Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

L'unique éruption connue de Surtsey, qui fait ainsi de lui un volcan monogénique, a servi à définir le type surtseyen qui est caractérisée par trois phases : une sous-marine, une hydromagmatique et une aérienne.


 

Surt4.jpg                         Types éruptifs, énergie dégagée et rapport de masse eau/magma.

Les blasts Surtseyen se produisent pour un ratio eau/magma de 0,3 - schéma Wohletz & McQueen 1984.

 

Phase 1 – sous-marine : la lave sort d’une fissure sous-marine au fond de l’océan pour produire un tuya, un volcan en table, fait de pillow-lavas et de hyaloclastites ; la pression de la colonne d’eau empêche toute activité de type explosif, et le volcan sous-marin grandit jusqu’à atteindre un niveau proche de la surface.


Formazione Surtsey - phPhase 2 - hydromagmatique : Lorsque cette pression devient suffisamment faible pour ne plus pouvoir contrecarrer la pression engendrée par la lave qui se fragmente, l'éruption passe dans sa phase hydromagmatique. Sous l'effet du choc thermique engendré par la rencontre entre de l'eau à quelques degrés Celsius et de la lave chauffée à plus de 1 000 °C, cette dernière se fragmente sous le coup d'explosions et l'eau se vaporise. De la surface de l'eau s'élève alors un panache volcanique essentiellement composé de vapeur d'eau mais aussi de gaz et de cendres volcaniques qui peut s'élever à des milliers de mètres d'altitude. Les gerbes de lave fragmentée peuvent, elles aussi, percer la surface de l'eau, donnant alors naissance à des panaches dits " cypressoïdes ". Par accumulation de téphras, le volcan grandit au point d'émerger peu à peu puis complètement au point que la cheminée volcanique débouche au-dessus du niveau de l'eau.  Photos Chicco3

 

600px-Surtseyan Eruption-fr.svg - Sémhur                                      Schéma de l'éruption de type Surtseyen - doc. Semhur


Phase 3 – aérienne : avec l’édification d’un cône, l’eau ne pénètre plus dans le cratère et l’activité, devenue effusive, va former un volcan-bouclier. On a affaire à des fontaines et des coulées de lave. Cette dernière, plus résistante à l’érosion que les matériaux pyroclastiques va assurer la pérennité de l’île ; les coulées pourront former à leur tour, en atteignant la mer, de nouvelles laves en coussins et des hyaloclastites.

 

20.04.1964---Solarfilma.jpgSurtsey - coulées de lave atteignant la mer le 20.04.1964 - doc. Solarfilma /the Surtsey research society.

 

-Surstey_Island---09.2007---ph.CanonS2.jpg                                Surtsey en septembre 2007 - photo CanonS2

 


Les roches de la surface de Surtsey se présentent sous deux formes principales : les téphra et la lave, basalte à olivine, une des roches les plus basiques de toute l’Islande. D’autres formations rocheuses  sont présentes, par transformation des matériaux originels : du tuff palagonitisé, formé à partir de téphra et de loess déposé par les vents ; divers roches allochtones (fossiles, granites, gneiss, dolomites, schistes et quartzites) se trouvant sur les fonds marins, ont été projetées et mélangées aux téphra lors des explosions du volcan.

 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Vestmannaeyjar

- Oregonstate un. - Surtsey - link

- Surtsey - the Surtsey research society - link

Commenter cet article

Lacoste 15/11/2016 15:22

Bonjour,
Lorsque le volcan est terrestre mais qu'il y a de l'eau en profondeur avec une lave andésitique, s'agit-il d'une éruption surtseyenne ?

Bernard Duyck 15/11/2016 16:48

C'est alors une éruption phréatomagmatique, à phréatique , selon qu'il y a contact entre le magma et l'eau ou pas.

Articles récents

Hébergé par Overblog