Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

De nombreux cratères marquent les champs Phlégréens, près de Naples. Certains se sont remplis : les lacs Averne, Lucrino et Fusaro.

 

800px-Pozzuoli_NASA_ISS004-E-5376_modified_names.jpg                 Les Champs Phlégréens, vus par l'ISS / Nasa - les trois lacs sont en bas à gauche

 

les-trois-lacs-Averno--Fusaro-et----ph.paestum.de.jpg                              Les trois lacs et le Monte Nuovo - photo H. Klatt / paestum.de

 

Le Lago d’Averno est un lac de cratère circulaire, de 2 km. de circonférence et 60 mètres de profondeur.

Cet endroit est d’importance depuis l’antiquité Romaine ; ceux-ci les considérait comme l’entrée des enfers.

Le nom dérive du grec "α – ορνος", signifiant "sans oiseaux", faisant référence à une croyance selon laquelle les oiseaux survolant le lac tombaient dedans, suite à un empoisonnement par les gaz émis.

Ce nom, Avernus, a été souvent utilisé par les écrivains romains comme synonyme du monde inférieur. Dans l’Eneïde de Virgile, Enée descend dans le monde inférieur par une grotte proche du lac.

Il n’est pas établi si la réputation mortelle du lac est réelle, étant donné qu’à présent des oiseaux l’habitent, mais il est possible que l’activité volcanique passée ait produite des gaz mortels. 

Malgré ce risque, les romains se sont établis sur ses berges et y ont implantés villas, thermes et vignes. Le dieu Avernus, personnification du lac, était honoré dans un temple proche du lac, et dans les ruines du temple d’Apollon, on peut voir un grand spa sous un dôme  d’un diamètre de 40 mètres.

 

MonteNuovo-lago-Averno-a-G-Capri---Denghiu.JPG                         Le lago Averno et l'île de Capri au loin - photo denghiù.


 le-golfe-de-Puteoli-du-temps-des-romains---mmdtkw.jpg

Le golfe de Puteoli à l'époque romaine - avant l'éruption du Monte Nuovo - photo mmdtkw / Parco archeologico di Baia .

 
Localisé dans la partie NO du système actif des Champ Phlégréens, ce lac stocke en profondeur des quantités considérables de gaz, principalement du méthane et du dioxyde de carbone, responsables de la stratification thermique et chimique des eaux. De plus, des conditions anoxiques dépendantes des saisons caractérisent différentes profondeurs.

Différents processus biochimiques en relation avec l’activité de populations bactériennes aérobies et anaérobies peuvent jouer un rôle régulateur dans la distribution verticale de sulfates, CO2 et méthane, ions azotés, hydrogène et phosphore. Il est donc possible de supposer que des bactéries distinctes colonisent les différentes couches aqueuses du lac Averne et sont ainsi responsables des conditions thermochimiques.

 

MonteNuovo---lago-lucrino--Denghiu.JPG                        Le lago Lucrino et le Monte Nuovo - photo denghiù.


A une courte distance du Lago Averno, le petit lac Lucrino fut converti en base navale par le général romain Marcus Vipsanius Agrippa, et porta le nom de Portus Julius. Elle était reliée au lac Averne et à la mer par des canaux. Le bord du lac était aussi relié à la colonie grecque de Cumes par un passage souterrain long d’un kilomètre, creusé vers 38-36 avant JC. dans le tuff du Monte Grillo ; il était suffisamment large pour que des chariots l’empruntent . Construit par l’architecte Lucius Cocceius Auctus , il porte aussi le nom de Grotta di Cocceio. L’entrée du tunnel côté lac Averne était décoré de colonnade et de statues dans des niches. Il fut utilisable jusque dans les années 1940, avant d’être endommagé lors de la seconde guerre mondiale.

 

Mappa---Campi-Flegrei---underwater-archaelogical-park-baia.jpgMappa---Campi-Flegrei--2b-.jpg

 

 

Situation des lacs Averne et Lucrino à l'époque romaine, entre 37 et 12 BC, et après l'éruption du Monte Nuovo en 1538 - doc. The underwater archaelogical park of Baia.

 

 

 

 

 

 

 

La vie du port militaire fut brève et dès l'an 12 avant JC., la flotte impériale fut basée à Misène, et les activités du port devinrent civiles.  C'est de cet endroit que les galères commandées par Pline partirent pour essayer d'évacuer les habitants de Pompéï et Herculanum lors de l'éruption du Vésuve en 79. Avec le passage du millénaire, le complexe original a été victime du bradyséisme.

   

Le Monte Nuovo - 140 mètres de haut -, qui s'est formé lors de l'éruption du 29 septembre 1538, a effacé du rivage Est du lac Lucrino le village de Tripergole, dépeuplé Pozzuoli et réduit très fortement le lac lui-même.

 


Cumes-Grotte-sybille.jpg

      Entrée de la grotte de la sybille de Cumes, creusée dans le tuff sous l'acropole


En liaison ou non avec la grotte de la Sybille de Cumes

En 1932, Amedeo Maiuri fit à Cumes une découverte sensationnelle, qui ne fut publiée in extenso que dans une collection destinée aux touristes et dont le succès fut immédiat. Le grand archéologue italien prétendit en effet avoir retrouvé l'Antre de la Sibylle immortalisé par Virgile et, pendant des décennies, des millions de touristes défilèrent avec curiosité dans un impressionnant dromos de quelque 130 mètres de long, soigneusement taillé dans la roche et à peine éclairé à distance régulière par de hautes fenêtres ouvertes dans une des parois ; ils contemplèrent aussi avec respect la grande pièce rectangulaire, le lieu secret (adyton ), où était censée siéger la Sibylle.

En 1986, M. Pagano, archéologue italien connu pour d'autres travaux sur le site de Cumes, avait publié une nouvelle analyse archéologique détaillée, à vrai dire la seule parue sur le sujet depuis 1932. Sa position était claire. Selon lui, l'ensemble connu sous le nom d'Antre de la Sibylle ne peut pas être rattaché à des activités de type oraculaire. Il est plus vraisemblable qu'il faisait partie, avec beaucoup d'autres éléments de la zone, d'un vaste complexe, essentiellement défensif à l'origine, dont la construction s'est étendue sur plusieurs siècles (4° -3° siècles avant JC).

 

rome2009-J2-Cumes-2.JPG            Cumes - le dromos de la grotte de la sybille -

 

D’où la question : est-on sûr qu’il y ait jamais eu, dans l'Histoire, une Sibylle active à Cumes ?

Si l'on fait abstraction de Virgile et de l'énorme influence qu'il a exercée, dispose-t-on de témoignages solides sur son existence ? Et on se surprend à poser une question « impertinente » : la Sibylle de Cumes ne pourrait-elle pas être tout simplement une création de l'imaginaire virgilien, aussi peu ancrée dans l'Histoire que la Carthage de Didon ou la ville de Latinus ?

Ce ne serait pas le seul exemple d’une légende née d’imposants vestiges archéologiques.

 

Casina_Vanvitelliana-Lago-Fusaro---phArmando-Mancini.jpg             La Casina Vanvitelliana sur le lago Fusaro - photo Armando Mancini

 
Le lac Fusaro, la lagune de la source, est situé sur la côte ouest des Campi Flegrei.

La Casina Vanvitelliana, construite sous les Bourbons au 18° siècle sur une petite île, pour être un relais de chasse, a abrité des personnages célèbres, dont Mozart et Rossini, avant de devenir un complexe muséal.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Campi Phlegrei

- Les Champs Phlégréens : 3 articles sur ce blog - 1 - 2 - 3

- Geochemical features of nutrients and dissolved gases in the volcanic lake of Averno (Phlegrean Fields, southern Italy) - by J. Cabassi & al.

- Les Tarquins, les Livres Sibyllins et la Sibylle de Cumes : entre Tradition, Histoire et Imaginaire par Jacques Poucet / Université de Louvain

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog