fouqué - 15.10.2010 - photo R.Bouhet AFP/Getty images.


La Réunion est située actuellement au dessus d’un point chaud. Ce point chaud est estimé avoir une activité dans l’océan indien depuis plus de 65 millions d’années.

 

Deccan-4.jpgDorsales océaniques et datation des structures formées par le point chaud lors de son "déplacement relatif". (en vert : les trapps du Deccan)

OFZ, Owen Fracture Zone; MFZ, Mauritius Fracture Zone; VFZ, Vishnu Fracture Zone. Document Mantle plume.org


Une forte éruption liée à ce point chaud (une des hypothèses), il y a 65 Ma, est à la base des « trapps du Deccan », d’énormes épanchements basaltiques ; sur la courbe du temps, elle est aussi probablement liée, par son intensité et ses dégâts collatéraux, à l’extinction des dinosaures.

Tandis que la plaque indienne continuait à dériver en direction nord, le point chaud a continué son travail, créant un cordon d’îles et de plateaux sous-marins ; mentionnons ici les Laquedives, les Maldives, les Chagos.

 

pointchaud1.png

pointchaud2.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 40 millions d’années, le rift de l’Océan indien est passé au dessus du point chaud, qui est passé du coup sous la plaque Africaine, partie référencée actuellement comme plaque Somalienne.

S’en suit une activité ralentie durant 30 millions d’années.

L’activité du point chaud a repris il y a 10 millions d'années, pour créer les Mascareignes : archipel composé des îles Rodrigue, Maurice et La Réunion. Les deux premières îles ont émergé il y a plus de huit millions d'années, la Réunion plus tard, vers trois millions d'années. Cette théorie est contestée par certains géologues. Connaissant la vitesse de déplacement de la plaque océanique, et les dates d'émergence de l'île Maurice et de la Réunion, les deux îles devraient être plus proches que les 250 kilomètres qui les séparent.

Suite à des campagnes bathymétriques, un volcan sous-marin a récemment été découvert à l’est du Piton de La Fournaise, ce qui démontre la poursuite du déplacement de la plaque au-dessus du point chaud. Celui-ci se trouverait actuellement à environ 280 km au sud-est de l’île. De fait, la partie émergée de la Réunion ne représente qu'un trente-deuxième du massif s'élevant depuis le plateau qui repose à 4 000 mètres sous le niveau de la mer.

 

1148.jpgInteraction entre la ride océanique et la trace laissée par le passage au dessus du point chaud. - doc. NOAA modifié.

 

Si on se réfère à la carte, on s’aperçoit, en suivant le « parcours » de la plaque indienne au dessus du point chaud, d’une interruption entre ses productions. Lorsque la dorsale océanique indienne est passée sur le point chaud, un nouveau plancher océanique a été produit, provoquant ainsi une « cassure » dans le cordon d’îles produites par l’anomalie thermique et le volcanisme correspondant.

Ceci dit, pendant ce temps l’inde poursuivait sa remontée à grande vitesse vers le nord jusqu’à la rencontre avec l’Asie , en créant la chaîne himalayenne.

 

Himalaya-formation.gif                     Déplacement relatif de l'Inde de 71 Ma à aujourd'hui. -

 

Les Comores et la province volcanique Tertiaire du nord de Madagascar suivent une ligne formée de volcans boucliers coupant le canal du Mozambique. La datation des édifices volcaniques montre un accroissement dans l’âge du volcanisme le long de cet alignement, en relation avec une origine de point chaud.

 Le422px-Somali_Plate_map-fr.png ratio de migration de la plaque Somalienne au dessus de la source mantellique est de 45 mm./an. La nouvelle géochronologie de la chaîne îlienne des Comores est utilisée pour modéliser le déplacement de la plaque somalienne au cours des derniers 10 millions d’années.

Carte Sting /USGS map

Le déplacement de la plaque Somalienne se fait à une vitesse de rotation de 0,9783° par million d'années selon un pôle eulérien situé à 58°79' de latitude nord et 81°64' de longitude ouest (référ entiel : plaque Pacifique).

La plaque somalienne s'est créée à partir de la plaque africaine lorsqu'elle s'en est séparée à la suite de l'ouverture de la vallée du Grand rift Africain au cours du Miocène.

 

Demain, le formation de l'île de la Réunion.

 

Sources :

- Connaissance géologique de La Réunion - BRGM - Mais d'où vient ce grand volcan ? La Réunion, émergence actuelle d'un point chaud

- The Deccan beyond the plume hypothesis - by Hetu C. Sheth
Department of Earth Sciences, Indian Institute of Technology (IIT) Bombay, Powai.

Commenter cet article

cazin 12/09/2013 16:31


Bonjour,


Tout comme vous je suis passionné par la géologie, je viens de m'installer à La Réunion, je suis comblé. j'ai donc lu plusieurs articles, études revus... sur la formation de l archipel des
Mascareignes. Il en ressort que Rodrigues est agée de 2,2M d'année, Maurice 8,5 et La Réunion 3,5. Connaissant la direction de deplacement des plaques on en arrive à la conclusion que soit
 l'age de Rodrigues est faux ou alors qu elle se trouve pas sa place. Je me suis donc renseigné et apres avoir lu un article dans science et vie du début de cette année je suis rentré en
contact avec un chercheur de l'université de La Réunion. Voici l hypothèse actuelle:


 l'ile maurice est en effet dans l'alignement du point chaud (la plaque se déplace vers le NE) et Rodrigues est en effet hors axe de ce point chaud. 


Le modèle actuel, sur lequel nous travaillons, est que rodrigues n'a pas été créée sur le point chaud de la réunion mais sur ce que l'on appelle la "ride de rodrigues", cette structure
topographique sous marine orientée à peu près EW et reliant la trace du point chaud avec la ride médio océanqiue. On a en fait un certain nombre d'argument qui indiqueraient que cette ride est un
chenal d'écoulement profond du matériau mantellique qui pourrait provenir du point chaud de la réunion, et qui aurait pu créer du volcanisme récent sur cette île. 


Il existe des arguments morphologiques (bathymétrie, forme de la ride centrale indienne), géochimiques (on a sur la ride des roches avec ds signatures de point chaud) et on essaye actuellement de
faire une imagerie de cette structure avec la sismologie, à travers le projet RHUM-RUM dont vous pouvez avoir quelques détails sur le site web: www.rhum-rum.net


Cordialement

Bernard Duyck 12/09/2013 17:48



Merci pour ces renseignements et le lien que je vais consulter sans tarder ! ... en savourant un punch au rhum 



Articles récents

Hébergé par Overblog