Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Lac-toba-depuis-rive-N---T.Casadevall-USGS.jpg

                   Une partie du bassin nord du lac Toba - photo Tom Casadewall / USGS

 

Toba2                Reconstitution 3D de la caldeira du lac Toba - doc. William bowen 2005.


Le lacToba est connu comme le plus grand lac volcanique au monde, 100 km. de long sur 35 km. de large, 1.108 km² de superficie pour un volume estimé à 256.190 Mm³. La profondeur moyenne est de 228 m. , avec une cote maximum à – 508 mètres.

 

13 Hidrology and morphometry characteristics Lukman08

Batimetri map Danau Toba
(Source: Lukman & Ridwansyah, 2010)

 

Son bassin est physiquement séparé en deux parties par l’ île Samosir.

Le bassin nord est plus important tant par sa surface, 52,15%, que par son volume, 60,8%. On constate une décharge plus importante et plus dynamique dans le bassin sud … ce qui fragilise la situation et le développement du bassin nord (accumulation de nutriments et pollution par les phosphates).

La mise en eau du lac, après l’éruption, s’est faite en un temps relativement court, moins de 1500 ans, suite à un ratio de précipitations dépassant largement celui de l’évaporation.

 

-Lake_Toba-de-Samosir-island--B.Gagnon.jpg                      Le lac Toba, vu des maisons Batak de Samosir island - photo B. Gagnon


Le lac Toba doit son nom au peuple Batak Toba qui vit autour du lac, dans des habitations qui rappellent par leur forme celles rencontrées chez les Torajas de Sulawesi.


femme-batak-1919.jpgPadung-padung---ornements-d-oreilles-Batak.jpg

 

 

 

 

 

Femme Batak - Carte postale de 1919.

Remarquez les ornements d'oreilles, appelés "Padung-Padung".


 

 

Ce n’est qu’en 1949 que le géologue Néerlandais Rein van Bemmelen démontra que ce lac idyllique était en fait une gigantesque caldeira volcanique, cernée d’ignimbrites.

 

 

Cette caldeira, considérée comme la plus grande de l’ère Quaternaire, s’est formée au cours de quatre éruptions ignimbritiques majeures durant le Pléistocène, à partir d’il y a 1,2 millions d’années.


toba_caldeira.jpg

La caldeira du Toba - en pointillés verts, les limites des caldeiras formatrices - les triangles rouges indiquent la position des volcans post-caldeira -  les dômes sont indiqués par des ronds rouges et chamois

 

L’épisode daté de 800.000 ans a produit le OTT – Old Toba tuff, celui daté de 500.000 ans, le MTT – Midddle Toba Tuff … et le dernier en date, il y a 73.000 ans, le YTT – Young Toba Tuff.

Tobavol.jpgC'est la plus récente éruption d'un "supervolcan", estimée de VEI 8 - "méga-colossale", en fait l’éruption ultra-plinienne la plus importante des derniers 28 Ma .

 

Comparaison entre les volumes éruptifs de Toba - YTT et de deux des grandes éruptions du Yellowstone.

 

La Michigan technological university estime que le total des matériaux éruptifs était d'environ 2 800 km³, dont environ 2.000 km³ d'ignimbrite (Young Toba tuff) qui retomba au sol et environ 800 km³ sous forme de cendres qui furent emportées vers l'ouest par le vent. Cette immense éruption dura probablement près de deux semaines, au départ de fractures circulaires qui entourent le présent lac. Très peu de plantes et d'animaux purent survivre en Indonésie, et il est possible que cette éruption ait causé une extinction planétaire du fait de l'émission massive de soufre qui a provoqué, par réaction avec la vapeur d'eau, la formation d'un manteau de nuages d'acide sulfurique tout autour du globe, lequel a provoqué une baisse globale des températures de l'ordre de 6 °C et une glaciation qui a pu durer jusqu'à un millénaire. Par l'analyse des mitochondries, on a pu montrer que l'espèce humaine fut probablement réduite à quelques milliers d'individus. Certains scientifiques pensent que cela est dû à l'éruption du Toba.

 

Toba-caldera-complex---A.jpgFormation de la caldeira Toba (A & B) -  installations post-caldeira des blocs Samosir et Uluan, et position du Pusukbukit sur une fracture circulaire - doc.  Van Bemmelen in the Toba caldera complex , by C. A. Chesner.

 

L’île de Samosir est un dôme de résurgence daté d’après ce cataclysme, ainsi que les blocs de la péninsule Uluan. L’activité s’est ensuite poursuivie avec la mise en place d’une série de dômes de lave, la croissance du Pusukbukit au sud de la caldeira et la formation du Tandukbenua au nord-ouest.


Pusukbukit stratovolcano - Bill Rose MTU

Le stratovolcan post-caldeira Pusukbukit , au sommet ennuagé, s'est construit à l'intérieur de la caldeira Toba, dont on aperçoit le lac dans l'échancrure  - photo Bill rose / MTU

 

L'activité actuelle est marquée par des solfatares le long du lac sur le flanc nord du Pusukbukit, et des sources chaudes et des terrasses recouvertes de dépôts soufrés sur la fracture circulaire à l'ouest de la caldeira et sur l'île de Samosir.

 

Toba---Sipoholon-hot-springs-2----T.Casadevall.jpg

Sipoholon hot springs - sources chaudes et terrasses soufrées sur la rive centre-ouest de la caldeira du Toba - photo Tom Casadewall / USGS.

 

P1070368_resize---photobucketcom.jpg         Ce paysage paisible ne rapelle plus le lieu du cataclysme - photobucket.com

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Toba

- The Toba Caldera Complex - Craig A. Chesner, Department of Geology/Geography, Eastern Illinois University.

- Lake Toba - Research and Monitoring for Basin Management Decisions
By Pasi Lehmusluoto, Jakarta 2000

- Hydrology and morphometry characteristics for consideration on determining lake Toba carrying capacity for cage aquaculture - Lukman,
Research Center for Limnology – LIPI, Kompleks LIPI – Cibinong

 
   

Vulcania_mission_Toba-b09fa.jpg

                                Les nacelles de "Mission Toba" - doc. Vulcania.

 

Vulcania abrite l’animation "Mission Toba", qui invite les visiteurs dans un extraordinaire voyage dans le temps à la rencontre d’un super-volcan… Embarqués dans des nacelles au design futuriste, les visiteurs survolent en escadrille la région de Toba, théâtre il y a 73.000 ans d’une explosion plus que spectaculaire. Pour vivre ce vol et découvrir cette éruption, le public est immergé dans une toute nouvelle salle dotée d’un écran à 180° et enrichie d’une projection au sol qui renforce la sensation d’immersion. Lors de ce vol au dessus de Toba, les visiteurs mesurent la puissance dévastatrice dont sont capables ces monstres que sont les supervolcans. 

Commenter cet article

Pasi Lehmusluoto 23/11/2014 08:40

Best, Pasi

Fred 06/05/2012 06:42


Bonjour


A propos du dernier paragraphe, conseillez vous la visite de vulcania dans un but un minimum scientifique?


Sinon, un grand merci pour cette série d'article sur les lacs de volcans.

Bernard Duyck 06/05/2012 08:51



Je crois que Vulcania est un outil de vulgarisation ... mais comme on ne peut se faire une idée de ce qu'est une "super-éruption d'un super-volcan", cela peut aider !


Ceci dit show n'est pas science ...(je ne l'ai renseigné qu'en fin d'article)



Articles récents

Hébergé par Overblog