Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Bayuda desert - lac de cratère salé - Italian tourism

Le désert de Bayuda au Soudan - un lac de cratère salé, fréquenté par les nomades et leur troupeau - photo Italian tourism.


Nous retrouvons le territoire Soudanais à l’intersection de deux zones volcano-tectoniques, deux zones de fractures dans la croûte terrestre, qui expliquent l’activité volcanique au sein du continent africain.

La première zone de fractures datée d’un âge post-Mésozoïque, qualifiée par certains de "ligne Cameroun", s’étend du Mont Cameroun à l’ouest en direction du Soudan, via le Jebel Marra et les centres volcaniques de Bayunda, vers la Mer Rouge.

La seconde, déjà évoquée, passe par le Hoggar algérien, le Tibesti et le nord du Tchad.


 

Jebel-Marra---semp.jpg

Afrique du Nord - situation des zones de roches basaltiques (en noir) et direction des zones de fractures, en relation avec la Cameroon line" (coin inférieur gauche de la carte) - d'après J.R. Vail: “Jebel Marra, a dormant volcano in Darfur Province, western Sudan.”  - Bulletin of Volcanology.


Le Soudan volcanique se compose principalement de deux grandes zones : au nord-est, le désert de Bayuda, et à l’ouest, la province volcanique du Darfour.


Le désert de Bayuda, au nord-est du Soudan, occupe une boucle du Nil, entre la 4° et la 6° cataracte, au nord de Khartoum,la capitale. Cette vaste étendue minérale, est caractérisée par des roches basaltiques provenant d’anciens volcans et différentes formations en forme de cônes. On relève deux champs volcaniques : le champ Bayuda, et le Jebel Umm Arafieb.

 

Bayuda-volcanic-field.jpgLe champ volcanique Bayuda - avec ses centres alignés sur un même axe - NASA Space Shuttle image ISS004-711-20, 2002 (http://eol.jsc.nasa.gov/).


Le champ volcanique Bayuda – 18°33N / 32°75E – se compose d’une centaines de centres éruptifs alignés sur un axe ONO-ESE, qui se sont édifiés sur des granits du Précambrien et du Paléozoïque, au centre de l’actuel désert de Bayuda.. La plupart de ces centres sont de petits volcans composites, qui sont passés par un épisode de construction du cône pyroclastique suivi d’une période d’extrusion de lave basaltique, qui a en général ébréché le cône.
Deux exemples de volcans composites : Jebei Mazrub, à 16 km à l’ouest de Sani, et les collines jumelles de Sergein, à 6 km. à l’ouest de Sani, composés de reliefs de cônes pyroclastiques érodés surmontant la plaine de 180 mètres ; ils sont entourés d’un champ de lave hemi-circulaire de 3 km. de diamètre.
Les cratères d’explosions constituent environ 10% du nombre des évents ; ils sont localisés hors du champ principal. Le Jebel Hebeish a un cratère de 800 m. de diamètre, entouré d’une muraille de téphra asymétrique, haute de 60 m. au NO, et de 20 m. côté sud
La datation des basaltes les plus jeunes est postérieure à celle de la dernière période de climat humide au Soudan, qui s’est terminée voici 5.000 ans. La dernière éruption date de l’an 850 de notre ère.

 

Le champ volcanique Jebel Umm Arafieb (ou Marafieb) – 18°17N / 33°83E – est situé à l’ouest du Nil. Il se compose d’un volcan-bouclier à angle faible, formé de différentes coulées aa de laves basanitiques à trachybasaltiques sorties d’un évent, maintenant coiffé d’un spatter cone. La datation des divers cônes et cratères d’explosion, et des coulées de lave s’échelonne de la fin du Pléistocène à l’Holocène (Almond 1974)


La province volcanique du Darfour se compose des champs volcaniques Jebel Marra, Kutum et Meidob.

 

Jebel-Mara---Eosnap.jpg                            Le Jebel Marra, avec au sud, la caldeira Deriba - photo eosnap.


Le champ volcanique Jebel Marra – 12°95N / 24°27E – couvre une grande partie des monts Marra de coulées basaltiques recouvertes d’épais dépôts de coulées pyroclastiques. La partie nord de ce champ expose des culots de lave trachytique et des épines formant des " inselbergs " (littérallement des montagnes-îles, soit un relief isolé dominant fortement un pédiment, une plaine ou un plateau subhorizontal), ainsi que des cônes de scories basaltiques et leurs coulées.

 

soudan---djebel-Mara---Nasa-EO.jpg

                     Jebel Marra - la caldeira Deriba - photo Nasa Earth Observatory

 

La structure la plus proéminente est la jeune caldeira Deriba, située au sud du champ volcanique ; cette caldeira, large de 5 km., aux parois escarpées, s’est formée il y a 3.500 ans, lors d’une éruption qui a généré des retombées de ponces et des coulées pyroclastiques qui se sont répandues jusqu’à 30 km. du volcan. Des éruptions cendreuses ont perdurées jusqu'au début  des temps historiques, en 2.000 avant JC. On peut encore observer des fumerolles sur les flancs d’un cône pyroclastique situé dans cette caldeira.

 

-Sudan_Jebel_Marra_Deriba_Lakes---J.Williams.jpg              Jebel Marra - un des lacs de la caldeira Deriba - Photo by J. Williams, 1986


Le champ volcanique Meidob – 15°32N / 26°47E – couvre 5.000 km² et compte près de 700 évents, datés du Pliocène à l’Holocène, édifiés sur un sous-bassement de roches métamorphiques et ignées, surélevé au Précambrien, et allongé sur un axe E-O.

Les cônes de scories basaltiques et leurs coulées de lave prédominent et forment un vaste plateau ; au centre de celui-ci, prennent place des produits plus jeunes : des coulées et dômes de lave trachytique à phonolytique, des ignimbrites et des maars. La plus récente structure est un anneau de tuff et une coulée datés de 2950 avant JC.

 

Nord-darfour---malhawells---eosnap.jpg Les champs volcaniques Meidob (au centre) et Kutum, séparés par Malha Wells - NASA Space Shuttle image STS073-713-87, 1995 (http://eol.jsc.nasa.gov/).


Au SO du Meidob, on retrouve le champ volcanique basaltique Kutum – 14°57N / 25°85E – qui contient des cônes bien préservés, des coulées de lave et des cratères d’explosion. Ce champ est connu aussi en tant que Tagabo Hills, ou Berti Hills. Il est daté entre la fin du Pléistocène et l’Holocène.


Entre les champs Meidob et Kutum, on trouve une zone où un accès à l’eau potable est possible, connue sous le nom de Malha Wells.

 

malhawells---Aussenlander--eosnap.jpg                                Malha Wells - photo Aussenlander / eosnap

 

Sources :

- Global Volcanism Program - volcans d'afrique du nord

- Jebel Marra : geogically joung volcano massif of the sudan - link

- Earth snapshot - Darfur - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog