Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

Parmi les plutons "mineurs", on relève des formations qui résultent de remplissage de fractures qui sont donc plus jeunes que l'encaissant : les dykes et les sills.

 

Un dyke (ou dike), mot d'origine celte signifiant "mur ", prend après son dégagement la forme de petits murs, à prismation horizontale mimant une construction. Ils résultent du remplissage par la lave de fractures verticales, radiaires ou concentriques à l'édifice.

Contrairement au sill, un dyke recoupe les différentes couches présentes antérieurement.

 

Etna-valle-del-bove-dykes.jpgEtna - dans la Valle del Bove, quelques 363 dykes ont été mis à jour par son effondrement - doc. photovolcanica.


L'épaisseur d'un dyke peut varier de quelques centimètres à quelques dizaines de mètres tandis que son extension horizontale, à l'affleurement, peut atteindre plusieurs kilomètres. L'épaisseur du filon est généralement plus petite que les deux autres dimensions.

Les dykes peuvent apparaître en essaim, jusqu'à plusieurs centaines, mis en place quasi simultanément lors d'un même événement intrusif. Souvent sources d'éruptions fissurales car constituant des réseaux par lesquels le magma se déplace sur de grandes distances. La vitesse de mise en place peut atteindre un mètre par seconde. Cette rapidité de déplacement permet à la lave de ne passe solidifier trop rapidement au contact des roches plus froides qu'elle traverse. Dans un dyke de 2 m de large, avec un magma avançant à 1m/s, la température ne chute que de 20°C en 10 km.

On peut distinguer, selon leur géométrie, des dykes radiaux,coniques,annulaires,obliques, de manteau.

 

 

2915761018_d5820eb003_o-copie.jpg

Madère - une île volcanique comme en attestent les nombreux dykes de la côte nord-ouest -  © Bernard Duyck

 

Laacher-See-096-copie.jpg

Allemagne - Eifel - carrière du Wingertsberg - portions de dyke annulaire (gris bleuté), malheureusement disparues aujourd'hui suite à l'exploitation carrière  ... le personnage compris entre deux portions donne l'échelle -  © Bernard Duyck

 

Dossier-27-9227-copie---dyke-Mt-Moran-TetonNP.jpg

USA - Grand Teton national park - un dyke vertical érodé au sommet du mont Moran, formé plus bas mais remonté suite au soulèvement de la chaîne montagneuse du Grand Teton. - © Bernard Duyck

 

Baranof-island---dyke---Alaska---enc.britannica.jpg       Alaska - Baranof island - dykes d'épaisseurs différents et bien contrastés - doc. Enc. Britannica.

 

Un sill est un "filon-couche", une intrusion entre des couches sédimentaires plus anciennes, ou des coulées de lave, du tuff déjà en place, respectant la stratigraphie générale. Un sill ne croise donc pas les roches préexistantes.

Ils ont habituellement une orientation horizontale, mais peuvent être redressés jusqu'à la verticale par des processus tectoniques. Pour la différenciation, on observera l'évidence d'une surchauffe sur les surfaces supérieures et inférieures, au contact des roches environnantes.

 

Edinburgh_Salisbury_Crags--photo-Klaus-with-K.jpg

     Ecosse - région d'Edinburgh - Salisbury Crags seen from Calton Hill * photo Klaus with K. 

 

the-great-whin-sill---hadrian-s-wall---ph-Michael-Hanselman.jpg

Angleterre - Northumberland - the Great Whinn sill, surmonté par la muraille d'Hadrien - photo Michael Hanselmann.

 

Le grand sill basaltique de Whin / Northumberland a une épaisseur WhinDiag v2xtrawidemoyenne de 70 mètres , avec des pentes légères en direction sud, sous la couche de roches sédimentaires sus-jacente. Ce sill est surmonté par la muraille d'Hadrien, construite par les romains vers l'an 120. Schéma The Geological society.

 

great-whin-sill---Alnmouth-NRTHUMBERLAND---Antonia.jpg

Northumberland -  la surface de "The Great Whin sill " légèrement prismée (voir schéma ci-dessus)
© Copyright Antonia and licensed for reuse under this Creative Commons License.

 

Sources :

- Volcanologie - par J-M. Bardintzeff - éd. Dunod

- Guide des volcans - par M.Rosi & al. - éd. Delachaux & Niestlé.

- Observations on the geology of northumberland nd Durham - N.J.Winch

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog