Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Lake-Taupo-28761----GeoNet.jpg

                             Le lac Taupo - photo Geo Net


Situé au centre de North island / Nouvelle Zélande, le lac Taupo occupe la majeure partie de la caldeira Taupo ; il couvre 616 km², et est profond de maximum 186 mètres, pour un périmètre de 193 km. Le plus grand lac de Nouvelle-Zélande doit son nom aux Maori et à leur mythologie; "Taupo-nui-a-Tia " signifiant "le grand cloaque de Tia " en référence à un ancêtre qui découvrit le lac et a vécu sur ses rives.

 

_New_Zealand_Lake_Taupo_Maori---QFSE-media.jpg                     Sculpture Maori, uniquement visible du lac - photo QFSE média.

 

800px-Lake_Taupo---Entropy-1963.jpg                                          L'immensité du lac Taupo - photo entropie 1963


Son bassin de drainage est caractérisé par un climat doux : une température modérée, des vents légers, des étés froids et des hivers relativement chauds, une distribution assez uniforme des précipitations tout au long de l’année. Il est entouré de collines aux pentes douces, qui offre pâture aux moutons. De grands eucalyptus sont courants près des zones urbanisées.


Ce n’est pas un lac « fermé » : trente rivières s’y jettent ; par contre, seule la rivière Waikato est un exutoire. Cette rivière alimente les chutes Huka, avec un étonnant débit de 220.000 litres par seconde !; une attraction locale, le "jet boat" sur lequel on peut filer à 80 km/h. offre des sensations aux visiteurs.


Les eaux du lac sont claires et transparentes, jusqu’à un maximum de 21 mètres. Les concentrations d’azote et de phosphore sont à un ratio bas, attribuable à la géologie du bassin versant, bien que depuis 50 ans, l'agriculture soit responsable d'apport d'azote à surveiller.

Les Koaro et les Toitoi sont des poissons indigènes, la truite arc-en-ciel et l’éperlan a été introduite pour la pêche.


NZ20c.jpgoce01-01.gif

  


 

 

 

 

 

 

A gauche, limites du lac et de la caldeira, avec nature des évents. - Doc. Wilson

A droite, bathymétrie du lac et situation du point bas.

Doc. hydrogéologie du lac Taupo.

 

Le Taupo peut être considéré, selon les normes actuelles, comme un "super-volcan", et l'une des caldeira rhyolitique parmi les plus fréquemment active.


Bien qu'on considère que les éruptions ont commencé il y a 300.000 ans, celle qui est responsable de la formation de la caldeira et de la transformation du paysage date de 22.600 ans : l'éruption Oruanui.

La caldeira s'est formée suite à une éruption ultra-plinienne de VEI 8 (*), générant 1.170 km³ de téphras, équivalent à 530 km³ de magma (Wilson 2001). La vidange de la chambre magmatique a provoqué une subsidence et la formation de la caldeira initiale.

L'éruption, qui aurait durée plusieurs mois, fut spasmodique et incluait une dizaine de phases,d'après la stratigraphie des dépôts retrouvés.

Cette grosse éruption fut suivie de 26 éruptions plus petites, qui ont formés des dômes de lave et pulvérisé des poussières et des ponces sur les environs.

 

 

Coupe-depots-pyroclst.---B.Houghton-Wairakei-research-cen.jpg

Les volcanologues Wilson et Bellance examinent une coupe : au niveau basal, dépôt pyroclastiques de l'éruption Oruanui (22.600 ans - 1° caldeira) - les dépôts de ponces clairs, au dessus à droite, datent de l'éruption Taupo (en 230 - 2° caldeira) - les dépôts intercalés datent d'éruptions intermédiaires. - photo B.Houghton/Wairakei research center.

 

En l'an 230+/- 16 ans, l'éruption Taupo/Hatepe fut la plus importante des 5.000 dernières années : VEI 6-7 ? - vol. de téphras émis : 45.000 Mm³.

Elle eu lieu en plusieurs phases:

- une éruption mineure dans l'ancestral lac Taupo

Taupo-eruption---Wilson---Walker-1985.jpg- suivie par un épisode produisant une énorme colonne depuis un second évent et des dépôts de ponce généralisés à l'est du volcan.

Isopaques des retombées - Wilson & Walker 1985.

 - suite à l'interaction entre eau et magma au niveau du premier évent, un épisode phréatomagmatique avec des retombées de cendres et ponces

- suivi de dépôts d'ignimbrites

- puis vint le paroxysme : avec le collapsus d'une partie de l'évent, l'émission de 30 km³ de matériaux volcaniques au cours de coulées pyroclastiques, qui dévastèrent 20.000 km² et remplirent les vallées de dépôts.


Les dépôts de cette éruption ont bloqué la décharge du lac, faisant monter son niveau à 34 mètres au dessus du niveau moderne. Lorsque ce barrage a cédé, une inondation catastrophique noya la région … on peut voir autour du lac des falaises avec diverses couches de cendres, de ponces et d’ignimbrites.

Les émissions de cendres dans la stratosphère et leur propagation furent responsables des couchers de soleil tout rouge enregistrés par les chinois et les romains à l’époque.


Plusieurs années après, on assiste à l'extrusion de dômes rhyolitiques qui produisent l'Horomatangi Reefs et le banc Waitahanui.


De récentes investigations magnéto-telluriques ont révélé une épaisseur de la croûte terrestre sous le lac de seulement 16 km.  et un film de magma couvrant une aire de 50 km. de large sur 160 km. de long au NE du Taupo, alimentant plus de 20 systèmes géothermaux, à 10 km. sous la surface.

 

Mount_Tauhara_from_Lake_Taupo.jpg                       Le mont Tauhara, au nord du Lac Taupo - photo Pseudopanax


La TVZ  - Taupo Volcanic zone :

Le lac Taupo a donné son nom à une zone volcanique de 350 km. de long et 50 km. de largeur, qui forme la portion sud du bassin d‘arrière-arc actif "Lau-Havre-Taupo".

 

newzealand-taupo-volcanic-map.png

 

La Taupo Volcanic Zone, active depuis deux millions d'années, a émise plus de 10.000 km³ de magma à dominante rhyolitique au cours du dernier million d'années.

Le volcanisme concerne six grandes caldeiras localisées sur North island : Roturoa, Okataina, Manganiko, Maroa, Tongariro et Taupo.

L’activité volcanique terrestre se propage vers le NNE. par des volcans sous-marins, le Clark, le Tangaroa, les Silents et Rumbles, avant de bifurquer vers l’est parallèlement à l’arc volcanique des Kermadec et Tonga.

Vers le sud, la zone Taupo peut être considérée comme l’extrémité SO. de la ceinture de feu du Pacifique.

 

Sources :

 - Global Volcanism Program - Taupo

- GNS - New-Zealand volcanoes - Taupo

- Environment Waikato Technical Report 2001/01 - Hydrogeology Of Lake
Taupo Catchment.

- The 26,5 ka Oruanui eruption, Taupo volcano, New Zealand : development, characteristics and evacuation of a large rhyolitic magma body - by C.J.N.Wilson, S.Blake,B.L.A.Charlier, A.N.Sutton / Journal of Petrology.

- Caldera Volcanoes of the Taupo Volcanic Zone, New Zealand - C. J. N. Wilson -  Geology Department, Auckland University, New Zealand

- Measuring contemporary deformation in the Taupo volcanic zone, NZ, using SAR interferometry. - by J. K. Hole(1), A. Hooper(2), G. Wadge(1) and N. F. Stevens(3)
(1) ESSC, University of Reading, UK - (2) Stanford University, USA - (3) Institute of Geological and Nuclear Sciences, NZ

Commenter cet article

lecouteur michel 09/05/2012 07:59


Bernard,


La photo des différents dépôts est particulièrement belle et parlante. C'est ce genre de photo qui m'a donné la "fibre volcanique"

Articles récents

Hébergé par Overblog