Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

 

Changbaishan.jpg

                 Vue aérienne hivernale du Changbaishan et du lac Tianchi - photo Ivren.cn


Le Changbaishan est un stratovolcan massif  de 60 km. de diamètre,  situé à la frontière Sino-Coréenne.

Diverses dénominations qualifient ce volcan : en Coréen, le mont Baekdu, en Chinois, le mont Changbai  -si l’on se réfère uniquement à la montagne – ou Baitou – si l’on parle à la fois de la montagne et du lac.

 

Ce volcan à dominante trachytique et rhyolitique s’est construit sur le volcan-bouclier Laoheidingzi. Des cinder cones alignés N-NE. habillent le massif.

 

Tephra-Changbaistan.jpgEn l’an 1.000, une éruption de VEI 7 envoya des tephras rhyolitiques et trachytiques jusqu’au nord du Japon et formé en partie la présente caldeira ; cette structure sommitale de 5 km. de diamètre et 850 mètres de profondeur, est remplie par le lac Tianchi, aussi appelé le "lac du ciel", ou "lac du Paradis".

 

D’autres petites éruptions ont été enregistrées jusqu’au 15° siècle ; les dernières explosions sont datées de 1668, 1702, 1898 et 1903 … ce qui est loin d’en faire un « volcan endormi » !

 

Changbai-mountain-nature-reserve.jpg               La réserve naturelle du mont Changbai - photo Changbai mountain natural reserve.

 

La région montagneuse de Changbai est d’une surprenante diversité biologique et paysagère ; on y trouve des animaux rares, de splendides lacs, des chutes d’eau, des sources chaudes dans un écrin forestier bien conservé.

 

changbaishan_QGaqbv.jpg                             Changbaishan - le lac Tianchi / Heaven lake - lac du Paradis.

 

La perle du mont Changbai est sans conteste le lac Tianchi, "le lac du ciel" ; il est la source de trois rivières, la Songhua, la Tumen et la Yalu.

Son altitude est de 2.189 mètres, sa profondeur de 380 mètres et ses eaux ont une température moyenne de 7,3°C. Entouré bien souvent de nuages, il est courant d’y rencontrer soleil et pluie, en même temps ou se succédant en un court intervalle. Parfois, il pleut d’un côté tandis que le soleil luit de l’autre.

Ce paysage grandiose et ce climat surprenant ont inspire des légendes : un monstre habiterait le lac … certains visiteurs l’aurait même photographié, comme celui du Loch Ness.

 

Le pic Baiyun constitue le point le plus haut du massif Changbai avec ses 2.745 m ; 15 autres sommets entourent le lac du ciel, constituant un des panoramas Chinois d’exception.

 

changbaishan-changbai_falls.jpg                                     La chute changbai - Changbai falls - photo Bartellonline

 

Au nord du lac du ciel, la rivière Chencha  se transforme en rapides avant de chuter de 68 mètres : c’est la chute Changbai, la plus haute « chute volcanique » au monde. Elle se laisse approcher par le bas, mais on peut aussi l’apercevoir en grimpant sur les hauteurs à Heifengkou.  Des dizaines d’autres chutes d’eau décorent le nord du massif.

 

Les sources chaudes de Changbai se trouvent à moins de deux km. de la chute. Leur température s’échelonne entre 60 et 82°C, ce qui leur confère des vertus médicinales pour soigner l’arthrose, les dermatoses et les états de fatigue.

 

800px-Changbai_hotspring---Shizhao.JPG                                      Les sources chaudes de Changbai - photo Shizhao.

 

A une altitude plus basse, une forêt vierge tapisse les flancs du massif volcanique et abrite  des lacs jumeaux, la chute Jinjiang, le lac du roi, …Il faut bien choisir sa saison pour visiter l’endroit : Juillet et août sont très pluvieux et le lac du ciel ne se découvre pas. En Octobre, il neige déjà.  Juin et septembre sont des mois idéaux pour y observer une flore alpine sur les flancs sud et ouest.

