Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Trois 6.000 indissociables sont situés à la frontière Chili-Bolivie : le Sajama – 6.542m. - , le Paranicota – 6.348 m. – et le Pomerape – 6.222 m., les deux derniers étant appelés les Nevados de Paychatas.

 

sajama-et-les-jumeaux---twiga-269-flickr.jpgUne superbe photo qui regroupe ces trois hauts volcans : l'ombre du Sajama rejoint pratiquement les volcans-jumeaux Parinacota et Pomerape - photo  twiga269 FreeTIBET / Flickr

 Le Nevado Sajama

Considéré comme éteint, le volcan Sajama n’en demeure pas moins le volcan le plus élevé de Bolivie.

 

Sajama-et-llareta---twiga-269-Flickr.jpg Le Nevado Sajama et une plante typique des hautes andes, la Llareta, en coussins - photo  twiga269 FreeTIBET / Flickr

 

On ne connaît pas avec certitude la date de sa dernière éruption qui est estimée avoir eu lieu durant l'Holocène, il y a 25 000 ans. La formation de la calotte glaciaire peut être datée entre -14000 et -11000. Il est considéré comme un volcan actif, même si peu d'entre les 600 volcans de la zone dépassant les 5 000 mètres sont actuellement en phase d'activité. Aucune trace de cratère n'est visible.

 

Selon la légende,

… Il y a bien longtemps se déroulait une guerre impitoyable entre les montagnes. Le Huayna Potosi, le Condoriri, l’Ancohuma ou encore l’Illampu poursuivaient le même rêve : celui d’être le plus haut d’entre tous !

"Pacha", le créateur, fatigué de ces querelles, ordonna la fin des hostilités. Au moment de la trêve, l’Illimani était le grand vainqueur. Mais un voisin ambitieux contesta sa victoire.

Troublé dans son sommeil, "Pacha" décida de punir l’insolent en lui coupant la tête. Il fit alors tourner sa terrible fronde... tous les sommets, impressionnés, se firent tout petits, le vent de l’arme cosmique brûlait les blessures à peine cicatrisées qu’ils s’étaient infligés les uns aux autres. Ils entendirent alors le sifflement du projectile et le terrible fracas de l’impact. Lorsque la poussière disparut, il manquait toute la partie supérieure de l’imprudent. Sa tête reposait bien loin sur l’Altiplano et les hommes le nomment aujourd’hui chak xaña, soit "l’éloigné" en Aymara. Quant au reste dépourvu de tête -et dont on peut admirer la cime qui prend la forme, non d’un sommet, mais d’un vaste plateau neigeux- il se nomme aujourd’hui Mururata, le décapité... (version Terra Andina )

 

Les Nevados de Payachatas, ou les cerros de Payachatas.

Payachatas signifie en Aymara "les jumeaux" … selon la légende, Pomerape sajama-3b.jpget Parinacota étaient un prince et une princesse à l’amour contrarié, qui se transformèrent en montagne, pour rester côte à côte pour l’éternité.

Les deux volcans chevauchent la frontière entre le Chili et la Bolivie et peuvent être escaladés au départ de chaque pays.

 

 

Dossier-35-7381-copieParinacota-Pomerape.jpg

                       "Los payachatas" ... Parinacota et Pomerape © Jean-Michel Mestdagh

 

Paranicota-07.10.11----ISS029-E-020003.jpgLe Parinacota, au cratère et coulées bien visibles, le Pomerape, et les lacs de retenue Chungará et Cotacotani, vus le 07.10.2011 par l' ISSO29-E-0200003 / Nasa


Le Parinacota - "lac aux flamants " en aymara - est un stratovolcan potentiellement actif, culminant à 6.348 mètres. Bien qu'aucune observation directe d'activité éruptive n'ait été enregistrée, la datation des coulées fait remonter la dernière activité  aux environs de 290.

L'effondrement de son flanc ouest, il y a 8.000 ans, a profondément marqué la topographie locale. Une avalanche de débris de 6 km³ s'est déplacée sur 22 km. en direction ouest, bloquant les drainages et créant le lac Chungará, le plus haut lac d'altitude.

La surface en hummock de cette avalanche de débris a favorisé aussi l'installation de mares et du lac Cotacotani.

L'activité subséquente a reconstruit le nouveau Parinacota, qui contient un cratère sommital de 300 m. de large et 200 m. de profondeur, et de jeunes coulées sur les flancs ouest.

 

Dossier-35-7124-copie-Parinacota.jpgLe Parinacota surmonte des dômes de lave andésitique à rhyolitique et des coulées qui bordent la laguna Chungará  -  © Jean-Michel Mestdagh

 

Paranicota-sommet---summitpost.JPG                         Parinacota - sommet et cratère - photo Summitpost


Le Pomerape, l'autre jumeau, est un stratovolcan datant du Pléistocène, considéré comme éteint ; haut de 6.222 mètres, il est relié au Parinacota par un ensellement.

Ces deux structures ne sont donc jumeaux que par apparence, et non par la naissance.

 

Pomerape---de-la-base-du-Parinacota---Summitpost.JPG           Le Pomerape, vu de l'ensellement qui le rattache au Parinacota - photo Summitpost

 

Pomerape-impress.-Serac---Summitpost.JPG                       Impressionnant serac au sommet du Pomerape - photo Summitpost

 

Sources :

- Global volcanism Program - Parinacota

- Summitpost - Sajama - Parinacota - Pomerape


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog