Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La Sicile possède plusieurs sites où s’illustrent le volcanisme boueux ; le plus célèbre d’entre eux est connu sous le nom de Maccalube di Aragona ( macalube, Occhiu di Macalubi).

 

Vulcanelli_di_Macalube_near_Aragona_Sicily_--Mjobling.jpg                               Vulcanelli di Macalube - photo Mjobling.

 Les textes anciens et la légende confirment le côté « remarquable » attribué depuis l’antiquité au phénomène, vraisemblablement connu depuis l’âge de bronze puisque situé à proximité de nécropoles datées de cet période. Platon le mentionne dans ses écrits, le Timée, où il relate un voyage effectué en 367 avant JC sur une invitation du tyran Denys de Syracuse. D’autres écrivains anciens mentionnent le site : Aristote, Pline l’ancien.

De nombreuses légendes parlent du phénomène ; l’une d’entre elles rapporte qu’à cet emplacement, une cité aurait été engloutie suite à une offense faite à une divinité locale. Tous les sept ans à minuit,un coq chanterait au centre de la colline, ce qui ferait resurgir la place du marché. La légende prétend que si une personne, se trouvant là, parvient à surmonter sa peur et se rend sur la place du marché sans se retourner, tout ce qu’elle achètera se transformera en or.

Les Arabes, puis les Normands qui ont occupé tour à tour la Sicile, décrivent le phénomène : le nom de Maccalube dérive de l’arabe Maqlub signifiant chavirement.  

Le site ne sera analysé géologiquement qu’au 18° siècle par le géologue Déodat Gratet de Dolomieu. (description sur le site de Dominique Decobecq ). 


934940004.jpg

Topographie shématique du site Vulcanelli di Macalube - doc. Riserva Naturale Macalube di Aragona.


Maccalube-di-Aragona.jpgSchéma simplifié d'alimentation du volcan de boue - doc. Riserva Naturale Macalube di Aragona. 


La zone se trouve, comme dans le cas des volcans de boue de Berca (Roumanie) , à l’axe d’un anticlinal, bordé au nord et au sud , respectivement par les synclinaux d’Aragona et d’Agrigento. L'anticlinal montre des affleurements de marnes argileuses et d’argiles du Tortonien (fin du Miocène - entre 11,60 et 7,24 Ma).

La Collina dei Vulcanelli - photo aérienne Google.

foto_aerea_macalube.jpgAu centre de cette zone, les Maccalube forment une colline, la collina dei Vulcanelli, de teinte grise variable, à la surface découpée par des fissures de dessiccation et hérissée de petits cônes tronqués d’une largeur et hauteur pouvant aller jusqu’à un mètre, vides ou remplis d’une eau boueuse, montrant des pulsations témoins d’une alimentation intermittente. Des coulées s’en échappent, qui présentent des fissures longitudinales, séparant la zone centrale « à écoulement rapide » des bordures « à écoulement plus lent ».

 

Maccalube---il-giornale-di-pachino.jpgCône émettant une coulée fluide , sur base d'anciennes coulées craquelées - doc. il giornale di pachino.

 ARAGONa-fotografia.jpg

Cône "strombolien" avec une coulée récente qui se craquèle sous l'effet de la chaleur ambiante - doc. Fotografia Aragona.


Les émissions boueuses sont froides ; la température des eaux est voisine de 17°C en surface.

La boue remonte sous l’effet d’émissions spontanées de gaz, principalement du méthane (94-97%)  associé à du CO2, du CO, de l’argon, de l’azote, de l’oxygène, de l’hélium.

L'origine des gaz n'est pas précisée et selon diverses hypothèses, ils pourraient provenir d'une roche-mère située vers 5 km. de profondeur, ou d'émissions dues à la décomposition d'hydrates de méthane piégés dans les argiles tortoniennes.

Cette activité "tranquille" est parfois interrompue par des périodes d'éruptions pouvant remanier le site ; la dernière a eu lieu le 11 août 2008 dans l'après-midi : les projections atteignirent une quarantaine de mètres de hauteur et se déversèrent sur 4 km², déclenchant la panique dans la bourgade de Santa Barbara, déjà secouée la matin par un séisme.

 

Les volcans de boue du versant sud-ouest de l'Etna : les Salinelles de Paterno et Belpasso.

Les Salinelles de Paterno occupent trois sites autour du village du même nom:

- Simeto, le site n°1,est situé à l'ouest du bourg près de la rivière Simeto.

salfig6- Stadio, site n°2, jouxte le terrain de sport, facilement accessible, mais bordé d'ordures. L'instabilité du sol requiert de la vigilance, sous peine de prendre un bain de pied désagréable.

- le site n°3, Vallone Salato, est situé au sud-est de Paterno.

Chaque site couvre plusieurs milliers de m².

Comme aux Maccalube, les boues sont froides, de température moyenne égale à 17°C; par contre, les gaz porteurs diffèrent en composition : les gaz principaux sont du CO2, majoritaire, du méthane, de l'azote et de l'hélium; une odeur d'H2S imprègne les salinelles.

L' Etna est statistiquement un gros pollueur, du fait de son dégazage important. Les cratères émettraient 10% du CO2 planétaire d'origine volcanique. Ce gaz émane aussi des régions situées en altitude plus basses, où une épaisseur moindre des couches imperméables à dominante argileuse favoriserait son passage.

Au 19° siècle, les rapports d'époque mentionnent des fontaines d'eau boueuse allant de 50 cm. à 3 mètres, avec une température moyenne de 46°C. Ces paroxysmes "boueux" correspondent à des évènements sismiques régionaux. Aujourd'hui, l'activité se résume à l'émission de quelques bulles et des mofettes.

La forte salinité, la faible teneur en sulfates et l’absence de variations saisonnières dans la composition chimique indique qu’il s’agit d’eaux associées à des dépôts d’hydrocarbures.

L'étude de ces gaz pourrait cependant se révéler être une indication précieuse du processus évolutif du volcan... en phase pré-éruptive, les micro-fractures rocheuses accroissent en effet la perméabilité du sol , favorisant le passage des gaz accumulés sous l'édifice volcanique.

 

nuovo-28.jpg    Schéma hydrogéologique de la partie sud-ouest de l'Etna - document Ninni Gallina

 

Paterno---BB-2008---2.jpg   Salinelles de Paterno - photo avec l'aimable autorisation de Boris Behncke 2008.

 

Sicilia---Colata-di-Fango-dalle-Salinelle-del-V_ne-Salato-2.jpg     Belpasso - Salinelle del Vallone Salato - coulée boueuse - doc. geositi.net

 

 

  Sources :

- Riserva naturale Macalube di Aragona - lien

- Les volcans de boue - par D.Decobecq

- I vulcani di fango del basso versante sud-occidentale dell'etna - Pietro Carveni & al. - geositi.net

- Vulcani di fango del basso versante sud - P.Carveni & al. - univ. Catania. - lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog