Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

D'après les datations des basaltes, le volcanisme Ardéchois a véritablement débuté à la période miocène (fin de l'ère tertiaire), il y a près de 12 millions d'années. On pense que les premières éruptions ont eu lieu à l'emplacement actuel du Mézenc, mais les premiers cratères ne sont plus visibles aujourd'hui car ils ont été totalement érodés.

 

panorama du massif de Mézenc( du Gerbier) - p.suzzarini

                                     Panorama du massif du Mézenc - photo P.Suzzarini

1 : le Mont d'Alambre 1691m - 2 : Le Rocher des Pradoux 1440m - 3 : Les Roches de Cuzet - 4 : Le Mézenc 1753m - 5 : Le Suc de Touron 1381m - 6 : Le Mont Signon 1455m - 7 : Le Suc de Sara 1521m - 8 : Les Roches de Borée 1318m - 9 : Borée 1150m.

 

En dialecte local, "suc " définit un sommet rocheux et aigu, volcanique ou non .

Dans le cas de "suc volcanique", on parle de volcanisme "peléen" ; les laves visqueuses et très épaisses figent très rapidement en arrivant en surface et donnent en refroidissant les formes caractéristiques que l'on observe aujourd'hui. Ils caractérisent le paysage de la montagne Ardéchoise et constituent un ensemble de formations volcaniques uniques.


Très différents des volcans à cratères d'explosion de l'Auvergne, ces sucs phonolithiques (*) présentent un état de conservation tout à fait remarquable. Leur présence est liée au soulèvement alpin. En effet, le contrecoup de la formation des Alpes a entraîné une importante élévation de cette zone du Massif Central dont le socle granitique s'est fracturé. Le magma s'est alors infiltré par les fractures du socle et sa montée s’est faite en plusieurs paliers et petites chambres magmatiques.
Les laves émises, le plus souvent de consistance très visqueuse, ont formé ainsi de véritables dômes.

 

Mont_Mezenc---ph.PRA.JPG                                          Le Mont Mézenc - photo PRA


Le Mont Mézenc est un dôme de phonolite (*) datant de 7,6 millions d’années ; il est constitué de deux sommets séparés et distants de 500 mètres. Le sommet sud est le plus élevé : 1.753 m. et situé dans le département de l’Ardèche. Le sommet nord, surmonté d’une croix, culmine à 1.744 m., et constitue le point le plus haut du département de Haute-Loire.

Le Mont Mézenc est situé sur le même ligne de crête que le Mont Gerbier de Jonc.

 

-Mezenc-depuis-chaudeyrolles---Narces-de-ch.-tourbiere---p.jpg  Le Mont Mézenc, vu de Chaudeyrolles - à l'avant-plan, les tourbières du Narces de Chaudeyrolles -

  photo Abalg.

 

Les Narces de Chaudeyrolles, cette vaste dépression circulaire de 1.500 m. de diamètre, est un maar entouré de brèches d'explosion et daté d'environ 120.000 ans. La tourbière témoigne du remplissage ancien par un lac.

 

(*) La phonolite est une roche volcanique peu abondante, rencontrée principalement sous forme de coulées ou d’intrusions formant des dômes. Sa teneur en silice est variable mais généralement comprise entre 51 et 61%  pds. ; sa teneur en alcalin (Na2O + K2O) est forte, souvent supérieure à 10% pds.


500px-Tas-phonolite.png

                                                             Diagramme Géowiki

 

Elle tire son nom du son aigu qui est produit lorsqu’on en frappe un morceau avec un marteau. Elle se compose principalement de felsdspath alcalin et feldspathoïdes, avec des phénocristaux e.a. de clonopyroxène et d’amphibole, jamais de quartz.

 

Elle se débite en dalles, appelées lauzes dans la région. Ces pierres plate ont une surface importante par rapport à l’épaisseur, et nécessitent une charpente très solide, à laquelle elles sont accrochées par un trou à des chevilles de bois . Toutes les lauzes ne sont pas en phonolites, il en existe en schiste, calcaire, gneiss ou basalte.

 

Lauzes.jpg

                              Toit de lauzes de phonolite - photo Serge Gaily, artisan.


Sources :

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - M. Krafft et de LArouzière, éd. Delachaux & Niestlé

-

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog