Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

L' IAVCEI - International Association of Volcanology and Chemistry of the Earth's Interior - a listé sept risques volcaniques majeurs; 

Quatre risques primaires : les coulées de lave, les retombées de cendres et blocs, les coulées pyroclastiques, les gaz.

Trois risques secondaires : les lahars ou coulées boueuses, les avalanches ou glissements de terrains et les tsunamis ou raz de marée.

 

Je vous propose de les passer en revue, en les illustrant d'évènements majeurs du passé, en commençant par :

 

                              Les coulées de lave.

 

Les écoulements de laves les plus communs se déplacent à environ 15 à 20Km/h mais la vitesse des coulées est comprise entre quelques mètres à l’heure et 40 Km/h, le record est détenu par le volcan Mauna Loa dont la coulée a atteint 80Km/h.

La vitesse d’une coulée de lave dépend de sa température et de sa composition qui diffèrent selon les volcans et leurs situations géographiques.

 

RockClassif-A.gifLa mobilité augmente de la rhyolite au basalte, caractérisés par des températures de sortie et des composition en oxydes de silice différentes.

 

Dans l'histoire, les coulées de lave ont causé beaucoup de pertes matérielles, entraînant toutefois peu de pertes humaines. Ainsi, elles ne représentant que 0,4 % des décès dûs aux éruptions volcaniques de 1600 à 1900 (ce qui représente un peu plus de 1 000 personnes), et 0,3 % au XXe siècle (285 personnes).

Les risques humains se traduisent par des accidents isolés, mais fréquents. Ils sont dus au passage au travers d'une coulée non totalement refroidie, ou par encerclement à cause de deux coulées qui se rejoignent; lors de la traversée d'une zone humide par le coulée, des explosions phréatiques peuvent se produire au contact de la lave et de l'eau; le danger augmente lorsque la lave est fluide et les coulées rapides, ou lors de la vidange brutale d'un lac de lave (cumul de volumes importants et d'une vitesse rapide) comme au Nyiragongo.

Les risques de pertes matérielles sont au contraire considérables pour 2 raisons :

- la fréquence des coulées et la difficulté de les stopper. Par exemple, les coulées de type aa de 1906 du Vésuve avançaient doucement à l'instar d'un buldozzer et rasaient tout sur leur passage (plusieurs villages ont été ainsi rayés de la carte); la même chose à l'Etna où Catane fut rasée en 1669 ;

- la grande densité des constructions dans les zones menacées : Etna, Vésuve.

 

Les coulées de lave sont une des rares menaces volcaniques contre lesquelles on peut lutter par la mise en oeuvre de moyens techniques : bombardement, détournement, arrosage. Quelques exemples historiques :

 

eldfell-volcano-41861-lw-E.Kristof.jpgEruption fissurale à l'Eldfell en 1973 - photo Emory Kristof/National Geographic


Sur l'île Islandaise d'Heimaey,en février-mars 1973, une coulée émise par un nouveau volcan, l'Eldfell, situé sur le hmap.gifflanc est de l'Helgafell, a menacé la ville et son port. Pour éviter de voir ce dernier condamné irrémédiablement, de l'eau de mer fut pompée puis projetée sur le front de la coulée pour stopper sa progression : le déversement qui a atteint jusqu'à 12.000 litres d'eau de mer par heure permet de faire descendre la température de la lave aux environs de 200°C; chaque heure, 20.000 m³ de roche en fusion sont refroidis. Dès leur refroidissement, des bulldozers nivellent et compactent les cendres pour former un barrage naturel. La réussite de l'opération est suivie, dès juillet, du retour des habitants, du nettoyage de la ville et de la reprise de la vie sur l'île. Carte de situation et de la progression des laves - doc. oregonstate.

 

vestm.jpg               Le volcan et les coulées menaçant de fermer le port - doc. archives 1973

 

A l'Etna, le détournement des coulées par des digues artificielles fût expérimenté pour première fois  en 1669 : pour protéger Catane, ses habitants ont réussi a dévier la coulée vers la ville voisine de Paterno dont les habitants mécontents menacèrent alors d'attaquer Catane. Finalement, le chenal artificiel fut rebouché...

Etna---1670-G.A.Borelli---publie-par-Spallanzani-1792.jpg    Catane et l'éruption de l'Etna 1670 - doc. G.A.Borelli, publié par Spallanzani.

 

En mai 1983, un détournement d'une coulée,  par dynamitage de la muraille de lave refroidie qui la canalisait, s'est avéré satisfaisant.

 

Coulées d'éruptions latérales 1991-1993                  Carte de l'éruption latérale de 1991-93 - doc. INGV

Situation de l'action en mai 1992, à gauche, et de la barrière, au centre droit - la coulée s'est arrêtée près de Zafferana.


Lors de l'éruption qui dura du 14 décembre 1991 au 30 mars 1993, diverses techniques de dissuasion furent expérimentées : barrages de pierres, terre et lave, destruction des tunnels d'alimentation aux explosifs ou en y jetant d'hélicoptère des blocs de béton et de lave.

Divers facteurs permirent d'en venir à bout :

- un faible ratio d'effusion

- l'éloignement de la fissure éruptive par rapport aux zones habitées (2.350-2200 m altitude p.r. à 750 m.)

- le ralentissement des émissions après l'emploi d'explosifs le 27 mai 1992 sur le tunnel d'alimentation

- la diversion initiale, créée à 7 km. du village a permis une accumulation des laves dans la Valle del Bove dans une zone inhabitée.

 

En 1977, au Nyiragongo, situé sur le rift ouest-africain, la vidange du lac de lave fut extrêmement rapide : 22 millions de m³ de lave pahoehoe se répandirent en direction de la ville de Goma, en seulement 1 heure, la vitesse des coulées atteignant 60-70 km/h. Le drainage du lac se fit par un système de fissures de flancs parallèles s'ouvrant simultanément au N. (Baruta) et au S. du volcan (Shaheru et Djoga)

 

erupt.-1977.png              Nyiragongo - Carte des coulées 1977 - doc. Krafft/Pottier in GVP

 

La suite du dossier dans une semaine ...

 

 Sources :

- Volcanologie De JM.Bardintzeff

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries de M.Krafft et de Larouzière.

- Tazieff 1990

- The cradle of volcanology : the 1991-1993 Valle del Bove eruption - par Boris Behncke

- Volcanolive - Nyiragongo eruption 1977 -

- Global Volcanism Program - Nyiragongo Monthly report

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog