Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Un rappel de l’avalanche de débris qui a donnée naissance au Coldwater Lake près du Mt. St Helens m’amène à parler de ce phénomène destructeur.

 

08.1980-USGS.jpgMt. St Helens , une avalanche de débris, générée par l'éruption de 1980, est ponctuée de petits lacs colorés différemment selon la composition chimique des eaux - photo Lyn Topinka /USGS - 08.08.1981


Une avalanche de débris est un phénomène catastrophique qui affecte un volcan, qu’il soit en éruption ou non. Il s'agit de l'effondrement d'un flanc entier d'un édifice volcanique qui peut avoir plusieurs origines distinctes :

- l'effondrement d'une partie de l'édifice est peut être liée à la remontée d'un volume de magma qui, une fois à l'intérieur du volcan, se stocke et forme une poche qui déforme et déstabilise l'édifice. Lorsque l'instabilité est trop grande, le morceau de volcan déformé se détache et glisse, libérant la poche qui "explose". Le souffle de cette explosion, chargé de cendres, est nommé "blast ". Il peut détruire des surfaces assez vastes (600 km² environ pour le Mont St Helens en 1980, et environ 500 km² pour le Bezymianny en 1956).

 

Bezymianny---Olga-Girina-KVERT2008.jpg

Kamchatka - le cratère en fer à cheval du Bezymianny, dominé par le dôme de lave Novy  - le cratère a été éventré lors de l'éruption de 1956, qui a provoqué l'effondrement du sommet et un blast / une avalanche de débris.  - photo Olga Girina / KVERT 2008.

 

- l'effondrement peut se faire de manière passive, sans la moindre intrusion de magma et sans la moindre activité volcanique.

Il s'agit alors d'un phénomène qui peut être lié : 

1. à la position de l'édifice sur son substratum :si celui-ci est en pente l'édifice aura tendance à glisser sur un côté.

2. à la qualité du substratum du volcan : si le volcan recouvre en partie un bassin rempli de sédiments mous ces derniers vont se déformer avec le temps sous le poids de l'édifice et le volcan sera alors instable. C'est l'une des hypothèses invoquées pour expliquer la répartition des dépôts d'avalanches de débris sur le volcan Cantal / France par exemple.

3. à la présence au sein même du volcan d'une "couche-savon", généralement une zone fortement abîmée par les fumerolles et qui sera argilisée. L'argile étant assez déformable, le flanc du volcan qui repose sur cette zone argileuse finira par s'effondrer.

L'avalanche de débris du Mombacho, au Nicaragua, pourrait avoir cette origine, tout comme certaines des avalanches de débris de la Montagne Pelée.

(Geowiki)

 

Mombacho---nasa.jpgMombacho---collapsus.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche, photo Landsat 7 /2000 en fausses couleurs  du volcan Mombacho au Nicaragua - une éruption de l'Holocène a provoqué des avalanches de débris qui ont laissé deux grandes cicatrices au sud et au nord-est du sommet - voir carte de droite / B. van Wyk de Vries and P. Hernandez in GVP.

 

L'avalanche côté NE a créé la péninsule Aseses dans le lac Nicaragua (en noir sur la photo) et les quelques 500 petites îles qui la flanquent : las Isletas de Granada, qui sont en fait les sommets du terrain en hummock laissé par l'avalanche de débris qui a parcouru 12 km. depuis le volcan.


 

De nombreux volcans dissymétriques présentent une instabilité sectorielle et des marques de glissements de terrain : La Valle del Bove sur l’Etna, la Sciarra del Fuoco sur l’île de Stromboli, le Piton de La Fournaise et le Kilauea sur Hawaii.

 

 

crateres-sommitaux-et-Valle-del-bove-copie-2.jpg                                Etna : cratères sommitaux et Valle del Bove - image ASTER.


Toutes choses étant égales, un volcan présente une instabilité supérieure à une montagne de même gabarit ; différentes fractures et des niveaux hydrothermalisés constituent des niveaux de glissements privilégiés, favorisés par les micro-séismes.

L’établissement des cartes de risques nécessite de prendre en compte différents facteurs : la pente et le dénivelé, l’orientation, la lithologie et les discontinuités, le climat, la végétation.

 

Pour suivre, dans la semaine, quelques grands exemples d'avalanches de débris.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Bezymianny

- Global Volcanism Program - Mombacho

- Geowiki - las avalanches de débris.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog