Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La Toscane, ou étymologiquement l'Etrurie - la terre des Etrusques - est une région italienne connue pour les civilisations diverses qui s'y sont suucédées depuis le 8° siècle avant JC., pour ses paysages valonnés ponctués d'ifs gigantesques, et de villes d'art médiévales, Pise, Florence, Sienne, pour ne citer que les plus connues.

 

Dossier-30-4197.jpg           Monterotondo Maritimo, sur un avant-plan de champs géothermiques - ©Jean-Michel Mestdagh 

 

"Toscane " dérive de l'antique "Tuscia ", dénomination de l'Etrurie dès le 3° siècle. Les Etrusques ont utilisé l'acide borique déposé par les vapeurs et les eaux chaudes de la zone, de nature volcanique, pour la fabrication d'émaux.

Les Romains annexèrent l'Etrurie en 351 avant JC. et apprécièrent à leur tour les bienfaits thermaux et les propriétés médicinales des sources chaudes et des soufrières.

Des documents de l'an 1000 mentionnent les eaux chaudes de Val di Comia, et l'apparaition du "Lago Sulfureo " consécutivement à  un séisme.

D'aucuns ont supposé que Dante pensait aux lagoni en écrivant ce passage de "La Divine comédie" :

« Versan le rene le fumifere acque
Per li vapor che la terra ha nel ventre
Che d'abisso le tira suso in alto »
(Les eaux fumifères épanchent leur rein
Par les vapeurs que la terre a dans le ventre
Qui des abîmes les tirent vers le haut)

 

sassopisano---thermes-etrusques---fototoscana.jpg                      Les thermes etruques de Sassopisano - photo fotostoscana.

 

Mais les champs géothermiques toscans ne furent vraiment découverts qu'au 18° siècle.

En 1777, Uberto Francesco Hoefler, directeur des pharmacies du Grand Duc de Toscane Pietro Leopoldo di Lorena, identifie l'acide borique, dénommé à l'époque "sel sédatif", dans les eaux sulfureuses de Monterotondo.

 

L'industrie de l'acide borique :

En 1812 débute la production industrielle d'acide borique. Après quelques balbutiements, le comte François de Larderel, un français, développe l'idée de création de lacs artificiels autour des sources de vapeur, et utilise les calories de la vapeur pour faire évaporer l'eau enrichie en acide borique.

Entre 1818 et 1846, il crée huit usines et en 1846, une ville, fondée pour accueillir les ouvriers, est baptisée Larderello, en hommage à l'action de l'industriel.

Larderel fut promu comte de Montecerboli, lieu-dit qui fait référence à erbère, le chien de la mythologie gardien des enfers.

La production de dérivés boriques et ammoniacaux prospère jusqu'à la fin du 19° siècle.

 

Larderello_1868.jpg            Gravure de 1868 illustrant les "lacs boracifères" de Larderello - doc. wikipédia

 

Dossier-30-4200.jpg                      ©Jean-Michel Mestdagh

Dossier-30-4223.jpg

                        ©Jean-Michel Mestdagh

 

Dossier-30-4236-copie.jpg          "Lagone Cerchiaio" - anciens bassins de rétention -  ©Jean-Michel Mestdagh

 

-Hoefer---Lagone-Cerchiaio---ph.aerospike.jpg Une plaque commémorative placée en bordure d'un bassin d'évaporation au lieu dit " Lagone Cerchiaio" - ce  nom dérive d'une tradition datant du moyen-âge, constituant à utiliser les eaux chaudes pour courber les branches de noisetiers entourant les tonneaux - photo Aerospike

 

 

De l'industrie du bore à la production géothermique d'électricité :

 A la mort de Larderel en 1904, le prince Ginori Conti prend sa succession. larderello 1°centrale géothermique au monde 1911Suite à des ennuis, dès 1905, avec la sociéte produisant localement l'électricité, l'entreprise décide de produire elle-même l'énergie nécessaire à l'éclairage des usines et des habitations de Larderello.

La création d'une turbine actionnée par la vapeur constitue une "première mondiale" de production électrique par la géothermie. - photo de 1911.

 

Après la seconde guerre mondiale, la société est rachetée par les chemins de fer de l'Etat Italien, qui vont utiliser cette énergie pour l'électrification des voies ferrées.

La production, sous l'actuelle direction de l'ENEL, va ne faire que croître pour arriver à une puissance de 390 mégawatts.

 

Larderello années 50 - US National archives

Les tours de la centrale géothermique de Larderello dans les années 50 - doc. U.S. Nationa archives.

 

Sources :

- Global volcanism Program - Larderello

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - par M. Krafft & de Larouzière - éd. Delachaux & Niestlé.

- Le champ géothermique de Larderello (Toscane, Italie) : situation géologique, utilisations industrielles, rôle de la famille de Larderel
par Michel Durand-Delga, Enrico Pandeli et Giovanni Bertini.

- Le Biancane, the geothermal path of Monterotondo Maritimo - "From the middle of the earth to the sky - doc. syndicat d'initiative local.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog