Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

 

                

 

La nuit au dessus du Cotopaxi :  Après un passage nuageux, un superbe ciel étoilé surmonte le volcan ... La Voie lactée,  la nébuleuse Coal Sack et la Croix du sud ... et pour terminer le passage d'un avion et ses traînées de condensation !       Splendide !  - doc.astrosurf

 

CotopaxiRPita-RunUpsTaboPaxiyJatabamba07Apr04-038.jpg           Le massif volcan Cotopaxi - photo  RPita-RunUpsTaboPaxiyJatabamba07Apr04

 

 

Cotopaxi : un stratovolcan andésitique presque parfait, symétrique, couvert de glacier ; le cône aux pentes raides, est coiffé par deux cratères sommitaux emboîtés, le plus large de 550 sur 800 m. de large, qui culmine à 5.897 mètres. Le plus petit, appartenant au cône qui s'est établi au centre du précédent, a une largeur de 250 m. et une profondeur de 120 mètres.

De profondes vallées, drainage des coulées et lahars, radient du sommet du volcan.

 

Cotopaxi-crateres-emboites---Tom-Simkin-Smithsonian.jpg       Les cratères emboités du Cotopaxi - photo Tom Simkin / Smithsonian inst., in GVP.

 

Son nom, en langage Cayapa, signifie "cou de la lune" : la lune qui vient "se poser" au dessus du volcan lui donne l'impression d'en être le cou.

En Quechua, "coto " signifie masse, "paxi " désigne la lune ou la clarté. Cotopaxi signifierait donc "la clarté de la masse" ... la notion de clarté pourrait faire référence aux lueurs des éruptions, et signifier "masse de feu".

 

Cotopaxi_Fred.E.Church.jpg

  "Cotopaxi" - peinture de Frederic Edwin Church, paysagiste américain - 1862 - conservée au Detroit museum of arts.

 

La partie basale du volcan, appelée Picacho, est une caldeira qui s'est formée par effondrement, il y a plus de 5.000 ans. Ses restes sont visibles sous forme de reliefs en saillie, au nord et au sud-ouest de la structure.

La partie la plus récente, nommée Incaloma, forme le cône terminal.

Couvrant une superficie de 280 km², avec une longueur de 22 km. sur 20 km. de large, ce géant est recouvert de glace et neiges éternelles dès 4.900 m. d'altitude. Cette couverture de glace est responsable de lahars destructeurs engendrés par certaines éruptions du Cotopaxi.

 

Cotopaxi---2---JLEN.jpg              Le volcan Cotopaxi vu de la lagune de Limpios - © José Luis Espinosa Naranjo.

 

Des études téphrochronologiques et des datations au carbone-14, ont montré que les éruptions du Cotopaxi ont atteint un VEI égal à 5 - éruption plinienne paroxysmale, à de nombreuses occasions depuis 6.000 ans. Les plus importantes ont été datées de 2.820 et 3.880 avant JC. (GVP)

Le premier récit historique de l'activité du volcan date de 1533, au soir d'une bataille entre les conquistadores espagnols et les amérindiens.

Depuis le 16° siècle, le volcan a connu une cinquantaine de phases éruptives. En 1744, une partie de Latacunga fut détruite. L'éruption de 1877 s'est accompagnée de coulées pyroclastiques et de la fonte rapide du glacier qui a déclenché des lahars mortels,et apporté la destruction dans les vallées voisines sur plus de 100 km. en direction du Pacifique et du bassin de l'Amazone. Le débit fut estimé à 50.000 m³/seconde, comparable au débit des plus grands fleuves de la planète.

L'activité des dernières années se distingue par l'accroissement périodique des fumerolles et une légère fonte de la glace sommitale. A partir de 2001, une activité sismique croissante est enregistrée autour du Cotopaxi.

 

Cotopaxi_volcano---Gerard-Prins.jpg                                             Le Cotopaxi - photo de Gérard Prins.

 

Le Cayambe est un stratovolcan andésito-dacitique, culminant à 5.790 mètres et proche lui aussi de Quito. Il est coiffé de glaciers qui descendent jusqu'à une hauteur de 4.200 m sur le flanc est.

 

800px-Cayambe_volcano_from_Quito---06.2010-Patomena.jpg            Le Cayambe surplombe l'agglomération de Quito - photo Patomena 06.2010


Le volcan Cayambe "moderne" s'est construit du côté est du complexe volcanique datant du Pléistocène; il possède deux dômes de lave sommitaux distant de 1.500 m. D'autres dômes parsèment les flancs supérieurs et ont été la source des coulées pyroclastiques qui ont atteint les bas flancs du volcan.

Sur le flanc est, un cône pyroclastique, appelé La Virgen, a produit une coulée de lave andésitique se prolongeant sur 10 km. en direction de l'est.

Sa dernière éruption est datée de 1786.

 

800px-Cayambe-volcano_---Martini-2005.JPG       Le glacier du Cayambe, menacé comme tous ceux des Andes - photo Martini 2005.

 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Cotopaxi

- Global Volcanism Program - Cayambe

- Astrosurf - Cotopaxi

 

 
   
   
   

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog