Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Les îles Salomon sont constituées d’une douzaine d’îles principales et de plus de 900 petites îles réparties sur deux archipels situés au sud-ouest de la Nouvelle-Guinée.

Les principales îles sont : Choiseul, les îles Shortland, la Nouvelle-Géorgie, Santa Isabel, les îles Russel, les îles Florida, Malaita, Guadalcanal, Sikaiana, Maramasike, Ulawa, Uki, San Cristobal, Santa Ana, Rennell, Bellona et les îles Santa Cruz.

L’île Bougainville fait partie géographiquement des îles Salomons ; politiquement, elle est rattachée à la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

750px-Solomon_Islands_1989-CIA.jpg                                     Carte des îles Salomon - doc US. CIA 1989


Les Salomons forment une démocratie parlementaire inspirée du modèle Britannique, et font partie du Commonwealth. Le chef d’état y est un monarque lié à la monarchie britannique … Elisabeth II porte aussi la couronne Salomonaise ; un gouverneur général exerce par délégation des fonctions qui restent cérémonielles et symboliques.


La distance entre les extrémités ouest et est de l’archipel est de 1.500 km.

Les grandes îles abritent des volcans d’activité variable, tandis que de nombreuses petites îles sont constituées d’atolls couverts de sable et de palmiers. Quelques volcans sous-marins actifs récemment complètent le tableau.


Les volcans de Bougainville :

9782842654399.jpgCette île porte le nom du navigateur et explorateur Français Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811) ; il y passa lors d’un tour du monde avec les navires La Boudeuse et L’étoile (1766-1769) après avoir fait escale à "La nouvelle Cythère" (Tahiti), à "l’île des Navigateurs" (les Samoas) , aux "Nouvelles-Cyclades" (les Grandes Hébrides) … le récit de son voyage, publié en 1771, connaîtra un grand succès.

 

Bougainville - situation des volcans actifs - doc. Oregonstate univ.

 

PNG---Bougainville-volcans.jpgDe nombreux volcans, de nature largement andésitique à andésito-dacitique, s’alignent du NO au SE de l’île ; parmi les principaux, le Global Volcanism Program signale le Tore, le Balbi, le Billy Mitchell, le Bagana, le groupe Takuan et le Loloru.

 

Le développement du bassin est divisé en trois épisodes majeurs d’ouverture selon une direction NE-SW (12-7 Ma) puis N-S (7-3 Ma) puis enfin E-W (depuis 3,5-3 Ma). La forme triangulaire du bassin résulte finalement de ces trois ouvertures successives qui ont accompagné la migration et la rotation de l’arc du Vanuatu et de la plate-forme fidjienne.

 

img-5

1 : axe d’accrétion actif ; 2 : axe d’accrétion naissant ; 3 : faille transformante ; 4 : direction d’ouverture ; 5 : zone de subduction active ; 6 zone de subduction naissante ; VT : fosse du Vitiaz ; NH : arc du Vanuatu ; F : plateforme fidjienne ; NC : Nouvelle-Calédonie. - doc. Etienne Ruellan et Yves Lagabrielle, « Subductions et ouvertures océaniques dans le Sud-Ouest Pacifique », Géomorphologie

 

Bougainville - G Tore - D Billy Mitchelle et Bagana copie 2 Iles Salomon , Ile Bougainville : Sur cette photo de la navette spatiale, quatre volcans "actifs" et d'autres structures plus anciennes - NASA Space Shuttle image ISS001-358-32, 2001.

 

Le volcan andésitique Tore est situé au nord-ouest de l’île Bougainville, dans la chaîne montagneuse Empereur. Deux éruptions ignimbritiques datées du Pléistocène sont responsables de la création d’une caldeira de 6 km. sur 9.  Un cône post-caldeira situé sur le bord sud de celle-ci a émis des coulées importantes s’étendant jusqu’à 14 km. du cône. Une activité récente, mais non datée, a produit un cône de cendres satellite.

 

Bougainville---Balbi---W.Johnson-ABMR.jpg Ile Bougainville - le sommet du volcan Balbi - Photo by Wally Johnson, 1987 (Australia Bureau of Mineral Resources).


Le plus haut point de l’île est atteint au stratovolcan Balbi, avec 2.715 m. Le sommet de ce volcan andésitique est formé de cônes et dômes de lave coalescents. Au nord du cône sommital, une dorsale orientée NO-SE est occupée par 5 cratères bien préservés ; le cratère B abrite un champ fumerollien (sur la gauche de la photo) et le cratère C est occupé par un petit lac. La dernière éruption de ce volcan daterait du milieu 19°.

 

Bougainville---Billy-Mitchelle-et-Bagana---W.Johnson.jpgIle Bougainville - à l'avant-plan, le sommet du Billy Mitchell et son lac de caldeira - plus loin, le cône dénudé du Bagana - Photo by Wally Johnson, 1988 (Australia Bureau of Mineral Resources).

 

Le Billy Mitchell, qui doit son nom à un général américain, est un petit volcan bouclier andésitiaue à dacitique ; il est responsable de deux éruptions explosives majeures en l’an 1030, de VEI 5+, et en 1580, de VEI 6, qui ont recouvert de dépôts d’ignimbrites dacitiques la moitié nord de Bougainville. Le dernier évènements est responsable de la formation de la caldeira sommitale large de 2000 m., aux parois presque verticales.


Bougainville---Bagana---W.Johnson.jpgProche du précédent, le Bagana est un des volcans les plus actifs de Mélanésie. Son cône symétrique s’est construit par accumulation de différentes coulées de lave andésitique visqueuse … haut de 1.750 m., il s’est édifié en 300 ans environ, si on table sur le ratio actuel de production de lave. Son activité effusive non explosive est responsable de dôme dans le cratère sommital , relayée parfois par des explosions produisant des coulées pyroclastiques. Les coulées, sur tous les flancs, forment des lobes en forme de langue d’une épaisseur de plus de 50 mètres.

 

Ile Bougainville - Volcan Bagana : Grosse coulée de lave andésitique, avec des "levées latérales importantes, qui descend jusqu'en bas du cône -  Photo by Wally Johnson, 1988 (Australia Bureau of Mineral Resources).

 

Bougainville----Bagana-2007-GVP.jpgBougainville - l'éruption du Bagana se poursuit ... (09. 2000 - 2011 ou "en cours") avec d'importantes coulées d'andésite, bien visibles sous la queue et les patins de l'hélico. - photo GVP 2007.

 

Plus au sud-est de Bougainville, le complexe volcanique Takuan se compose de trois stratovolcans andésito-dacitiques proches, axés NO-SE, l’un daté du Pléistocène et fortement érodé, les deux autres de l’Holocène. Ils se sont édifiés le long d’une paroi de la caldeira antique du Laluai (Pléistocène).

Le mont Takuan, haut de 2210 m., est un cône de lave ayant produit, comme le Bagana, des coulées visqueuses vers le sud. Le volcan central, au cratère sommital ébréché, abrite un dôme de lave ; il est le site de la plus récente activité.

 

Le Loloru , établi dans la caldeira antique du Laluai – 10 km. sur 15 – est coiffé de deux caldeiras nichées ;  la caldeira la plus récente abrite un dôme de lave andésitique, recouvert d’arbres, et qui restreint fortement la place disponible pour un lac en forme de croissant. Ce volcan a produit un large tablier d’ignimbrite qui couvre une part de sud de l’île, ayant été dévié par le groupe volcanique Takuan. La dernière éruption date de 1.050 avant JC.

 

Bougainville---Loloru---W.Johnson.jpg

Bougainville -  les caldeiras nichées du Loloru, la plus récente occupée en patie par un énorme dôme - Photo by Wally Johnson, 1988 (Australia Bureau of Mineral Resources).

 

Sources :

- Global volcanism Program - Bougainville and Solomon islands

- Subductions et ouvertures océaniques dans le Sud-Ouest Pacifique - par Etienne Ruellan et Yves Lagabrielle - Géomorphologie : relief, processus, environnement - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog