Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Si je vous dit : " un lac de cratère situé sur une île volcanique, elle-même dans un lac occupant une partie d’une grande caldeira, localisée sur une île … le tout dans le sud-est asiatique " , à quoi pensez-vous ?


 

Taal_volcano_aerial---M.Gonzalez.jpg                 Volcano island située dans le lac Taal et son lac de cratère - photo M. Gonzalez.

 

Le complexe volcanique du Taal est formé d’une caldeira d’une vingtaine de kilomètres de diamètre, qui s’est mise en place entre 140.000 et 5380 BP.

sur l'île de Luzon, dans l'archipel des Philippines.

Cette caldeira contient le lac Taal, un lac d'eau fraîche d’une superficie de 267 km² ; il a une profondeur maximale de 160 mètres et sa surface est située à 2 mètres au dessus du niveau de la mer. Le rempart sud de cette caldeira surplombe le lac de 700 mètres. Plusieurs évents éruptifs se trouvent au fond de ce lac.

 

Dossier-32-0830.JPGMaquette de la caldeira du volcan Taal, avec volcano island et son lac de cratère - observtoire du Phivolcs

 

Le Taal est situé au niveau tectonique dans le corridor Macolod : cette dépression tectonique se positionne entre l'arc ouest de Luzon, produit par une plongée de la plaque océnique chinoise, et l'arc est de Luzon, produit par le plongée de la plaque océanique Philippines; elle abrite de nombreux dômes de composition basaltique à rhyolitique, dérivants d'un grand système magmatique silicique.

Le Taal est entouré directement d'autres volcans : le Makiling (NE), le Malepunyo (E), le Batulao (W) et le Macolod (SE).

 

Taal---Peter-Mouginis-GVP.jpgCarte du Taal et des environs - la caldeira se trouve à l'intersection de failles majeures -

 Courtesy of NASA Earth Observing System (EOS) Volcanology and their slide set compiled by Peter Mouginis-Mark (University of Hawaii).

 

Volcano island est une île située dans la partie centrale et nord du lac Taal.

Cette île, de 5 km. de diamètre environ, est le résultat de la coalescence ce plusieurs petits stratovolcans , cônes de scories et cônes de tuff, et le siège des éruptions historiques.

Sur l’île on a répertoriés 4 maars et 47 cratères ; le principal cratère, de 1900 mètres de diamètre, abrite un lac acide de type sulfate chlorure profond de 76 mètres au point le plus bas. Sa couleur et sa température varient suivant l’activité des fumerolles. Sa surface est à 4 m. au dessus du niveau marin.


Taal---GVP.jpg  Taal - le lac Taal, Volcano island et en toile de fond, le volcan Macolod - photo F.Landais / GVP

 

Taal_Crater---Vulcan-point.JPG

Taal - le lac acide de Volcano island - le petit îlot qui en émerge s'appelle Vulcan Point. - photo hidariki58, joy mulato.

 

Le cratère de Volcano island a subi des modifications depuis l'éruption de 1911. Avant celle-ci, le plancher du cratère abritait différentes ouvertures séparées, contenant des lacs de différentes couleurs, un vert, un jaune, un rouge et de petits trous fumants remplis d'eau chaude.

Après l'éruption, un grand lac a remplacé ces différentes structures, d'un niveau inférieur à celui du lac Taal. Depuis le niveau du lac de cratère a augmenté jusqu'à son niveau actuel. Il joue un rôle vraisemblable de refroidisseur des matériaux sous-jacents, minimisant les chances d'une explosion ... les éruptions suivantes et l'activité qui a succédé viennent d'un nouveau centre éruptif, le mont Tabaro.

Un rocher, dépassant la surface du lac de cratère  et appelé Vulcan Point, est considéré comme un reste de l'ancien plancher du cratère.

 

 La plupart des laves émises sont des basaltes à olivine et des andésites. Trente trois éruptions historiques ont été répertoriées, la plus récente a eu lieu le 03 octobre 1977.
Si la majorité des épisodes éruptifs sont de types phréatique ou phréatomagmatique, des éruptions stromboliennes (1968, 1969) ou pliniennes (1754) peuvent survenir.

 

Taal---Binintiang-Malaki-cone-pyrocl.1707---K.Frederickson.jpgTaal - Volcano island - le cône pyroclastique Binintiang Malaki de 1707, connecté à volcano island par un isthme - photo K. Frederickson

 

Taal---cinder-cone-1968---K.Frederickson.jpg Taal - Volcano island - le cinder cone de l'éruption de 1968, et sa coulée de lave dans le lac Taal - photo K. Frederickson.

 

La position du cône actif est à l'origine des principaux risques pour les populations riveraines. En effet, les éruptions les plus puissantes sont à même d'engendrer des tsunamis dévastateurs (1330 victimes en 1911).

 

D'un point de vue plus scientifique, le Taal fut le site où, pour la première fois en 1965, fut décrit le phénomène volcanique nommé " déferlante basale ", qui se présente sous la forme d'un nuage annulaire se développant à la base d'un panache phréatomagmatique, et constitué d'un mélange de cendres, lapilli et gaz en suspension dans de la vapeur d'eau.

Les risques en cas d’éruption sont importants et fonction à la fois d’une occupation de l’île, et des berges du lac ; les philippins s’y sont installés en grand nombre, profitant d’un site magnifique proche de la capitale, et de la possibilité de travailler dans les nombreuses fermes d’élevage de tilapias.

 

Sources:

- Global volcanism Program - TaalTaal volcano

- Phivolcs - Taal volcano

- The origin of the silicic domes in the Macolod Corridor, Philippines. - by Flood T.P. & al.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog