Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un rapport récent de l’OVSICORI concerne les changements qui marquent la Laguna Caliente du Poas depuis quelques temps. C'est l'occasion d'un examen de son activité au cours de la décennie passée.

 

Un retour en arrière sur les éruptions phréatiques de la Laguna Caliente au 21°siècle :

 

24.03.2006 : aux environs de midi, le lac acide est le site de la première éruption phréatique depuis 1994. De petite taille, elle disperse boue, gaz et pluie acide sur les parties sud et sud-ouest du cratère. Dans la nuit du 24, une éruption plus forte propulse des matériaux à 200 m. de haut et arrose de pluie acide les bâtiments situés 800 m. plus au sud. Durant la journée du 25 mars, 8 épisodes ont forcé le parc à fermer temporairement.

 

25.09.2006 : au moins deux éruptions phréatiques marquent le lac, précédées d’un changement de couleur : la Laguna Caliente passe du turquoise à un gris laiteux.

La première, dans la nuit du 25, expédia des matériaux à au moins 350 m. de hauteur ; de la boue fut retrouvée à 500 m. du cratère principal. Le 26, l’éruption fut mineure.

Une visite le 27 permit de mesurer la température et le pH : respectivement 45°C et pH = 0. Les fumerolles avaient une température moyenne de plus de 95°C.

 

z---costa-Rica-229-copie.jpg          Le cratère du Poas et la Laguna Caliente en fin décembre 2007 - © Bernard Duyck

 

costa-Rica-230-copie.jpgSur la Laguna Caliente, flottent des particules de soufre , et des fumerolles s'échappent du côté interne du dôme, en avant-plan, qui présente des couleurs d'altération  - © Bernard Duyck

 

13.01.2008 : une petite eruption phréatique a éjecté eau et sédiments à 200 m. de hauteur. Selon les observateurs, le lac et le dôme étaient « calmes » avant l’éruption.

 

apres-l-eruption-phreatique-du-13.01.2008.jpgLe lac du Poas couvert par les vapeurs juste après l'éruption phréatique du 13.01.2008 - photo C.Cordero/ Ovsicori

 

12.01.2009 : Une petite éruption phréatique d’un diamètre de 50 m. et centrée sur le lac a éjecté des sédiments et de l’eau à 15 m. de hauteur.

Le 8 janvier 2009, le séisme de Chinchona, de magnitude 6,2 et épicentre localisé à 6-10 km. du Poas, fit 36 morts et une centaine de blessés, détruisant ou endommageant plus de 1.000 habitations. Plus de 1500 répliques furent enregistrées les 8 et 9 janvier.

Le séisme causa de nombreux glissements de terrain au départ des parois du cratère, détruisant une partie du chemin d’accès au fond du cratère.

 

Poas-08.01.2009-degazage-dome.jpgLe dégazage du dôme du Poas , le 08.01.2009 - photo Courtesy of Univ. of Costa Rica and Univ. of New Mexico.

 

Activité de novembre 2009 à aujourd’hui :


En novembre 2009, plusieurs éruptions phréatiques touchent la partie centrale de la Laguna Caliente, éjectant des matériaux qui retombent dans le lac, et accompagnées de panache de gaz foncés montant jusqu'à une dizaine de mètres.la température du dôme dans les zones accessibles monte à 630°C.

 

Courbes-temp.-pH--conductivite---09.2009-10.2010---Ovsicor.jpgRatios de conductivité, température des eaux et leur pH entre septembre 2009 et novembre 2010 - doc. Ovsicori-Una / GVP.


Le 25 décembre 2009, un mélange de vapeur, gaz et sédiments est projeté à 550-600 m. au dessus du lac acide pour retomber dans le cratère ; une forte odeur d’H2S est perçue.

 

Poas-25.12.2009---Ovsicori.jpg

Poas - éruption phréatique du 25.12.2009 - une grande quantité de vapeur est émise par le dôme - photo Ovsicori-Una.

 

Le 23 février 2010, l’Ovsicori signale un nouvel épisode phréatique.

Le suivi des ratio par les équipes de l’OVSICORI montre une température de fumerolle atteignant un maximum de 840°C, le 7 avril 2010  … quelques semaines auparavant, la conductivité avait baissé et le pH atteint un minimum.

Septembre 2010 : plusieurs éruptions phréatiques sont signalées dans la partie centrale du lac ; le dôme est toujours aussi chaud : 810°C.

Novembre 2010 est marqué aussi par différents épisodes phréatiques, avec des panaches éruptif montant à 1.000 mètres. Des dégâts à la végétation dus aux gaz sont signalés à 3,5 km. sur les flancs sud-ouest du volcan. La température du dôme a un peu baissé : 630°C.

Le 2 février 2011, une petite éruption phréatique éjecte des matériaux solides à 6 m. au dessus du lac … avant, pendant et après l’éruption, une zone centrale de 15 m. de diamètre est troublée par une cellule de convection, et agitée par des bulles de gaz et des remontées de sédiments.

 

Une visite approfondie par les équipes de l’Ovsicori le 23 juillet 2011 amène des constatations nouvelles (résumé traduit - texte original en "sources") :

 

Evolution-cratere-Poas---juillet-2011.jpgCarte établie le 23.07.2011 par l'Ovsicori / E.Duarte : indiquant l'extension de la Laguna Caliente en 2001 et 2011 - la localisation des éruptions phréatiques de 2006 (site 1,2 et 3) - l'affaissement actuel (site 4).


La source d’énergie semble concentrée dans le secteur nord du dôme : la fréquence et l’énergie des éruptions phréatiques a en effet diminué et le dôme est marqué par une augmentation de température et des émanations de gaz.

Le dôme présente des températures autour de 640°C , mesurées dans la paroi à 40 m. au dessus du lac et des sorties de gaz tapissées de soufre ; la roche est fracturée et montre des cercles concentriques  colorés différemment sous l’effet de la chaleur.

 

23.07.jpg           Poas, le secteur le plus chaud du dôme (760°C) - photo Ovsicori-Una 23.07.2011 - E.Duarte


Sur les bords du dôme, des fumerolles sub-aquatiques ont suffisamment d’énergie pour créer de petits geysers, qui troublent la belle couleur du lac.


23.jpg

Poas - Laguna caliente - activité fumerollienne sub-aquatique formant geyser (voir carte en 4) - doc. rapport Ovsicori-Una 23 juillet 2011.


Le niveau du lac a baissé depuis la dernière inspection, suite à une évaporation constante et à de nombreuses éruptions phréatiques marquant les mois précédents ; sa température varie entre 57°C (côté est) et 97°C (au contact du dôme).

Les émissions soutenues de gaz et vapeur par le lac et le dôme ont provoqué des effets négatifs dus à l’acidification autour du volcan.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Poas

- Des volcans au pays du Quetzal - le Poas -  link

- Rapports de l'Ovsicori-Una 2006-2011.

- Rapport Ovsicori du 23.07.2011 - link

Commenter cet article

Jean Peyrard 07/08/2011 16:53



Remarquable ! j'aimerai vous contacter car je travaille sur un cd-rom sur le programme de sciences de la classe de terminales des lycée( France) et je cherche des documents associant géothermie
et tomographie sismique.


Jean Peyrard



Bernard Duyck 07/08/2011 17:48



bonjour Jean,


ci-dessous, mon adresse ... mais je crains fort ne pas pouvoir vous aider, n'ayant jamais entendu parler d'installation géothermique ayant fait l'objet d'analysese (préalables) par tomographie
sismique.


De plus, la géothermie n'est pour moi qu'un épiphénomène volcanique.


bernard.duyck@euphonynet.be


Cordialement,


Bernard



Articles récents

Hébergé par Overblog