Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Kerguelen---Lucia-Simon.jpg

                            Paysages grandioses des îles Kerguelen - photo Lucia Simon

 

 

Le plateau des Kerguelen, en majeure partie sous-marin, abrite les îles Kerguelen (TAAF) et les îles Heard et Mc Donald (Australian antarctic division).


Plateau-Kerguelen---Google-earth-copie.jpgLe plateau des Kerguelen et ses parties émergées : Les îles Kerguelen et le groupe Heard-Mc Donald - d'après Google earth.

 

Historique du volcanisme de la zone : d'après par André Giret, Dominique Weis, & al. -référence en sources.

 

- De 133 à 120 Ma: Dislocation continentale entre l'Australie et l'Inde d'abord (133 Ma), l'Australie et l'Antarctique ensuite (125 Ma). Les basaltes du Bunbury, au SW de l'Australie, se mettent en place et marquent le début de l'océanisation. Les parties continentales du Banc des Elans (EB) et du Sud du Plateau de Kerguelen (SKP) sont encore attachées à l'Inde. On peut comparer cette étape à celles qui caractérise l'actuel rift Est-Africain, la Mer Rouge et le Golfe d'Aden.

 

Geologie-des-Kerguelen04.jpg                                     D'après Géologie des Kerguelen - par A. Giret, D.Weis & al.


- De 120 à 90 Ma: L'expansion océanique se poursuit entre l'Inde, l'Australie et l'Antarctique. Les manifestations du point chaud de Kerguelen conduisent d'abord (120-110 Ma) à la formation du Sud du Plateau de Kerguelen (SKP), des trapps de Rajmahal en Inde, et de lamprophyres en Antarctique, ainsi qu'à la séparation entre l'Inde et le banc des Elans, puis ensuite à la formation de la partie centrale du Plateau de Kerguelen (105-100 Ma) et à celle de Broken Ridge (100-95 Ma).

- De 90 à 40 Ma: Le point chaud de Kerguelen produit la ride du 90° Est (Ninety East Ridge) et du Skiff Bank (SB) tandis que l'Inde poursuit sa dérive ves le Nord. La ride Est-Indienne s'individualise.

- De 40 à 25 Ma: L'expansion océanique s'active. La dorsale Est-Indienne s'individualise entre Broken Ridge et la partie nord du Plateau de Kerguelen, qui dorénavant n'appartiennent plus à la même plaque. Le point chaud produit la partie Nord du plateau de Kerguelen puis les îles Kerguelen proprement dites qui bénéficient aussi des magmas générés par l'ouverture océanique (MORB).

La poursuite de l'édification des îles Kerguelen, soumises à la fois à un magmatisme tholeiitique typique de ride océanique (MORB) et à un magmatisme de point chaud (OIB), donne un ensemble hybride défini par les suites tholéiitiques transitionnelles (Frey et al., 2000). Au cours de cette étape, la croûte s'épaissit, en particulier par le sous-placage de matériaux mantelliques à l'interface croûte / manteau (Grégoire et al., 1998).

- De 25 Ma à aujourd'hui : Les îles Kerguelen sont franchement en position intraplaque et ne subissent plus que le magmatisme alcalin associé à leur point chaud (Giret, 1990). Les dernières manifestations magmatiques importantes ont été datées à moins de 30.000 ans, certaines coulées apparaissent mêmes historiques compte tenu du recouvrement des moraines les plus récentes (Gagnevin et al., sous presse) et l'on n'observe plus à présent que quelques fumerolles (Delorme et al., 1994).

 

Penrose-98-Melt-Production.gifProduction basaltique en km³/an du panache des Kerguelen de 130 Ma à aujourd'hui - doc. Penrose 98


Le déplacement des îles Kerguelen vers le Sud par rapport à la ride est-indienne s'est effectué à une vitesse calculée variant de 2 à 3,4 cm/an (Schlich, 1975) selon les époques, ce qui s'accorde à peu près avec la distance parcourue à partir de la dorsale actuelle, environ 1500 km en 40 Ma.

 

AGU-20Fall-2097-20Gen-20V.gifSituation du plateau des Kerguelen et de Broken ridge par rapport à la dorsale est-indienne - doc. ODP drilling sites

 

Kerguelen, la plus grande des îles sub-antarctiques, possède un espace côtier extrêmement développé, taillé par de nombreux fjords profonds : 2.800 km. de côtes pour une surface de 7.215 km². Son paysage est similaire à celui de l’Islande ; l’intérieur est parsemé de lacs et d’étangs recoupant des reliefs variés.

 

cote_de_la_grande_terre---IPEF.jpg              Kerguelen - côtes de la Grande Terre - photo


L’île principale, la Grande Terre, est entourée de plus de 300 îles et îlots satellites, tous proches, à l’exception des Iles Nuageuses et Leygues au nord et de quelques îlots au sud. Sa partie occidentale est surmontée par la calotte glaciaire de Cook qui s’étend sur 550 km². Le Mont ross, un volcan haut de 1850 mètres, en est le point culminant.

