Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La zone volcanique Sud-Chili – SVZ – s’étend grosso modo de 33°S (Santiago) jusque 46°S (Aysen) et couvre 1.400 km. L’arc volcanique doit sa présence à la subduction de la plaque Nazca sous la plaque sud-américaine, le long de la fosse océanique Pérou-Chili, caractérisée par des ratios de déplacement de 7-9 cm/an avec une direction 22-30° NE., par rapport à la fosse océanique.

andean volcSa frontière nord est marqué par une lacune volcanique due à la présence de la dorsale Juan Fernandez qui a provoqué une « cassure volcanique » appelée Pampean flat-slab segment, depuis la fin du Miocène. Sa frontière sud est marquée par le point de jonction triple du Chili, avec la subduction de la dorsale chilienne sous la plaque sud-américaine, donnant naissance à une autre lacune, le Patagonian volcanic gap.

Cette zone contient 60 édifices volcaniques historiquement actifs, répartis entre Chili et argentine, ainsi que 3 grands systèmes caldériques et de nombreux centres éruptifs mineurs.

Au cours du Pliocène, la zone volcanique située au sud de 38°S consistait en un arc volcanique large de 300 km. (en incluant la volcanisme d’arrière-arc), et actif durant un à deux millions d’années. Une réduction du ratio de déplacement de la plaque Nazca de 9 cm/an à 7,9 cm/an, il y a 2-3 millions d’années, a contribué à réduire la taille de la zone vers 1,6 Ma. La partie sud de la zone volcanique garda une activité notable seulement aux alentours de la zone de faille Liquine-Ofqui.

 

Volcans_Chili_Centre_Sud.jpg

Huit volcans de cette zone sont monitorés par l’OVDAS – Observatorio Volcanológico de los Andes del Sur - basé à Temuco : Le Chaiten, le Cordon Caulle, le Lonquimay, le Llaima, la Villarica, le Mocho-Choshuenco, L’Osorno et le Calbuco .


Nous n’examinerons que quelques volcans, parmi les plus turbulents, qui se sont distingués par une activité récente.

 

Le Cerro Hudson (situé hors carte, au sud de celle-ci) est un volcan massif couvrant 300 km² et haut de 1.905 m, couvert de glace et coiffé d'une caldeira de 10 km. de large ; il ne fut reconnu qu'en 1971, lors de sa première éruption au 20°siècle. Deux cônes de cendres sont situés au nord du volcan et d'autres habillent ses flancs sud.

Son activité se décline en de nombreuses éruptions dont les plus importantes :

- 4.750 avant JC : VEI 6 - vol. téphra : >18.000 Mm³

- 1.890 avant JC : VEI 6

- 1971 : VEI 3

- 1991 : VEI 5+ - vol. téphra : 4.300 Mm³.

La phase paroxysmale de l'éruption a débuté le 12 août , a duré 3 jours et a formé un nouveau cratère, large de 800 m. dans la caldeira. Les cendres sont retombées jusqu'aux îles Falkland distantes de 1.000 km; les coulées pyroclastiques se limitèrent à la caldeira et une coulée de lave, longue de 4 km, s'est échappée par une fracture de la paroi de la caldeira pour s'épancher sur le flanc ONO.

 

 

Cerro-Hudson---08.081991---Norm-Banks-USGS.jpg

                 Le Cerro Hudson en 1991 - photo Norm Banks - USGS

 

Le stratovolcan Villarica, cône symétrique et recouvert de glace, est formé du produit de ses éruptions passées : dépôts de coulées pyroclastiques et de scories, coulées de laves pahoehoe et aa.

 

Villarrica---idobi-wiki.jpg                       Le cône glacé du Villarica - photo idobi / wiki


Ses éruptions post-glaciaires sont caractérisées par une activité explosive et effusive ; au moins quatorze éruptions explosives ont produit des coulées pyroclastiques. Deux éruptions sont responsables de la formation de caldeiras : une première caldeira, de 6,5 km. sur 4,2, est datée de la fin du Pleistocène, une deuxième de 2 km. de diamètre s’est formée il y a 3.500 ans. L’actuel cône actif , à dominante basaltique à basalto-andésitique, est situé sur la rive nord-ouest de la caldeira la plus ancienne. Plus de trente cônes de scories et d’évents fissuraux ponctuent ses flancs. Des glaciers couvrent 40 km² du volcan, rendant son accès technique et hasardeux à certaines périodes (plaques à vent) ;

 

Dossier-15-0130.JPG

 

 

Pucon-y-su-Volcan-Villarica.jpg

La ville de Pucon, toute proche, vit sous la menace du volcan et d'éventuels lahars. - photo Varech/wikipedia anglophone.

 

Ces glaciers sont aussi co-responsables des lahars qui ont endommagé les villes situées sur ses flancs.

 

Villarica-2004----JC-Tanguy---GVP.jpg

Cette photo du lac de lave a été prise quasi à la verticale par J.C.Tanguy en novembre 2004; l'échelle du cratère est donné par les grimpeurs en file (points noirs à gauche de la photo) - photo J.C.Tanguy / GVP

 

Villarica---ThB-MR.jpgVillarica 2009 - avec l'aimable autorisation de Thorsten Boeckel - un clic sur la photo vous emmène vers son site.

 

Son activité au 20° siècle est marquée par diverses éruptions ( 1984-85, 1985-2001 et …) et la présence intermittente d’un lac de lave : de 1985 à 2001, 2004, depuis mai 2010.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Cerro Hudson

-                                           Villarica

- Sernageomin / OVDAS - lien vers le site et les webcams.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog