Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Au Pérou , nous nous intéressons au Nevado Coropuna.

 

 

Son nom dérive du quechua, oro signifiant coupé au sommet, et puna, une hauteur froide et enneigée.

Le Coropuna était considéré comme montagne sacrée par les Incas. De nombreux sites archéologiques sont présents à la base du massif et sur ses pentes ; des ruines pré-Incas sont situées sur le côté nord à Macua Llacta.

 

Coropuna---OSU---Vlad.-Mikhalenko.JPG                        Le Nevado Coropuna - photo O.S.U. / Vladimir Mikhalenko.

 

Cet édifice andésitique à dacitique forme un complexe d’au moins six cônes couvrant une surface de 20 km. sur 12, et surmonte majestueusement les environs de 4500 mètres.

3D-Coropuna---colorado.edu.jpgLe plus haut sommet du complexe est un cône situé au Nord-ouest ; il culmine à 6.377 mètres, et est déporté par rapport à une ligne est-ouest d’autres cônes, tous recouverts d’une couverture de glace permanente au dessus de la cote 5.300 m sur le flanc nord et au dessus de 4.800 m. côté sud, occupant 130 km². Doc 3D - par Colorado .edu


Seules quelques vallées glaciaires mineures sont discernables sur le volcan moderne, mais on peut en voir de plus grandes, ainsi que leurs moraines, attribuables au retrait glaciaire d’il y a environ 10.000 ans jusqu’à 10 km. du volcan.

Diverses coulées de lave, datées de l’Holocène, marquent les flancs ouest et est.

L’âge de la dernière éruption est inconnu … mais une activité solfatarique suggère que le volcan est toujours actif. (GVP)

 

Nevado-Coropuna---06.06.2010---ISS025-E-06163.jpg   Le complexe Coropuna , ses coulées de lave et sa vallée glaciaire, vus de l'ISS 25 - 06.06.2010


Le Coropuna présente tous les dangers potentiellement liés aux volcans recouverts d’une chape glaciaire. L’éruption des coulées visibles s’est certainement accompagnée de lahars. La topographie, avec des canyons profonds aux parois abruptes, est un facteur aggravant, car ceux-ci canalisent les coulées de boues et lahars. Plusieurs quebradas (Jollpa, Llacllajo, Tuailqui, Tastane) drainent le flanc sud du volcan dans le grand canyon du Rio Majes, où se sont établis environ 20.000 personnes. Le Flanc ouest est drainé dans le canyon Ocoña, via le Rio Chichas; ce canyon est moins people.

 

-Coropuna_Volcano---Edubucher-2009.jpg                 Le Coropuna se mire dans un lac d'altitude - photo Edubucher 2009


Les glaciers tropicaux sont très sensibles aux variations climatiques et notamment à celles engendrées dans les Andes centrales par les phénomènes ENSO (El Niño Southern Oscillation). Afin de mieux saisir ces variations à court terme, il est nécessaire de déchiffrer les héritages glaciaires et périglaciaires. La calotte glaciaire du massif du Nevado Coropuna, divisée en dix-huit bassins glaciaires, a donné lieu à une carte géomorphologique du massif volcanique, recouvert par la calotte glaciaire la plus étendue (53,9 km² en 2000) de l’édifice le plus élevé de la chaîne volcanique du sud du Pérou. La cartographie effectuée sur le terrain et par télédétection, ainsi que les données analysées en combinant les méthodes de téphrostratigraphie, lichénométrie et géoarchéologie, ont permis de proposer une synthèse provisoire de la chronologie relative des fluctuations glaciaires dans cette partie des Andes centrales. Au début des années 2000, un carottage glaciaire fut effectué pour analyser les ratios isotopiques d’oxygène et hydrogène, les ions et les poussières insolubles, sous l’égide de l’Ohio state university’s Byrd polar research center.

 

Coropuna----OSU.JPG         Coropuna - le camp de base de l'expédition de carottage O.S.U.

 

L'ascension du volcan peut se faire en trois à quatre jours, à condition de s'être acclimaté en faisant quelques sommets moins élevés.

La meilleure saison est en hiver (local), soit juillet-août, mais en tenant compte de la température nocturne sous les moins 20°C et des "penitentes" (comme à l'Ojos del Salado), plus grands en saison sèche. Les crevasses peuvent s'éviter en empruntant la "West Rib route", mais crampons, piolet et cordes sont nécessaires étant donné l'angle de montée avoisinant les 45°.

 

Coropuna---the-west-rib-route---Vic-Hanson-Summitpost.JPG

              Sommet du Coropuna par la "West Rib Route" - photo Vic Hanson / Summitpost

 

angle-de-montee-Coropuna---summitpost.JPG                     Angle de montée au sommet du Coropuna - photo Summitpost

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Coropuna

-  Héritages glaciaires, periglaciaires et évolution récente: le cas du Nevado Coropuna - M-E.Forget & al.

- OSU - The Quelcaya and Coropuna ice core drilling project 2003 - link

- Summitpost - Nevado Coropuna 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog