Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La ville est coincée entre la mer et deux structures volcaniques dangereuses : les champs Phlégréens, un supervolcan, d’une part, d’autre part le Vésuve, un volcan toujours actif.

Près de trois millions de personnes vivent sous la menace directe de ces deux monstres !

 

-Napoli and Vesuvius - ph. Errabee                     Naples et le Vésuve, des voisins bien trop proches !  - photo Errabee.

 

Comme dans beaucoup d’autres environnements volcaniques de par le monde, ce sont les sols très fertiles qui ont attiré une forte densité de population ; dans la région napolitaine, une urbanisation anarchique – pour ne pas la qualifier de mafieuse – a pris le relais : on construit de plus en plus en "zone rouge", souvent au mépris des autorisations nécessaires.

Que se passera-t-il en cas d’éruption importante ? … car il y en aura une, mais quand et comment se déroulera-t-elle ?

 

Mais quels sont les faits en notre possession ?


- Depuis 79, la production moyenne de magma par le Vésuve est de 1,5 – 2 millions de m³ par an. En supposant la continuation du système depuis sa dernière éruption en 1944, 40 à 70 millions de m³ de magma seraient disponibles actuellement. (Macedonio & al 1990 / in Volcanologie JM.Bardintzeff)

 

- L’étude du dynamisme éruptif du volcan :

Le Vésuve a commencé à se former à la suite de l’éruption de 79 grâce principalement à des périodes de croissances continues lors de phases d’activité à conduit ouvert. A ces phases sont venues s’ajouter régulièrement des manifestations explosives dont les deux majeures sont les éruptions de l’an 472 et de l’an 1631. De manière générale ces manifestations explosives viennent « terminer » des cycles éruptifs sur le volcan.

Dix-huit cycles ont ainsi été définis depuis l’éruption de 79 (Carta et al., 1981; Santacroce, 1987; Arrighi et al., 2001).

Les dernières manifestations volcaniques sur l’édifice remontent à 1944, le volcan ne montrant aucun signe d’activité depuis lors.

Le comportement du volcan au cours de sa dernière période éruptive (1631-1944) caractérisé par une émission continue de laves très basiques fortement enrichies en éléments alcalins est expliqué e.a. par la présence d’une chambre magmatique proche de la surface (environ 3km, Fulignati et al., 2004) alimentée par différentes sources magmatiques situées entre 8 et 12 km (Belkin and De Vivo, 1993; Marianelli et al., 1999; Fulignati et al., 2004; Marianelli et al., 2005).

Les éruptions résultantes en surface ont conduit périodiquement à une vidange complète de la chambre magmatique superficielle, se traduisant en surface par un changement de la nature de l’activité, d’effusive vers explosive. Chaque explosion de fin de cycle permettant de désobstruer le conduit des produits denses de la cristallisation fractionnée. Les scientifiques semblent admettre que le conduit a finalement fini par s’obstruer en 1944, ce qui explique la période de repos actuelle du volcan… 67 ans de repos est une période "longue". (Volcans du monde - H.Jommard et L.Ruhier)

 

Les autorités ont défini des zones de risques décroissants autour du Vésuve :

 

imageprevention-copie.jpg                         Carte des zones à risque - d'après doc. de l'Osservatorio Vesuviano.


- une zone rouge, autour du cône, de risque maximum, sous la menace de coulées pyroclastiques dès les premiers temps de l’éruption. Cette zone, qui compte 18 communes et regroupe 700.000 habitants, devra être évacuée intégralement.

- une zone jaune, susceptible d’être affectée par des retombées pyroclastiques de l’ordre de 300 kg par m²., avec des risques d’effondrement des bâtiments. Selon la hauteur de la colonne éruptive, la direction et la vitesse des vents au moment de l’éruption , elle concernera jusqu’à plus d’un million d’habitants.

- une zone bleue où des lahars sont susceptibles de se produire en cas de pluies.


Le plan d’évacuation suppose entre deux semaines et vingt jours de préavis d'une éruption et prévoit l'évacuation d'urgence de 700 000 personnes. L'évacuation par trains, ferries, cars et autobus est conçue pour durer environ sept jours et les réfugiés seraient principalement envoyés dans d'autres régions du pays plutôt que dans des zones sures de Campanie, où ils pourraient avoir à séjourner pour plusieurs mois.

Toutefois, le dilemme pour l'exécution du plan est le moment où débuter cette évacuation massive, dès lors que si elle est décidée trop tard, beaucoup de personnes pourraient être tuées, alors que si elle est décidée trop tôt, les précurseurs de l'éruption pourraient se révéler être une fausse alarme.

En 1984, 40.000 personnes ont été évacuées de la région des champs Phlégréens, mais aucune éruption ne s'est produite.

Les efforts actuels sont focalisés sur la réduction de la population vivant dans la zone rouge, en démolissant les bâtiments construits illégalement, en établissant un parc national autour des flancs supérieurs du volcan pour se prémunir de toute nouvelle construction et en offrant des compensations financières aux personnes qui devront déménager. Le but sous-jacent est de réduire le temps nécessaire pour évacuer la zone d'ici les 20 ou 30 prochaines années à 2 ou 3 jours.

 

Le scénario d’évacuation de la région actuellement en place est prévu pour une éruption de type sub-plinienne, c’est à dire dans un ordre de grandeur comparable à l’éruption de 1631 mais la communauté scientifique milite pour la mise en place d’un plan différent pour chaque intensité d’éruption (plinienne, sub-plinienne, strombolienne violente, émission de cendres) qui sera déclenché en conséquence à l’approche de l’événement.

 

Vesuvius_from_Pompeii.jpgLe Vésuve depuis Pompéi - entre les deux photos, quelques kilomètres, et 1.932 ans ... une paille au niveau géologique ! - photo *drew.


Comme ce processus est très long, en liaison avec une inertie locale renforcée par diverses magouilles, les Napolitains ne pourront entre-temps compter que sur les processions et le secours de San Gennaro pour s’en sortir en cas de réveil du volcan.

A Naples, toute grosse éruption du Vésuve entraîne une procession religieuse avec sortie des reliques de saint Janvier de Télévent (San Gennaro de Televento). Alexandre Dumas, qui a longtemps vécu à Naples et s'y est passionné pour l'histoire et les traditions locales, écrit dans "Le Corricolo" : "Tout à coup, la statue de marbre de saint Janvier, qui se tenait à la tête du pont (le pont de La Maddalena) les mains jointes, détacha sa main droite de sa main gauche, et, d'un geste suprême et impératif, étendit son bras de marbre vers la rivière de flammes. Aussitôt le volcan se referma; aussitôt la terre cessa de frémir; aussitôt la mer se calma. Puis la lave, après avoir fait encore quelques pas, sentant la source qui l'alimentait se tarir, s'arrêta tout à coup à son tour. Naples était sauvée ! "

Aujourd'hui encore, la statue de San Gennaro veille, le bras levé face au volcan, à l'extrémité du pont.

 

San-Gennaro---Freerepublic.jpg         La fête de San Gennaro - présentation de la sainte ampoule aux autorités - doc. free republic


San Gennaro sortira encore, aux signes de la prochaine éruption du Vésuve ... c'est d'ailleurs cette croyance aveugle qui permet aux napolitains de ne pas prendre trop au sérieux les avertissements des volcanologues concernant un réveil futur des volcans qui menacent la ville.

 

Sources :

- INGV - Osservatorio Vesuviano - link

- Mythes et légendes : le Vésuve et San Gennaro - sur ce blog

- BBC - Vesuvius escape plan "insufficient" - link

- Volcans du monde - Mont Vésuve.

Commenter cet article

Castel 06/12/2016 18:23

Génial ce site m'a beaucoup aidé, merci!

Christian GERARD 30/12/2011 20:10


Merci beaucoup pour tout votre travail.


La Bolivie est programmée pour nous en 2012. En espérant rapporter de quoi alimenter le site.


Bonne continuation et bonne année 2012.


C.GERARD

Bernard Duyck 31/12/2011 10:11



La parole est aux lecteurs et à leurs photos que je relaierais volontiers !


Excellente année ... et de beaux voyages.



Hélios 24/12/2011 11:06


Espérons que le Vésuve ne se réveille pas ce soir !!


 


Bonnes fêtes de fin d'année à vous et vos proches et encore merci pour vos intéressants articles.


Vos prévisions volcaniques pour 2012 ?


 


Amitiés


 


Hélios

Bernard Duyck 24/12/2011 16:19



Tous mes voeux réciproques ... sans prévisions, les volcans n'aiment pas cela ! 



Articles récents

Hébergé par Overblog