 

Kerguelen_Map--varp.png                     Carte des Iles Kerguelen aux côtes dentelées - doc.  TAAF / Varp.


kerguelen_pNL1_r.jpgLes côtes sont découpées de grands golfes, au noms bretons : le golfe du Morbihan, la baie d’Audierne, la baie de Choiseul… en honneur de son découvreur, le navigateur breton Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec.

Billet de banque des Kerguelen, portant l'effigie du découvreur et une image de Port-aux-Français.

Des baies secondaires et des fjords complètent ces découpes.

Cette morphologie unique reflète à la fois leur origine magmatique et une forte érosion glaciaire. La majeure partie des formes géologiques visibles sur les îles sont caractéristiques d'un volcanisme effusif de type trappéen dont la mise en place au-dessus du niveau de l'océan a débuté il y a 35 millions d'années. L'accumulation est considérable : les coulées basaltiques épaisses chacune de 3 à 10 mètres se superposent parfois sur plus de 1 200 mètres. Ce type de volcanisme donne un relief monumental en forme d'escaliers ou de pyramides.

 

Localement d'autres formes volcaniques sont présentes, notamment le volcan de type strombolien que constitue le mont Ross et le complexe volcano-plutonique de la péninsule Rallier-du Baty. Les injections et extrusions de laves différenciées (trachytes, trachy-phonolites, phonolites) sont également fréquentes un peu partout.

 

 

Kerguelen-349.jpg                            Entablement phonolytique - photo site Iles Kerguelen.


Aucune activité éruptive n'a été observée historiquement mais des fumerolles sont toujours actives dans le sud ouest de la Grande Terre.

 

Arche-des-Kerguelen---Panoramio-Lloulhy.jpg

 

 

NaturalArch-copie-1.jpgL-arche-des-kerguelen-de-JP-Kauffman.jpgCi-dessus, l'arche des Kerguelen, dans son état actuel. Photo LLoulhy /Panoramio

 

A gauche, Timbre des TAAF. : l'arche dans son état initial avec le voilier "Terror" en 1840.

 

A droite, couverture du roman de J-P. Kauffman, "L'arche des kerguelen".

 

Elles sont éloignées de plus de 3.300 km de la terre habitée la plus proche et balayées en permanence par des vents forts ce qui leur confère un important potentiel en matière d'énergie éolienne. Elle connaissent un climat océanique froid mais non glacial.

 Jusqu'au début du XXe siècle, les chasseurs de phoques et de baleines ont fréquenté l'archipel et en ont massacré la faune. Les populations animales se sont aujourd'hui reconstituées et les côtes accueillent à nouveau de nombreuses colonies de reproduction d'oiseaux marins (albatros, manchots, pétrels, etc.) mais aussi d'éléphants de mer et d'otaries.

 

Sources :

- Mantle sources and the highly variable role of continental lithosphere in basalt petrogenesis of the Kerguelen plateau and Broken ridge L.I.P. - by C.R. Neal, J.J. Mahoney and W.Chazey.

- L’Archipel de Kerguelen : les plus vieilles îles dans le plus jeune océan
par André Giret, Dominique Weis & al.

- Kerguelen voyages - link

Commenter cet article

Fred 13/01/2012 11:10


Tout à fait d'accord, c'est bien pour cela que je m'interrogeais sur le but de ce lâcher. Selon Wiki (désolé pour la référence), les mouflons ne sont que sur une petite île, et il y a eu
introduction d'une herbacée (aïe) pour maintenir la population. Au plaisir :)

Fred 13/01/2012 08:46


Bonjour. Quel beau voyage.


Pour info, il y a plusieurs centaines de Mouflons de Corse sur Kerguelen également. Cette population est finallement au moins aussi importante que celle qui se trouve sur son île d'origine. Il a
eu lieu en même temps que l'on introduisait ce très bel animal dans le massif des Bauges ou le massif du Caroux (34). Je ne sais pas trop quel était l'objectif concernant les kerguelen.


 


Ha oui, le mouflon est mon animal fétiche. A noter qu'il a été aussi introduit dans des lieux aussi divers que Hawaii et les Canaries, preuve qu'il a un petit faible pour les environements
volcaniques :)

Bernard Duyck 13/01/2012 11:01



Bonjour Fred,


Dommage pour ton amour des mouflons Corses, qui le méritent sûrement ... mais il serait préférable à l'avenir de ne plus faire d'introduction d'animaux "étrangers" nulle part , sous risques
d'évolution négative d'une biodiversité menacée partout.


On doit bien souvent éradiquer ces animaux quelques années plus tard au vu des dégats qu'ils ont causé.  



Articles récents

Hébergé par Overblog