Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Petit intermède dans le traitement de nos éruptions cataclysmiques, avec la publication d'une découverte dans le journal "Nature" :

 

  Un nouveau mécanisme pour les mouvements des plaques tectoniques !

 

Cette nouvelle hypothèse vient compléter le panel des forces géologiques qui façonnent notre planète, depuis les séismes destructeurs jusqu'à la formation des montagnes.

 

La théorie de la tectonique des plaques, maintenant largement admise, a quand même dû attendre la fin des "sixties" pour s'imposer dans le monde des géosciences. Nous avons aujourd'hui accepté le concept d'une planète active et complexe, dont la croûte est composée de plaques océaniques et continentales , en mouvement perpétuel sous l'action combinée de courants de convection internes et de la gravité terrestre. Des blocs continentaux se forment par collision des plaques tectoniques, des plaques plus lourdes finissent par plonger par un phénomène de subduction sous d'autres avant d'être recyclées, d'autres se déchirent suite à un phénomène d'accrétion.

 

RTEmagicC terrecoupe170-2 01                                                                Doc. ESA - G.Balmino

 

Des scientifiques de la Scripps Instiution of Oceanography, Steve Cande et Dave Stegman, ont découvert une nouvelle force animant le mouvement de ces plaques tectoniques, en addition avec les forces connus de type "push-pull" .

L'analyse des mouvements des plaques tectoniques, au travers de l'histoire de notre Terre, met en évidence l'action des "points chauds", ou panaches mantelliques, en tant que responsables des mouvements de continents entiers.

 

Fig1ReconstructionOfIndianOcean.jpg

 

Reconstitution de la situation des continents il y a 63,1 Ma : Les flèches montre le ratio de convergence relative de l'Afrique (non encore dissociée) - flèches noires - et de l'Inde (en gris) - flèches bleues-par rapport à l'eurasie ... les flèches indiquent,  de gauche à droite, la vitesse relative des mouvements avant, pendant et après la période d'activité maximale du point chaud. Les lignes crénelées, rouge et brune, montrent les deux positions possibles de la zone de subduction entre l'Inde et l'Eurasie, selon qu'on fixe la date de la collision à 52 Ma ou 43 Ma.

Credit: Scripps Institution of Oceanography, UC San Diego


 

Himalaya-formationIls se basent sur l'étude du déplacement au cours des temps géologiques du sous-continent indien.

Il y a environ 70 millions d'années, la plaque tectonique supportant le sous-continent indien se trouvait au nord-est de Madagascar. Subitement, elle a commencé à se déplacer très vite, selon les standards géologiques, ... soit à une vitesse de 10 cm. par an. A la même période, un volcanisme important marque le plateau du Deccan, situé à l'ouest de l'Inde.

Ainsi, les trapps du Deccan se sont formés lorsque l'Inde était à 4500 km. de sa position actuelle, au dessus de la position du point chaud "dit de La Réunion".

 

Les mecanismes du climat 2006-19

 

Le panache mantellique formé de roches chaudes est monté vers la croûte terrestre et s'est déployé à l'endroit où se trouve actuellement l'île de La Réunion. La force de poussée du panache a fait bouger le sous-continent Indien vers le nord-est, en direction de l'Asie.

Cande et Stegman pensent que le panache de La Réunion est aussi responsable du ralentissement des mouvements de la plaque Africaine autour de 5 millions d'années. Avec un tassement de l'activité du point chaud, la plaque portant l'Inde a ralenti pour retrouver une vitesse de déplacement plus normale, de l'ordre de quelques centimètres par an, tandis que la plaque Africaine retrouvait sa vitesse de déplacement. Le mouvement de ces deux plaques, en synchronisme et se contrariant à la fois, prouverait la responsabilité d'un puissant panache mantellique dans leurs déplacements.

 

L'implication des panaches mantelliques était connue dans l'explication du volcanisme intraplaque ... cette hypothèse étend leur champ d'action à celui du déplacement des plaques tectoniques, venant étoffer le rôle des cellules de convection déjà connu ... Un pas de plus dans la connaissance de la "machine Terre"

 

Sources :

- Scripps Researchers Discover New Force Driving Earth's Tectonic Plates : 'Hot spots' of plume from deep Earth could propel plate motions around globe. - Scripps Institution of Oceanography / University of California, San Diego

- Earth times - Hotspots driving tectonic plate movements - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog