Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Le plus volumineux volcan de la chaîne des Cascades, le Shasta, a été au cours du Quaternaire le siège d’une avalanche de débris qui a rempli la Shasta river valley au nord-ouest du volcan.

 

Shasta---summitpost.org.jpg                                    Le Shasta, stratovolcan massif - photo Summitpost

 

La formation du Shasta :

Ce stratovolcan massif, culminant à 4.317 mètres, se compose de cônes qui se recouvrent mutuellement, centrés sur au moins quatre évents, et qui se sont édifiés au cours des derniers 590.000 ans (GVP).  Chaque période de construction s’est caractérisée par des coulées de lave pyroxène-andésite, des coulées de blocs et de boue , suivie d’édification de dômes et de coulées pyroclastiques au départ des évents centraux, et de dôme, cinder cones et coulées de lave au  départ d’évents de flancs.

Deux des principaux centres éruptifs du Mont Shasta, le Shastina (3 758 mètres d'altitude) et le Hotlum, se sont édifiés à l’holocène au cours des dernières 10.000 années : le Shastina entre 9700 et 9400 ans, le Hotlum est probablement plus récent.

Des éruptions ont marqué à le même période le Black Butte, un groupe de dômes dacitiques se recouvrant mutuellement, situé à 13 km. à l’ouest du Shasta.

 

MtShasta_aerial-wiki.JPG                    Le Shasta, avec le sommet du Shastina sur la gauche - photo Ewen Denney

 

Shasta---Hotlum-cone.jpg                               Shasta - le cône Hotlum - photo Summitpost

 

Black_Butte_from_Weed-_California-750px.jpg                 Black Butte, depuis Weed  - dôme de dacite - photo GVP.

 

Au cours de ces dernières 10.000 années, le Mont Shasta est entré en éruption tous les 600 à 800 ans ; sa dernière manifestation remonte à l’an 1786. son dôme sommital est marqué par une dépression semblable à un cratère, abritant des fumerolles et une source chaude acide

 

L’avalanche de débris du quaternaire :

Le volcan ancestral a été détruit par une des plus importantes avalanche de débris du Quaternaire, datée d’il y a 380.000 à 300.000 ans.

Elle a recouvert une zone de 675 km² pour un volume estimé au minimum à 45 km³.

 

map_shasta_debris_aval.gif                         Zone des dépôts d'avalanche du Shasta - carte USGS / Lyn Topinka


Des centaines de monticules, collines et crêtes, formés par l’avalanche de débris, sont séparés par des zones plates en pente légère.

Les collines et crêtes sont constituées de blocs , incluant des masses de lave andésitique de quelques dizaines à centaines de mètres de diamètre, et d’une succession stratifiée de dépôts non consolidés de coulées pyroclastiques, lahars et téphras de retombées aériennes. Le point le plus éloigné de ces faciès en blocs se trouve au nord, près de Montague, à 49 km. au NO. du présent sommet.


Shasta---H.Glicken-USGS.jpg

           Les dépôts en hummocks et le Shasta au loin -  Photo aérienne Harry Glycken / USGS 1982

 

Les zones plates sont caractérisées par des dépôts non triés, ni stratifiés de sable, limon, argile et fragments rocheux issus principalement du volcan.

A l’ouest de la vallée du Shasta et dans des parties de celle-ci situées au nord de Montague, des " boulders " de roches volcaniques ont été dispersés à 100 mètres au dessus du niveau des dépôts de l’avalanche ;

ils correspondent à un décalage d’émission, qui suit le drainage des fluides dans la vallée.

 

L’avalanche de débris trouve donc son origine dans une rapide succession d’importants glissements de terrain concernant des roches sur-saturées en eau, sur le flanc nord-ouest du Shasta ancestral, chacun d’eux réduisant progressivement le volcan. La cause de des glissements reste inconnue.

 

Shasta-hummock---Harry-Glicken-1982-USGS.jpg Les dépôts en hummock et le Shasta au loin -  une autre photo aérienne par  Harry Glycken / USGS 1982

 

Pour le côté esthétique, le Mont Shasta est un spécialiste de la production de nuages lenticulaires.

 

Shasta-nuage-lenticulaite---summitpost.org.jpg                Une " pile d'assiettes " en formation aux sommets du Shasta - photo Summitpost.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Shasta

- Gigantic Debris Avalanche of Pleistocene Age from Ancestral Mount Shasta Volcano, California, and Debris-Avalanche Hazard Zonation - Crandell, 1989 / CVO - USGS - link

- Volcanoes of North America: United States and Canada: Cambridge University Press Wood and Kienle, 1990 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog