Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La Palma, une des îles les plus jeunes des Canaries, possède une histoire géologique turbulente, marquée par un volcanisme explosive et une érosion qui culmine en de multiples glissements de terrain géants, chacun clôturant une période géologique.

 

_La_Palma---Lviatour.jpg                     La Palma - bananeraies sur fond de Cumbre Vieja - photo Lviatour.

 

LaPalma-2004-Nasa-ISS.jpgLa Palma vue de l'ISS en 2004 - de gauche à droite : la Cumbre Vieja, la Cumbre Nueva au centre, et la caldeira de Taburiente - Image Science and Analysis Laboratory, NASA-Johnson Space Center. 2 Nov. 2004. "Astronaut Photography of Earth - Quick View."


Une succession de phases constructives et destructrices :

 

avalanches-La-Palma---Univ.Barcelona.gifLa Palma - localisation des glissements de terrain (Playa de La Veta et Cumbre Nueva) et des cicatrices subaériennes qu'elles ont laissées - doc. Universidad de Barcelon.


 La première phase a débuté il y a deux millions d’années, avec la construction sous-marine d’un volcan-bouclier. Ce volcan émerge il y a 1,8-1,2 Ma : appelé Garafia, il va croître rapidement et s’élever jusqu’à 2.500-3.000 mètres. Ses flancs deviennent instables et il y a 1,2 Ma, son flanc sud est marqué par un glissement de terrain important.

 

La_Palma-volcan_de_Taburiente---Maksim.jpg                          La Palma - volcan de Taburiente - photo Maksim.

 

L’activité reprend et le volcan Taburiente s’édifie dans la zone d’effondrement du précédent. Différentes zones de rift se forment, la plus large vers le sud, marquée de la  crête courbe de Cumbre Nueva.

Ce volcan de rift grandit trop rapidement, devient instable, ce qui se termine par un nouveau glissement de terrain il y a 560.000 ans affectant la partie ouest du volcan et emportant une part du Taburiente : 180.000 à 200.000 m³ de matériaux s’écrasent en mer formant la vallée Aridane au centre de l’île et le cratère d’érosion de la caldeira de Taburiente.

 

Caldera-de-Taburiente---Pico-Bejenado---Summitpost.jpg         La Palma - la caldeira de Taburiente, et à gauche le Pico Bejenado - photo Summitpost.

 

Dans la zone d’effondrement, un nouveau volcan se forme : le Bejenado, dont ne reste aujourd’hui que le Pico Bejenado. Ce volcan ferme la caldeira de Taburiente vers le sud , ne laissant qu’une brèche par laquelle les matériaux érodés seront drainés par le Rio Taburiente. Simultanément, le Cumbre Vieja commence à s’établir sur les anciennes pentes oust du Cumbre Nueva. Ses laves les plus anciennes sont datées de 125.000 ans.

 

 

Cumbre-vieja-ISS017-E-06820_lrg.jpgLa Palma - en haut à gauche, la Cumbre Nueva - sur la droite, alignement de cône sur le rift Cumbre Vieja - photo Nasa / ISS017-E-06820.

 

volcan-La-Palma---Carracedo-1994.jpg                               Carte géologique de La Palma - doc. Carracedo 1994

Les différentes formations, la rift zone sud et en rouge emplacement et date des éruptions historiques.


Le volcanisme se développe en direction du sud, modifiant le tracé des côtes. La dernière éruption, celle du volcan Teneguia, débute en octobre 1971 sur le rift sud.

 Le volcan Teneguia constitue la pointe méridionale de la Cumbre Vieja, chaîne de volcans de 25 km de long et culminant à 1949 m au cône de Duraznero (réactivé lors d’une éruption mémorable en 1949).

 

Teneguia---Summitpost.jpg                                    La Palma - volcan Teneguia - photo Summitpost

 

palma_eruption-Cumbre-vieja-1949.jpgvolcan-teneguia-la-palma---Viaje-Jet.jpg

 

 

 

 

Eruption du Teneguia en 1971 - images archives (à droite, via Viaje Jet)

 

Le futur de La Palma :

Une future éruption de la Cumbre Vieja va fatalement conduire à un effondrement de flanc … reste à connaître la date de l’évènement et le volume de l’avalanche !

 

LAPALMA2---geo-arizona.jpg      La Palma - Cumbre Vieja - failles en relation avec l'éruption de 1949 - doc. geo Arizona


En 2001, une simulation par ordinateur a été effectuée, en tenant compte de paramètres bien précis : un glissement de 500 km³  s’écroulant vers l’ouest sur 60 km. (avant d’arriver sur le fond à moins 4000 mètres) à la vitesse de 100 mètres/seconde pourrait générer un tsunami dont les vagues atteindraient 10 à 25 mètres de haut. Celui-ci sur base de ces données pourrait traverser l’atlantique et atteindre les côtes américaines en 9 heures.

D’autres données donnent des résultats tout à fait différents : p.ex. un volume de 250 km³ dévalant sur 60 km. à la vitesse de 50m./sec. donnerait des vagues d’amplitude divisée par 4.

 

Canaries2.gifCanaries3.gifCumbre Vieja Volcano -- Potential collapse and tsunami at La Palma, Canary Islands - Steven N. Ward & Simon Day 

Evolution of the La Palma landslide tsunami from 2 minutes (a, upper left) to 9 hours (i, lower right). Red and blue contours cover elevated and depressed regions of the ocean respectively and the yellow dots and numbers sample the wave height, positive or negative, in meters. Note the strong influence of dispersion in spreading out an original impulse into a long series of waves of decreasing wavelength. See also that the peak amplitudes generally do not coincide with the first wave. Even after crossing the Atlantic, a lateral collapse of Cumbre Vieja volcano could impose a great sequence of waves of 10-25 m height on the shores of the Americas. 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - La Palma

- Summitpost - La Palma

- Slope failures on the flanks of the western Canary Islands
D.G. Masson - by D.G. Masson & al.

- Cumbre Vieja Volcano -- Potential collapse and tsunami at
La Palma, Canary Islands - by Steven N. Ward /Institute of Geophysics and Planetary Physics, University of California, Santa Cruz California, USA
and Simon Day / Benfield Greig Hazard Research Centre, Department of Geological Sciences, University College, London, UK

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog