Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Karthala_volcano-Comoros---ph.alkomor.jpg

                     Grande Comore - le cratère du Karthala - photo Ph. Alkomor

 

La Grande Comore, appelée aussi Ngazidja, est l'île dernière-née ; il y a seulement un à deux millions d'années, à l'époque où l'homo erectus quittait l'Afrique pour partir à la conquête d'autres continents.

C'est aussi la seule île de l'archipel a avoir un volcan-actif, et la plus élevée, l'érosion n'ayant pas eu le temps d'accomplir son oeuvre destructrice. Elle se divise en trois parties : au centre, le bombement du volcan Karthala, haut de 2.361 mètres. Un géant, si on tient compte que les fonds marins descendent à 4.000 mètres ... ce qui lui donne une taille respectable de près de 6.360 mètres.

Le raccord de ce volcan avec la mer se fait sur des basses pentes par une concavité formant une plaine littorale surmontée à l'ouest de deux grands cônes d'hyaloclastites (cône d'Iconi et de Mwandzaza).

Il se prolonge au nord par une zone de rift formant le massif de La Grille, et au sud, par la presqu'île de Mbadjini, couverte de cônes volcaniques.

 

Karthala---comores.jpgkart-reseau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Karthala, volcan-bouclier de type hawaiien :

Impossible de "le louper" ! il occupe pratiquement les deux-tiers de la surface de l'île. Craint des villageois, aimé des randonneurs et courtisé des volcanologues, ce jeune volcan n'est âgé que de 130.000 ans, d'après les responsables de l'OVK - l'Observatoire volcanologique du Karthala.

Le Karthala possède une caldeira sommitale de 3 km. sur 4, générée par des collapsus répétés.

 

kartala-caldeira.jpg                         Une partie de la caldeira du Karthala - doc. ksu.edu/comoros.

 

Karthala---comores---1991-.jpg       Schéma de la structure complexe de la caldeira  - Bachélery - 1991 avant l'éruption.

                                Notez la position du cratère actif, Chahalé.


Depuis le début du 19° siècle, plus de vingt éruptions ont été enregistrées tant au sommet que sur ses flancs. De nombreuses coulées de lave ont atteint de tous côtés la mer proche et en 1860, une éruption dans le massif Badjini provoque une coulée qui divague sur 13 km. avant d'atteindre la côte au nord de la capitale Moroni.

Des tunnels de lave existent, explorés par des spéléologues.

 

Karthala-crat-Chahale-en-2003.jpg   Karthala - cratère Chahalé en 2003 occupé par un lac de cratère - photo N.Villeneuve.


Cependant, un changement de comportement s’est opéré depuis 2005, et l’on enregistre une éruption quasiment tous les ans. La dernière en date est survenue le 13 janvier 2007. Ce changement de comportement n’a encore rien altéré à la nature des éruptions du volcan Karthala qui sont régulièrement de type magmatique ou phréato-magmatique.

 

Les éruptions de 2005 :

1. Après une crise sismique débutant à 8 h.12 le 16 avril, une éruption phréatique a lieu vers 14 h ; elle est responsable de l'émission d'un panache de cendres, accompagné d'éclairs, et de chutes de cendres qui recouvrent la capitale et l'aéroport. Elle est estimé de VEI = 2... 10.000 personnes sont évacuées.

Un survol du cratère Chahalé, le 18 avril, par les équipes du KVO oermet d'observer d'importantes modifications au sommet : le lac de cratère, en place depuis 1991, a tét remplacé par un lac de lave; des portions importantes de la surface du lac sont en fusion, incandescentes ... pour quelques heures seulement. Le 20 avril, les eaux de surface qui s'infiltrent dans le cratère sont instantanémént transformées en vapeur au contact de la surface du lac consolidé, encore très chaude.

 

3101kar1.png                          Diagramme des séismes cumulés -sur l'année 2005 - doc. KVO.

 

2. Une nouvelle crise sismique survient les 25 et 26 août 2005, avec un total de 190 évènements : elle marque le point de départ d'un nouveau cycle éruptif.

 

Dans la nuit du 24 novembre, nouvelle éruption phréatique de VEI = 3. Le 25.11, un panache de cendres monte à 11-12 km. de hauteur avant de dériver vers l'est sur 280 km, et une largeur de 30-50 eruption-2005.jpgkm. Les satellites, qui visualisent ce panache, y mesure des teneurs en SO2 de l'ordre de 2,85 kilotonnes. des cendres recouvrent la capitale, en épargnant l'aéroport qui demeure opérationnel. L'éruption fera une victime, mais contaminera les eaux potables affectant 120.000 personnes.

L'observation montre la présence d'un lac de lave qui se révèlera éphémère. Le 26 novembre, il présente un diamètre de 60 à 80 mètres et est le siège d'une intense convection.

 

Karthla-24-25.11.2005-Chr.Roche-GVP.jpg

                     Karthala - lac de lave en fusion - photo C.Roche 24-25.11.2005

 

Le 30.11, Sa solidification est en cours et l'incandescence n'apparait plus qu'au centre.

 

Karthala-30.11.2005.jpg

Karthala - solidification en cours, l'incandescence n'est visible qu'à la place des futurs hornitos - Photo F.Sauvestre / KVO 30.11.2005.

 

Le 5 décembre, le lac de lave est presque entièrement solidifié et présente deux hornitos (spatter cones) de 5 mètres de haut, considérés comme inactifs le 08.12.

 

Karthala-12.2005.jpg  Karthala - lac de lave solidifié à l'exception de 2 hornitos - photo F.Marcel-Asselin / GVP.

 

En 2006 :

Le 28 mai 2006, une éruption magmatique a lieu dans le cratère Chahalé, avec la formation d'un lac de lave présentant une fontaine de lave en son centre, et le développement d'un panache de gaz et vapeur montant à 3.000 mètres.

Ce lac commence à se solidifier dès le 31.05, pour l'être totalement le 2 juin.

 

Karthala-29.05.2006.jpgKarthala le 29.05.2006 - lac de lave avec "fontaining" central et panache blanc de gaz/vapeur.

photo Julie Morin.

 

En 2007 :

Dans la nuit du 12 décembre, des jets de flammes sont aperçus au dessus du sommet du volcan, validant une éruption explosive de VEI = 2 dans le cratère Chahalé. Le 13, un trémor important et des séismes pouvant aller jusqu'à une magnitude 4 ont été enregistrés.

Un lac de lave est observé le 15 janvier.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Karthala

- Tunnels de laves sur la Grande Comore - lien

Commenter cet article

abacar 05/09/2016 10:33

jai vou le ma voi ei du le tere de volekan de morone pe lu ra pide merci

caroff 23/11/2014 01:45

magnifique

Articles récents

Hébergé par Overblog