 

La réserve de la biosphère de Changbaishan borde le Paekdusan National Park en Corée du nord ; cette vaste zone de protection compte 50 espèces de mammifères différents , dont la panthère de Chine, aussi appelée panthère de l’Amour ( comme le fleuve), le lynx, l’ours brun les cerfs Sika et rouge, la loutre et la zibeline. Trois cents espèces d’oiseaux complètent le tableau dont la cigogne noire, le canard mandarin et le harle de chine.

 

solkin leopard                            Panthère de chine, ou panthère de l'Amour - photo Solkin

 

Changbaishan---Matapekin-papetblog.jpg                La couleur du "lac du ciel" dépend de l'ensoleillement - photo Matapekin /Paperblog


 L’explication du volcanisme intraplaque de Changbai n’est pas simple … diverses hypothèses le relie soit aux processus d’accrétion en marges du craton, soit aux processus de subduction de la plaque Pacifique avant l’ouverture de la mer du Japon.

 

ChangbaiFig2_500.jpg

  Doc. in P-wave tomography and origin of the Changbai intraplate volcano in Northeast Asia,

(a) North-south, and (b)  east-west vertical cross sections of P-wave velocity images. Red and blue colors denote low and high velocity anomalies, respectively. The velocity perturbation scale is shown below the cross sections. Black triangles in (a) and (b) denote volcanoes. White dots show earthquakes within 100 km of the profiles. The two dashed lines denote the 410- and 660-km discontinuities. The locations of the cross sections are shown in the insert map (c).


Une analyse par tomographie sismique, faite par Zhao et Jianshe (1994), indique que le volcanisme intraplaque  du nord-est asiatique n’est pas du à un point chaud, mais à un volcanisme d’arrière-arc en relation avec la subduction de la plaque Pacifique.

 

ChangbaiFig3_450.gif(a) Tectonic features on the surface in the NW Pacific and NE Asia. Black patches denote Cenozoic basalts. A, Baikal rift; B, Shanxi graben; C, Tancheng-Lujiang fault zone; D, Okinawa trough. (b) Schematic east-west vertical section showing upper mantle structure beneath NE Asia. The subducting Pacific slab becomes flat in the mantle transition zone. The deep dehydration process of the slab and convective circulation process in the mantle wedge cause upwellings of high-temperature asthenospheric materials, leading to the formation of the continental rift system as well as intraplate volcanoes in NE Asia (modified from Tatsumi et al., 1990).


Les anomalies de vitesse des ondes P dans les régions d’arrière-arc sont généralement associées avec un volcanisme causé par les processus de déshydratation en profondeur de la plaque en subduction et les mouvements de convection dans le manteau. Ces mécanismes pourraient être la cause d’une remontée à grande échelle de l’asthénosphère sous le nord-est asiatique et du volcanisme intraplaque, ainsi que du rifting continental dans cette région.


Bien que potentiellement actif et dangereux, ce volcan doit son actuelle notoriété surtout aux tensions Sinno-Coréennes, qui ne datent pas d’hier.

Les Coréens considèrent le mont Baekdu comme leur lieu ancestral d’origine ; il fait partis des trois montagnes sacrées et les légendes la concernant remontent au premier royame de Corée en 2.333 avant JC.

Le texte Chinois Shan Hai Jing, vieux de 2.200 ans,le mentionnent sous le nom de Buxian Shan, la montagne de dieu. Il est appelé Shanshan Daling, la super grande montagne, ou encore Taibai Shan, la grande vieille montagne blanche, dans d’autres écrits.

Dans les annales de la dynastie Joseon (ou dynastie Yi) , il est fait état d’une région bordée par les rivières Yalu et Tumen, lieu de toutes les convoitises, et de tractations entre les Mandchous et les Coréens pour négocier une frontière, en 1712. Ce traité fut maintes fois remis en question, et en 1962, renégocié avec un partage à 54,5 % en faveur de la Corée qui gagnait ainsi 230 km². Un dernier incident eu lieu au cours des Jeux asiatiques d’hiver en 2007, où un groupe d’athlètes Coréens brandirent une pancarte  "Le mont Baekdu est notre territoire " pendant la remise des médailles.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Changbaishan

- Beijing travels - link

 - Physics of the Earth and planetary sciences - Seismic image and origin of the Changbai intraplate volcano in East Asia : Role of a big mantle wedge above the stagnant Pacific slab. - link

- Birds Korea - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog