Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Dans le prolongement géologique des Gambier, mais ne faisant pas partie de l’entité géographico-politique de la Polynésie Française, on retrouve le groupe des îles Pitcairn.

 

Pitcairn-Island---Dissertation-company-reviews.jpg                                      L'île Pitcairn - photo Dissertation company review

 

Ce petit archipel volcanique , le dernier en direction de l’est avant l’île de Pâques, se compose de quatre îles : Henderson, Ducie, Oeno et Pitcairn, dispersées sur près de 29 km²; il faut y ajouter plusieurs seamounts.

 

Stamp_pitcairn_islands_3d.jpgSituation générale de Pitcairn sur un timbre et carte simplifiée de l'archipel.

 

pitcairn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces îles font partie des territoires Britanniques d’outre-mer, dernier vestige dans le Pacifique.

Seule l’île de Pitcairn est habitée par une petite communauté, à l’histoire complexe et reliée en grande partie à celle des descendants de la mutinerie du Bounty, et des Tahitiens qui les accompagnèrent.

 

Pitcairn_Ridge_Rope---Andrew-Christian.jpg                   Pitcairn Island: The Rope area, with tidal pool and beach - © Andrew Christian.

 

Elle tient son nom du Major Pitcairn de la Marine britannique qui aperçut le premier l’île du navire HMS Swallow en 1767.

Selon les archéologues, Pitcairn et Henderson auraient été habitée vers l'an 800 par des Polynésiens ; ils faisaient du commerce et malgré sa petite taille, Pitcairn avait un sol suffisamment fertile pour assurer le maintien d’une centaine d’habitants. Au début du 17° siècle, l’explorateur espagnol Quiros découvrit Henderson, alors inhabitée de même que Pitcairn, suite à une dégradation de leur environnement, ou d’hostilités. Il faut attendre 1767 pour que les anglais retrouvent ces îles.

 

L’épopée du HMS Bounty :

Il est nécessaire de retracer celle-ci car nombre de dénominations, e.a. celle des seamounts, y sont liées.

En 1787, ce navire fait escale à Tahiti pour faire moisson d’arbres à pain en vue d’une réimplantation au Nouveau-Monde. Beaucoup de marins se lient avec des tahitiennes, et au départ de Tahiti, ne supportent plus la discipline britannique brutale imposée par le capitaine William Bligh. Le 28 avril 1789, Fletcher Christian, l’un des marins, prend la tête d’une mutinerie et débarque Bligh et 18 membres de l’équipage dans un canot, avec des vivres pour une semaine … ils réussiront à atteindre Timor, à 5000 km. Les mutins retournent vers Tahiti pour s'approvisionner et repartent en embarquant 18 Polynésiens dont 12 femmes … après de nombreuses péripéties, ils abordent Pitcairn et s’y installent, pour échapper à la justice anglaise; ils incendient le navire pour éliminer toute envie d’évasion.

 

Mutiny_HMS_Bounty---Robert-Dodd-1790-Nat.-marine-museum.jpg               La mutinerie du Bounty - oeuvre de Robert Dodd - 1790 / National Marine Museum


L’entente avec les polynésiens n’est pas parfaite et une révolte éclate en 1794, au cours de laquelle Fletcher Christian est tué. Les veuves tahitiennes des marins anglais se vengent en exécutant les polynésiens survivants. De nombreuses disputes internes, générées par l’alcoolisme et la présence en nombre inégal d’hommes et de femmes, laisseront finalement deux marins, John Adams et Ned Young, avec plusieurs femmes et 20 enfants nés de divers mariages de leurs compagnons.

Les insulaires n’utilisent plus que le " pitcairnais "  -un mélange d’anglais et de tahitien - pour communiquer ; en s’inspirant d’une Bible retrouvée dans les débris du bateau, ils tentent de rétablir une société plus juste. Adams met en place un système de lois qui reste encore actuellement en vigueur. Un enseignement religieux en anglais est basé sur le livre de la Bible retrouvé.

Quand le navire américainTopaz débarque à Pitcairn en 1808, John Adams est le seul survivant des "Révoltés du Bounty ", à la tête d’une communauté de 34 femmes et enfants métis. Elle sera annexée par la Grande Bretagne en 1838.

 

La vie d’une île perdue :

En 1853, on compte 170 descendants de mutins. La population devenant trop importante, 194 pitcairnais furent déplacés vers l’île de Norfolk, au nord de la Nouvelle-Zélande.

En 1893, des missionnaires britanniques entreprennent d’alphabétiser les enfants  et de faire leur éducation religieuse. L’île commence à recevoir des visiteurs, désireux de connaître l’exotisme des insulaires.

pitcairn_school-1930--.jpgA partir de 1840, les premiers timbres-postes sont émis, contribuant au maintien de la langue anglaise au détriment du pitcairnais.

Après être passé sous administration des Fidji en 1952, Pitcairn est devenu, en 1970, un territoire d’outre-mer administré par le haut-commissaire britannique en nouvelle-Zélande. - L'école de Pitcairn en 1928 / archives de l'île.

 

-lading-three-longboats-Nat-Geo-Luis-Marden.jpgAccostage de trois "longboats" ... les pitcairnais sont restés de fameux marins - photo Luis Marden / Natonal Geographic

 

L’économie de l’île est tournée vers la pêche, les fruits et légumes et l’artisanat … sans oublier l’industrie philatélique. Les pitcairnais ont conservés le répartition des terres établie par Fletcher Christian, en conservant en partie les lois instituées par J. Adams ; ils ne paient aucun impôt.

Mais la communauté est en péril, car il reste moins de 60 insulaires. De plus, à la fin du mois d'octobre 2004, six hommes (la moitié de la population mâle), dont le maire, ont été condamnés pour viols sur des mineures. Plusieurs femmes de Pitcairn ont accusé la justice britannique de chercher ainsi à vider entièrement Pitcairn de sa population. Il est vrai que la population de Pitcairn constitue sûrement la plus petite communauté du monde à disposer de son propre statut constitutionnel. Pour les autorités britanniques, l'île et ses habitants ne présentent aucun intérêt, sauf celui de garantir au Royaume-Uni une zone maritime exclusive s'étendant sur près de 560.000 km².

 

Pitcairn_Tedside---Andrew-Christian.jpg                                          Pitcairn tedside - photo Andrew Christian.

 

1024px-Bounty_bay.jpgPitcairn, "Bounty bay" - endroit où fut brûlé le navire des mutins et point d'accostage actuel ... le transbordement des navires se fait par les "longboats", de grandes barques actionnées jusqu'à peu par rames - photo makemake.


La situation évolue cependant, les autorités britanniques tendant à s’impliquer davantage dans l’organisation de cette micro-société. Deux policiers ont été désignés, et on tente de désenclaver l’île en créant un service maritime régulier avec des rotations bimestrielles avec Mangareva. Une liaison satellite apporte le téléphone et la télévision, et un nouveau port va ouvrir l’île à la modernité.


Le volcanisme du groupe Pitcairn :

 

Pacifique-sud---These-clouard-IPGP16.jpg

Carte bathymétrique et toponymique de l'alignement Gambier-Pitcairn - les âges des structures sont indiqués en gras ; le point chaud actif au SE. de Pitcairn est représenté par une étoile- doc. V. Clouard - thèse.

 

Il est sous le dynamisme d’un point chaud actuellement localisé à l’OSO. des îles émergées. Un ensemble de plus de 100 volcans sous-marins  et plus de 20 évents éruptifs atteignant une hauteur de 500 mètres marquent l’activité du point chaud, et sont situés dans un rayon de 110 km. Les trois plus grands ont été nommés respectivement Adams, Bounty et Christian.

 

pitcairn20101.jpg           Timbre célébrant les "hotspots" de Pitcairn - http://www.stamps.gov.pn/hotspots.html


Adams repose à 3.500 mètres, avec un sommet, consistant en un dôme trachytique, à seulement 39 mètres sous le niveau marin.

Le sommet du Bounty seamont est lui à 450 m. sous la surface ; il apparaît morphologiquement plus jeune que l’Adams (datation K-Ar 350.000 – 338.000 ans) et présente une activité hydrothermale continue.

Diverses plongées menées par l’Ifremer  (R.V. L’Atalante & R.V. Nadir ) ont permis l’observation et l’échantillonnage des structures volcaniques  qui reposent sur l’ancienne croûte océanique de la plaque Farallon : elles ont révélé une formation des volcans sous-marins par éruptions successives de coulées de lave alcaline hautement vésiculée, et la présence de tunnels da lave, de sources hydrothermales, de coulées trachytiques.

 

pitcairn185.jpgpitcairn330.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rareBirdsHenderson---1---Pitcairn-isl.-philatelic-bureau.jpg

Les timbres de ces îles éloignées sont toujours très prisés des philatélistes - en haut, à gauche, le village et Bounty Bay sur Pitcairn - à droite, vue générale de l'île Pitcairn - en bas: Loriket d'Henderson (collection Rare birds of Henderson).

 

Sources :

- Le volcanisme intraplaque - par V. Clouard / IPGP - link

- Melting of enriched mantle beneath Pitcairn seamounts: Unusual U–Th–Ra
systematics provide insights into melt extraction processes
Bernard Bourdon a, James A. Van Orman b.

- National Geographic adventure - photos and plan your trip

- Fateful voyage - The mutiny on the Bounty - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog