Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Un large massif volcanique surplombe la ville de Quito, à l’ouest : le Pichinha.

 

Pichincha_desde_Itchimbia---Oersted.jpg             Le massif du Pichincha domine Quito - photo depuis Itchimbia par Oersted

 

Rucu-Pichincha---altiplano-centerblog-copie.jpg                         Le Rucu Pichincha, l'ancien volcan - photo centerblog

 

Il est formé d’un ancien volcan, le Rucu Pichincha, inactif depuis un million d’années, et d’un cône actif plus récent qui a grandi sur le flanc ouest de l’ancien édifice : le Guagua Pichincha.

Le cratère actif s’ouvre à l’intérieur d’une vaste dépression en amphithéatre, de type caldeira, égueulée à l’ouest et de 6 km. de diamètre. Elle s’est formée à la fin du Pléistocène (il y a 50.000 ans) au cours d’une rupture de pente.

 

cratere-actif-Guagua-Pichincha.JPG  Guagua Pichincha -  les impressionnantes parois et quelques fumerolles à droite - IGEPN.

 

Guagua-Pichincha---Patricio-Ramon-EPN.jpg     La caldeira du Guagua Pichincha, toujours fumante - photo Patricio Ramon / EPN


15gua03f.pngTopographie schématique de la caldeira du Guagua Pichincha - Sean Hodges / Univ.

 d'Oxford d'après une carte géologique Inemin.

On peut repérer sur la photo du dessus le cratère d'explosion et l'avant du dôme.

 

L’activité éruptive, à la fin du Pléistocène et à l’holocène, est explosive avec des coulées pyroclastiques accompagnant les cycles de construction/destruction d’un dôme de lave central. Entre les 16° et 17° siècles, en 1556, 1572, 1582 et 1660, les éruptions sont caractérisées par une forte explosivité, la formation de colonnes pliniennes, des coulées et déferlantes pyroclastiques qui dévalèrent le côté ouest et inhabité du volcan. En 1660, les chutes de cendres marquèrent une surface de 1.000 km de diamètre, et recouvrirent Quito sous 30 cm. de cendres.

Après cet épisode le volcan est resté pratiquement au repos, à part de petites explosions phréatiques en 1830-31, 1868-69, 1881, 1981-82.

Depuis août 1998, les explosions se succèdent avec une rare violence de de manière continue, accompagnées de séismes. Le cratère est le siège d’une activité fumerollienne et phréatique continue, et sa visite présente un risque certain.

 

Guagua-Pinchincha--07.10.99-A-D.Buergess.jpg     Guagua Pichincha - Superbe panache éruptif du 07.10.1999 - photo A.& D. Burgess

 

Durant le mois de novembre 1999, 41 explosions phréatiques eurent lieu. L'institut de géophysique a réalisé une carte des hypocentres des séismes montrant que la majorité de ceux-ci est rassemblée sous l'aire cratérique. Une section transversale de la plomberie montre qu'un aquifère peu profond coupe le conduit actif et contribue à la répétition des éruptions phréatiques. Ce réservoir hydrothermal est alimenté par les eaux pluviales en provenance des reliefs surplombant le cratère et le dôme (voir encadré).

 

Coupe-schematique-du-G.Pichincha.png Cross section est-ouest de la plomberie du Guagua Pichincha - doc. Institut Géophysique.

L'échelle de gauche indique les profondeurs relatives au niveau de la mer = 0.

La chambre magmatique serait située entre moins 4.000 et plus de moins 10.000 mètres

 

pichincha---Nasa-Aster-copie.jpgSur cette image ASTER en fausses couleurs, remarquez la caldeira du Guagua Pichincha ébréchée et le drainage, côté opposé à la ville de quito, en haut à droite. - doc. Nasa Aster.

 

Les risques sont maximum en cas d'éruption forte, étant donné  la proximité. Les risques de coulées de lave et pyroclastiques sont maximum sur la zone ouest ; pour quito, il y a des risques mineurs pour le sud de la ville, bien que protégé par les montagnes Unguia - El Cinto. Les risques de lahars sont fonction des drainages.

 

Quito-et-Pichincha--Google-copie.jpgPosition du volcan par rapport à la ville de Quito, qui s'étend du nord au sud (en gris du haut en bas du cadrage) - d'après une image Google Earth.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Guagua Pichincha

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog