Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Piton de La Fournaise va plus que jamais occuper une place privilégiée dans le monde de la volcanologie … reconnu comme un volcan-laboratoire, il se verra équipé en 2014 de 300 à 400 capteurs sismiques, contre une vingtaine auparavant, pour une collecte de données encore jamais réalisée sur un volcan actif. Cette débauche de moyens est rendue possible grâce au mécénat d’industriels américains oeuvrant dans la prospection pétrolière.

 

vendredi-15-octobre-2010-eruption-du-piton-de-la-fournaise-.jpg                      Piton de La Fournaise  - l'éruption, le 15.10.2010 - photo Imaz Press


Une équipe grenobloise de l’Institut des Sciences de la Terre / CNRS vient de démontrer la possibilité d’utiliser les analyses de bruit sismique ambiant pour la prévision des éruptions volcaniques.


En 2009, pendant le projet Undervolc, les scientifiques ont déployés un réseau de nouveaux capteurs sismologiques sur le Piton de la Fournaise. Ces nouveaux instruments devaient permettre  de mieux connaître la structure profonde du volcan, d’améliorer la compréhension des mécanismes éruptifs et la prévision des périodes d’éruptions … Ils viennent d’ouvrir la voie à de nouvelles découvertes : les sismologues ont cherché à exploiter les petites vibrations enregistrées en permanence, le bruit sismique ambiant… provoqué par des évènements météorologiques, ou les activités humaines.

Ces infimes vibrations se propagent au travers de l’édifice volcanique et transportent avec elles les caractéristiques de l’intérieur du volcan, partant des renseignements sur son activité.

Les deux éruptions d’octobre et décembre 2010 ont été analysées, et une cartographie à postériori des changements mécaniques précédant les éruptions obtenue. Ces changements incluent des modifications des vitesses des ondes et des changements structuraux – fracturation, injection magmatique – affectant les propriétés de diffraction. Ces derniers sont des indicateurs directs du fonctionnement pré-éruptif du volcan, et de la position des éruptions.

 

Bruit-sismique---Insu-CNRS--2-.jpg
Eruptions du Piton de la Fournaise, île de La Réunion, observées en octobre et décembre 2010 et localisées par la grande et petite étoile noire (respectivement). Les couleurs variant du jaune vers le rouge marquent les endroits où le volcan subit un changement de structure (ouverture de fissure, déplacement du sol, déplacement ou solidification de magma…).De gauche à droite :

(a) Environ 3 semaines avant l’éruption, des changements sous le cratère principal sont observés.

(b) Environ une semaine avant l’éruption, les changements se localisent à l’endroit de la future éruption. Il s’agit peut-être de fissure en préparation, par lesquelles le magma va s’injecter pour arriver à la surface.

( c) Pendant la première éruption (octobre), les changements observés correspondent à l’épanchement du magma en surface. Il est aussi possible d’observer au nord-ouest un changement annonciateur de la seconde éruption (plus petite).

(d) Durant la seconde éruption (décembre), les changements les plus significatifs interviennent autour du deuxième épanchement de magma. Il est aussi possible d’observer les changements associés à la lente solidification des coulées de magma de la première éruption.

Doc. CNRS / L'analyse du bruit sismique pourrait servir à la localisation des futures éruptions volcaniques.

 

2010.12.10---PlF---Orange.fr.jpg

                       Piton de la Fournaise - fin de l'éruption, le 10.12.2010 - photo Orange.fr


La possibilité de disposer de ces informations une à deux semaines avant une éruption offre d’intéressantes perspectives prévisionnelles. Ces travaux seront appliqués à d’autres volcans dont le Colima au Mexique, ou le Mérapi sur Java, pour être définitivement validés.


Cette étude va trouver de plus des applications dans les domaines de l’exploitation pétrolière, de la géothermie, de l’évolution de matériaux (détection de fissures dans les ouvrages en béton) ou la surveillance des glissements de terrain.

 

Sources :

- INSU / CNRS - L'analyse du bruit sismique pourrait servir à la localisation des futures éruptions volcaniques -  link

- Journal of geophysical research - Imaging preeruptive and coeruptive structural and mechanical changes of a volcano with ambient seismic noise A; Obermann & al. 12.2013- link

- LAVE- Belgique -Un nouvel outil de prévision des éruptions - d'après un article de F.Martel-Asselin / Clicanoo - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog