Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

  Toujours dans le groupe central Ha'apai :

 

Les deux petites îles de Hunga Tonga et Hunga Ha’apai, respectivement dépassant de 149 et 128 m. le niveau marin, sont les restes d’une grande caldeira sous-marine dont elles constituent les marges nord et ouest.

Diverses éruptions sous-marines ont secoué la zone depuis sa première éruption historique en 1912. En juin 1988, une éruption à faible profondeur est rapportée par un pêcheur : « du feu, des tephra et de grands volumes de fumée et vapeur blanche. »

 

L'éruption surtseyenne de 2009 :

 

17.03.2009---3402hun2-GVP.jpg

         Première photo aérienne du site de l'éruption, le 17.03.2009 18h04 - photo Steven Gates.

 

N.B. : Une éruption surtseyenne, tirant son nom du Surtsey (Islande), est un type 220px-Surtseyan_Eruption-fr.svg.pngd'éruption volcanique caractérisé par l'émission d'une lave à fleur d'eau lorsque le volcan est une île maritime ou lacustre de faible altitude. Le contact de l'eau et de la lave engendre un choc thermique qui provoque la vaporisation de l'eau et la fragmentation de la lave au cours d'explosions qualifiées de "cypressoïdes" pour la ressemblance des panaches volcaniques avec des cyprès.

 

Le déferlement basal, ou base surge, est généré par les éruptions phréatomagmatiques et caractérisés par l'expansion du mélange turbulent de gaz et fragments vers l'extérieur, à la base de la colonne éruptive; chauds ou froids, ces surges peuvent parcourir des distances de plusieurs kilomètres et tuer tant par leur cinétique puissante que par leur teneur en gaz toxiques.

 

 

*            *            *

 

Le 17 mars 2009, une éruption particulièrement bien filmée crée une nouvelle terre. Un vol entre Vava’u et Tongatapu repère une éruption au départ d’évents multiples produisant des panaches de cendres et vapeur vers 18h.

Le 18 mars, George Lavaka,un journaliste radio à bord d’un petit bateau de pêche sportive, décrit le phénomène : une île recouverte de cendres noires, un évent sous-marin au sud de l’île et un autre sur la partie NO. De l’île, des souches de cocotiers et des cadavres d’oiseaux et poissons flottant dans les eaux environnantes.

 

D.Stephenson---6---18.03.2009.jpgUn panache de vapeur (blanc) surmonte Hunga Ha'apai, à droite - à gauche, le panache cypressoïde noir de l'éruption sous-marine. - 18.03.2009


D.Stephenson---4---18.03.2009.jpg

                                 Les deux évents de l'éruption d'Hunga Ha'apai le 18.03.2009

 

20tonga-3.650.jpg 

                       Hunga Ha'apai - 18.03.2009 - Intensification du phénomène éruptif

Photos from unknown photographer on the Sloban boat provided by Dana Stephenson/Getty Images on boston.com.


De fortes explosions surtseyennes se succèdent durant l’heure d’observations. Elles sont suivies d’un panache qui s’élargit, d’émissions de bombes, et de surges basaux qui n’atteignent pas le bateau, qui a heureusement quitté la zone de l’éruption à temps.

 

D.Stephenson - 18.03.2009

Chute de bombes et base surges à la surface de l'océan - 18.03.2009 - Photo from unknown photographer on the Sloban boat provided by Dana Stephenson/Getty Images on boston.com.

 

D.Stephenson---2---18.03.2009.jpg

Déferlement basal cachant l'île d'Hunga Ha'apai - 18.03.2009 - Photo from unknown photographer on the Sloban boat provided by Dana Stephenson/Getty Images on boston.com.

 

 

Les images satellites montrent une zone de 10 km. de rayon  d’eu décolorée autour de l’île et des radeaux de ponces qui dérivent sur 25 km. vers le NO.

 

tonga_amo_2009077.jpg

Les îles d'Hunga Tonga et Hunga Ha'apai sont dissimulées sous le panache éruptif - une zone de décoloration entoure le lieu de l'éruption; des radeaux de ponces serpentent plus loin vers le NO. -

 Courtesy of NASA Earth Observatory / Nasa Modis.


L’éruption se termine le 21 mars, après cinq jours d’activité continue. Elle a construit une nouvelle terre connectée à Hunga Ha’apai … une photo aérienne va montrer deux lacs fumants dans la partie de l’évent NO. Et un évent émettant un panache de vapeur sur la nouvelle partie sud de l’île.

 

Honga-Ha-apai---GVP.jpgHunga Ha'apai - vue le 21.03.2009 à la fin de l'éruption - View is to the S on 21 March 2009. Courtesy of GP Orbassano and the Waterfront Lodge. 

 

Enfin le groupe sud de Tonga-Tabu (Tongatapu) est le plus important.

L'île de ce nom est la plus grande (430 km²) de l'archipel, elle est plate, avec quelques collines de 30 m au plus; elle renferme la capitale de l'archipel (Nuku'alofa ), résidence habituelle du roi, et qui est en même temps un port.

Tongatapu possède la seule voûte mégalithique du Pacifique sud : ce trilithon de 4,9 m. de haut pèse environ 50 tonnes et fut édifié des siècles avant l'arrivée des occidentaux. D'autres ouvrages monumentaux avec les langi : ces pyramides basses, plates, à deux ou trois niveaux, marquent les tombes des anciens rois. Ces ouvrages monumentaux sont réalisés en blocs coralliens.

 

 

Tongatapu-s-stone-trilithon-gateway-Ha-amonga--A-Maui.jpg                              Ha'amonga'a Maui, mégalithe trilithon de Tongatapu - photo google

 

Tongatapu-1.jpg

Tongatapu - cérémonie au Langi Nā Moala, après les funérailles de Tu' ipelehake, un chef mort en 2006. - photo Tau'olunga.

 

A 15 kilomètres au Sud-Est est une autre grande île, celle d'Eua (174 km²), offrant des altitudes de plus de 300 m, avec un îlot rocheux; Kallau ou Katto, à une petite distance de sa pointe Sud. Au Sud-Ouest de ce groupe et de tout l'archipel est l'île Pylstaart ou Ata (355 m, 2,7 km²), volcanique; découverte par Tasman en 1643, et appelée par lui Middelburg.

 

Sources : 

- Global volcanism Program - Hunga Tonga and Hunga Ha'apai

- Vulkaner - Volcanoes on land and in the ocean, around Tonga - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog