Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

Après les risques directs, nous envisageons les risques secondaires : le plus courant d’entre eux, c’est le risque de lahar .

 

Redoubt-23.03.jpg          Alaska - Redoubt - lahars et dépôts - photo AVO/USGS. 23.03.2009

 

Ce terme, d’origine indonésienne, qualifie une coulée de boue ou une coulée de débris,  résultant de la conjonction de la présence de matériaux volcaniques instables et de leur remobilisation à la suite d’un séisme, d’un éboulement ou de diverses causes météorologiques.

Dans le cas d’apports d’eaux, celles-ci peuvent avoir des origines diverses : une origine volcanique ( magmatique, phréatique ou fumerollienne), une rupture des rebords d’un lac de cratère, la fonte des neiges ou du glacier sommital, des pluies plus ou moins importantes.

Les lahars se déversent de façon privilégiées dans les rivières drainant le volcan ; mais ils peuvent aussi inciser une nouvelle vallée dans les matériaux meubles ou en combler une ancienne.

 

Sleman-03.11.10-Sonny-Tumbelaka---AFP.jpg

Un lahar récent dans la province de Sléman, sur les flancs du Mérapi (Indonésie) - photo Sonny Tumbalaka / AFP le 03.11.2010

 

Les lahars contiennent une forte concentration de débris rocheux originaires des flancs du volcan et possèdent un énorme pouvoir destructeur.Si la concentration en sédiments excède 20 % du volume total de l’écoulement, ce dernier est qualifié d’hyperconcentré ; si cette proportion dépasse les 60%, on parle alors de coulée de débris. Les lahars peuvent aussi prendre la forme de coulées de boue si leur proportion d’argile est forte.

Leur température reste faible, sauf en cas de matériaux volcaniques récents et encore chauds. Ils se déplacent  à une vitesse de 15 à 30 km/h. avec un débit de pointe variant entre 200 et 1.200 m³/seconde, laissant après leur passage, une étendue boueuse, d’une épaisseur moyenne de 1,5-3 mètres. Les dépôts peuvent être beaucoup plus épais, comme en témoigne le Plateau de Perrier, dans le Mont-Dore (France), où un empilement de lahars indurés forme une falaise de 100 mètres, renfermant une riche faune préhistorique.

Les coulées de débris peuvent voyager sur de grandes distances, avec un front de coulée se déplaçant jusqu’à 85 km/h. Un exemple avec la coulée de débris provoquée par l’éruption du Cotopaxi, en Equateur, en 1877, qui a parcouru plus de 320 km à une vitesse moyenne de 27 km/h. (McDonald 1972).

 

Le risque majeur pour la vie humaine est l’ensevelissement et l’impaction par des rochers et débris ; suivent les brûlures en cas de coulées chaudes.

La population peut échapper au flux, si elle est avertie à temps, en grimpant sur des hauteurs plutôt que d’essayer de devancer les coulées en empruntant le fond des vallées.

Les dégâts matériels sont considérables ; les bâtiments et autres biens peuvent être détruits, enterrés ou emportés. Les couches de boue et de débris laissées en place se compactent et durcissent rapidement ensuite.

 

Quelques exemples :

 

map_ruiz_hazard_zones.gif

La dernière grande catastrophe engendrée par des lahars date du 13 novembre 1985, à Armero, en Colombie, faisant 25.000 morts. L’éruption du volcan Nevado del Ruiz a consisté en une phase plinienne peu importante mais qui a causé quatre lahars principaux à la suite de la fusion d’une partie des glaciers sommitaux et la formation de poches d’eaux sous-glaciaires brutalement libérées. Ils atteignirent Chinchina, à 60 km. à l’ouest, et Armero et Mariquita, respectivement à 60 et 80 km. sur les flancs E et NE très raides. Au niveau d’Armero, la vague avait encore 2 à 5 m. d’épaisseur pour un débit de 8m./sec., ce qui explique la destruction de la ville.

 

Ruiz85_aerial_lahar_armero_12-09-85_med.jpg

                        Armero, rasée par les lahars - photo USGS 09.12.1985

Omayra-Sanchez-13-year-old-victim-of-the-eruption-of-the-Ne.jpgUne photo qui a fait "la une" à l'époque : Omayra Sanchez, une fillette âgée de 13 ans, a agonisé, sans pouvoir être libérée, durant trois jours dans les boues consécutives à l'éruption du volcan Nevado del Ruiz. - non référencée.

 

L’éruption du Pinatubo, aux Philippines, qui a débuté en avril 1991 et a duré plus d’une année, a émis une grande quantité de dépôts volcaniques non stabilisés. Le 14 juin, le typhon « Yunya » est passé sur l’île de Luzon suivis d’autres typhons en juillet … déclenchant à chaque fois des lahars importants. Le phénomène s’est reproduit à chaque saison des pluies, à chaque passage de typhon, et  ce pendant plusieurs décennies.

 

Lahar_Mount_Pinatubo---Neureiter.JPG            Philippines - Volcan Pinatubo - dépôts de lahars - photo Neureiter.

 

Les volcans sous-glaciaires engendrent des lahars particuliers, des débâcles glaciaires, appelés "jökulhlaup" (littéralement "course glaciaire")

L’exemple de l’éruption du volcan islandais Katla, sous le glacier Myrdalsjökull, a eu ce type de conséquence.

 

CEN213-47-a.jpg

De même,  en 1996, sous le Vanatjökull : la chaleur dégagée par le volcan a provoqué la fonte d’une grande quantité de glace et augmenté le volume du lac Grimsvötn, situé au milieu du glacier, faisant passer sa surface de 12 à 40 km². Trois km³ d’eau sous pression se sont infiltrés sous le glacier, et ont été brusquement libérés trois semaines après la fin de l’éruption. Le 5 novembre, se produisit un jökulhlaup entraînant des blocs de roches et de glace … le formidable débit culmina à 55.000 M²/sec. emportant routes, ponts et maisons. La crue brutale avait cessé le surlendemain en laissant une étendue noire et vaseuse, nauséabonde, mais ne faisant pas de victimes.

 

Sources :

- Volcanologie de J-M.Bardintzeff - éd.Dunod

- USGS - Debris flows, mudflows, jökulhlaups and lahars.

- Fiche scientifique L.A.V.E. - Nevado del Ruiz, des lahars dans la ville

- un lahar à la loupe : les lahars du volcan Semeru.

Commenter cet article

k 04/05/2016 14:44

Très bon article!!!

Articles récents

Hébergé par Overblog