Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

On ne peut clore le chapitre des geysers africains sans parler des geysers d’Analavory, situés près du lac Itasy sur l’île-continent de Madagascar.


Contrairement aux geysers du rift africains, ils n’ont pas de lien direct avec la géothermie et sont qualifiés de geyser d’eau froide.

 

Analavory-geysers.-Ampefy-Itasy-Madagascar---Sangitiana-fli.jpg                Madagascar, un des geysers d'Analavory - photo Sangitiana / Flickr

 

Leur éruption est alimentée par les bulles de dioxyde de carbone, au lieu de l’être par la vapeur.

A Analavory, l’eau excédentaire des mines d’aragonite proches était éliminée par des conduites en métal. Les eaux chaudes et riches en acide carbonique ont aisément dissous de grandes quantités d’argile et le fer des pipelines. Ces eaux chargées sont ressorties sur la rive de la rivière Mazy. La décompression des bulles de CO2 a fait sortir l’eau comme le champagne d’une bouteille.

 

Analavory - voyage forum         Madagascar - travertins colorés et ruisselants du site d'Analavory - photo Voyage-Forum

 

Analavory---madagascar-evasion.jpg

                 Madagascar - travertins colorés du site d'Analavory - photo Madagascar évasion

 

En refroidissant, le limon et le fer ont précipité, formant des bouches de travertins, où l’aragonite s'est colorée en jaune orangé et rouille par les métaux du pipeline et les thermophiles qui s’y sont développé. Les bouches de ce geyser artificiel ont grandi avec le temps jusqu’à atteindre plus de quatre mètres de hauteur.

 

Analavory---Ecololo-photoree.jpg                 Madagascar - Analavory : la bouche d'un geyser -  photo Ecololo / Photoree


Quatre geysers sont mentionnés sur ce site, qui pulsent leur eau carbonatée à 20-30 cm de hauteur. Lorsque l’argile bloque un moment la conduite, l’eau est poussée, à la rupture de ce barrage, à plus de trois mètres, dimensions modestes par rapport aux mentions du passé qui renseignent une hauteur de 20 à 25 mètres.


Situé tout près de la colline d’Ambohitriririnina où régnait le roi Andriampohy, le site d’Analavory revêt une histoire assez singulière qui a imposé un " fady ", un tabou très bien respecté dans la région.

Dans ce cadre particulièrement spectaculaire de ces gisements d’eau aux vertus thérapeutiques, haricot et viande de chèvre sont catégoriquement proscrits. Ceci parce que le roi, avant de mourir, a eu des haricots et de la viande de chèvre au repas. En rendant son âme, le souverain a donc interdit à tous ses descendants de manger ce qu’il pense avoir entrainé sa mort, sur le site des geysers.

Avant de devenir touristique, cet endroit était utilisé par les malgaches qui venaient y effectuer un rite ancestral, le " Fanasinana ", dans l’espoir d’avoir des enfants, de recouvrer la santé après une quelconque maladie, ou d’obtenir une solution à leurs problèmes quotidiens.

En ce temps-là, les " mpimasy ", les guérisseurs traditionnels, étaient seuls maîtres des lieux.

Deux piscines chargées de limon sont toujours fréquentées pour les vertus de l’eau qui y coule.

 

Analavory-geysers----Quettu.jpg              Madagascar - Analavory : un des geyser et les piscines - photo Quettu


Le massif de l’Itasy a été sculpté au Quaternaire par de fortes poussées Vulkanismus3magmatiques, et est un des massifs volcaniques les plus récents de Madagascar.

Le champ volcanique de l’Itasy contient diverses structures : des dômes de lave (en noir sur la carte), des cônes de scories et des maars.

Le lac Itasy, 45 km², doit son origine à une coulée de lave qui a barré la vallée, créant un barrage naturel aux eaux de la Lily et de la Mazy. La dernière éruption s'y est produite il y a seulement 8.000 ans.

 

Madagascar - localisation du volcanisme au Crétacé (en bleu) et au Cénozoïque (en rouge) - le massif de l'Itasy dans un cercle au centre - Doc. Vulkanismus / Besarie 1964.

Ngilofotsy-1432---Betahezana-1489---Andranonatoa-1612--.jpg                        Madagascar - massif de l'Itasy, quelques dômes volcaniques :

de gauche à droite, le dôme Ngilofotsy 1432 m – le dôme Betahezana 1489 m – le dôme trachytique Andranonatoa 1612 m  et  le dôme Ambohitsitiaolona. - photo MadaTana.com

 

Sources:

- Wondermondo - geysers of africa - link

- Mada Tana - divers dossiers - link

- Global Volcanism Program - Ankaratra field

Commenter cet article

Razafindrakoto Hajasoa 25/04/2016 16:15

Je suis très impressionné de voir les photos.

Je viendrai voir ce site le plus tôt que possible.

Articles récents

Hébergé par Overblog