Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Le dôme du Gunung Jadi, situé dans le caldeira du Gunung Galunggung, un stratovolcan javanais, fut pulvérisé lors de la dernière crise éruptive ; sa notoriété, outre celle d'avoir été médiatisé par les Krafft, est d'avoir révélé les dangers que représentent les nuages chargés en poussières volcaniques pour l'aviation civile.

 

Galunggung_usgs-Jack-Lockwood.jpg                      Le Galunggung vu du village de Kubanghurang - photo Jack Lockwood / USGS.


 

Le Volcan Galunggung :

 

Situé au sud-est de Bandung, dans l'ouest de l'île de Java, ce stratovolcan a sa partie centrale occupée par une caldeira en fer à cheval, ouverte vers le sud-est; elle s'est formée il y a 4.200 ans, lors d'une éruption qui a décapité le cône, et formé  "les dix mille collines de Tasikmalaya", d'innombrables buttes de 10 à 80 m. de hauteur résultant d'une avalanche de débris en hummocks.

 

carte-GVP.png

Carte des environs du cratère du Galunggung - position du dôme de lave Gunung Jadi, de la crête du Walirang, des drainages et villages proche - Un observatoire provisoire fut installé à Cikasasah à 7 km. au SE du cratère- doc. Katili et Sudradjat 1984 / GVP.

 

Tasikmalaya_Regency_hilly_view---Rossche-01.2011.jpg                               The "Then thousand hills of Tasikmalaya" - photo 2011 Rossche

 

Parmi les éruptions historiques qui ont marqué le volcan, on rélève surtout celles de 1822 et 1982-83.

L'éruption de 1822 fut relativement courte, mais engendra des coulées pyroclastiques et des lahars qui tuèrent 4.000 personnes. Elle fut suivie de l'extrusion d'un dôme de lave.

En juillet 1918, le volcan éjecte de petits panaches de cendres, et quelques jours plus tard, un nouveau dôme andésitique bourgeonne dans le lac : le Gunung Jadi.

Il atteindra vite 500 m. de diamètre et 85 m. de hauteur.

 

Gunnung-Jadi---Galunggung---ph.-Thilly-Weissenborn-Tropenmu.jpgLe dôme Gunung Jadi dans la caldeira du Galunggung - photo Thilly Weissenborn, première moitié du 20° siècle / archives Tropenmuseum.

 

La crise éruptive de 1982-83 :

 

Après 63 ans de repos, un nouveau cycle éruptif débute le 5 avril 1982.

Trois étapes différentes le marquent :

Galunggung_eruption_vulcanienne-1982.jpeg- 1. d'avril à mai 82 :dès les premières petites explosions, accompagnées d'odeurs de soufre et d'incandescences, 80.000 personnes fuient ... à partir du 8 avril, des explosions plus fortes, vulcaniennes, sont accompagnées de coulées pyroclastiques et de coulées de boues chaudes. Quarante jours après le début de l'éruption, il ne reste presque plus rien du Mont Jadi.

 

Panache vulcanien du Galunggung - photo RGM


- 2. de mai à octobre 82 : de fortes explosions phréatomagmatiques  sont accompagnées de panaches de cendres et gaz de 10 à 20 km. de hauteur.

Au terme de cette phase, le cratère circulaire du Walirang apparait au sommet; il est considéré aujourd'hui comme un maar (800 m. de diamètre et 150 m. de profondeur)

 

Galunggung--10.1982---ruska-Hadian-VSI.jpg                     Panache éruptif du Galunggung en octobre 1982 - photo Ruska Hadian / VSI

 

Galunggung-07.08.1982---coulee---J.Lockwood-USGS-copie-1.jpgGalunggung - 07.08.1982 une coulée pyroclastique s'avance vers un point d'observation situé à 2 km. du cratère - photo J.Lockwood USGS.


- 3. de novembre 82 à janvier 83 : le volcan expulse une coulée de lave, assortie d'activité strombolienne.


Le changement de type éruptif s'est accompagné d'un changement de la composition du magma  qui est passé de l'andésite au basalte.

En neuf mois, le Galunggung aura craché 400 millions de m³ de cendres; quand s'arrête le cataclysme, un petit cône de scories occupe le cratère. Cent mille hectares de terre ont été dévastées et les dégâts sont estimés à 100 millions de dollars.

 

Galunggung-05.02.1983---don-Peterson-USGS.jpg

05.02.1983 ... un mois après la fin de l'éruption, des nuages de vaper s'échappent du cinder cone formé au centre du cratère et des bords internes de la caldeira ; un lac commence à se former  qui va engloutir presque l'entièreté du cône - photo Don Peterson USGS.

 

Galunggung--3-.jpg     Le cône interne et les coulées de lave - cratère du Galunggung - photo Gajahkur.wordpress.com

 

"Un volcan s'attaque aux avions ! "

 

C'est avec ce titre que Maurice Krafft débute le chapitre consacré aux désagréments subis par trois avions de ligne qui ont transité dans le nuage de cendres émis par le volcan (durant la deuxième étape du cycle éruptif).

C'est l'incident de la nuit du 23 au 24 juin 1982 qui va révéler le danger des nuages chargés de cendres volcaniques pour les moteurs d'avion.

747--British-airways---image-Anynobody-wikipedia.png"Un boeing 747 de la British Airways, effectuant un vol Kuala Lumpur - Australie, et ses passagers, sont témoins d'un étrange phénomène en passant à 12.300 m. d'altitude au sud de Java : les réacteurs, l'intérieur de la cabine de pilotage et les instruments sont envahis par des centaines de feux Saint-Elme dus à des décharges électriques. Les réacteurs sont si lumineux qu'on les croirait éclairés par des phares (...) Soudain le copilote signale qu'un des réacteur vient de tomber en panne !  Quelques minutes plus tard, c'est au tour des trois autres de s'arrêter."  - Image de synthèse par Anynobody / Wikipédia

Sans poussée fournie par les moteurs, le Boeing 747-200 plane relativement bien : pour un kilomètre perdu en altitude, l'avion aura parcouru 15 kilomètres horizontalement. L'équipage détermina rapidement qu'à l'altitude où l'avion était situé (37 000 pieds, soit environ 11 000 mètres), il pouvait planer pendant 23 minutes et parcourir 169 kilomètres.

"Une poussière très fine et une odeur de soufre pénètrent à l'intérieur de l'avion. Le vrombissement des moteurs s'est tu, remplacé par un silence impressionnant entrecoupé par les craquements du fuselage et des ailes. La pressurisation dans la cabine n'étant plus maintenue par les moteurs, les masques à oxygène s'échappent de leur cache au-dessus des sièges. (...) La catastrophe semble imminente, pourtant la majorité des passagers reste apparemment calme. (...) Au bout de 13 minutes d'attente et de chute,un réacteur démarre enfin, suivi peu après des trois autres ! Mais l'avion n'est plus qu'à une altitude de 3.900 mètres et une barrière de hautes montagnes le sépare de Jakarta (...) Prudemment, le pilote zigzague entre les montagnes, puis lentement descend. Il s'étonne de n'apercevoir aucune lumière au sol. En fait, les vitres de la cabine de pilotage sont devenues opaques. Sans aucune visibilité, son appareil déséquilibré par le fonctionnement de trois réacteurs sur quatre, le pilote réussit l'atterrissage très délicat. La catastrophe a été évitée de justesse ! " (récit de M.Krafft dans son livre "Volcans du monde" éd. L'Odyssée - Flammarion 1987)

 

Les moteurs furent ensuite décortiqués et le phénomène, inexpliqué de prime abord, pu être enfin compris.

 

effets cendres sur réacteur

Le problème est lié dans un premier temps à l’ingestion et à l’accumulation des poussières volcaniques. Outre leur action abrasive, dans un deuxième temps, ces poussières fondent à la chaleur des moteurs (1.000 ° environ), et adhèrent aux ailettes des turbines. Le réacteur s’étouffe et s’arrête !

(voir l'éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull en avril 2010 - ash and crash - impact sur le trafic aérien)

 

Les cendres au sol ...


Cikasasah et ses environs sont recouverts d'un épais manteau gris, pulvérulent; cette neige minérale adoucit les formes, les rizières et les étangs sont devenus des terrasses lisses, stériles. Le système d'irrigation est perturbé par l'accumulation de poussières éjectées depuis des mois. Ca et là, les toits se sont effondrés sous cette poussière ... partout, c'est la désolation.

Le souffle des nuées ardentes et les lahars ont emporté maisons, ponts, récoltes ... et la saison des pluies approche, et celles-ci vont remobiliser ces dépôts.

 

Kadong---near-Galunggung--ph.Jack-Lockwood-USGS.jpg   Traversée de Kadong, un village noyé sous les cendres du Galunggung - photo J.Lockwood USGS.

 

A quand la formation du dôme suivant ? Le volcan est maintenant sous la surveillance des volcanologues, qui pourront "tirer le signal d'alarme".

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Galunggung

- Volcans du Monde - M. & K. Krafft - éd. L'Odyssée / Flammarion

- Guide des Volcans- M. Rosi & al. - éd. Delachaux & Niestlé.


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog