Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Crater of the Moon, champ lavique couvrant 1.600 km², est composé de formations typiques du volcanisme basaltique : cinder cones, spatter cones, tunnels de lave, champs de laves abritant des blocs de lave, de la lave a'a, de la lave Pahoehoe, des coulées uniques nommées "Blue Dragon lava", différents types de bombes.


En huit grandes périodes éruptives, datées entre 15.000 et 2.100 ans, et séparées de périodes de calme allant de quelques centaines d'années jusqu'à 3.000 ans, pas moins de soixante flots de lave se sont échappés de fissures et volcans, pour composer ce paysage, d'une désolation "lunaire". L’histoire volcanique de Crater of the Moon est liée à celle de la Snake river plain, et à celle du point chaud du Yellowstone.

 

Crater-of-the-Moon_7530-copie.jpg

 

Crater-of-the-Moon_7539-copie.jpg                     Crater of the Moon - Indian tunnel - photo © Bernard Duyck   


Parmi les tunnels de lave les plus représentatifs, Indian tunnel, un des plus grand de la zone, ressemble à une grotte.
Mensurations : plus de 9 m. de hauteur, pour une largeur de 15 m. et une longueur de +/- 250 m., avec de nombreux bras latéraux.

Le système de tunnels, dont fait partie Indian tunnel, s’est formé au sein des laves produites par une éruption fissurale dans la région des Big craters/ Spatter cones.

 

Dossier-36-6444-copie.jpg             Crater of the Moon - Indian tunnel, stalactites de lave - photo © Bernard Duyck  


Des stalactites de lave se forment, provenant de roches du toit fondues par la chaleur de la lave qui parcourt le tunnel, ou des éclaboussures au plafond. Etant donné les mensurations des tunnels, ici aucun danger de s'y frotter le crâne, comme dans certains tunnels à Hawaï.

Crater-of-the-Moon_7551-copie.jpg

  Crater of the Moon - Indian tunnel, détail sur la structure pavimenteuse du plafond - photo © Bernard Duyck

Des dépôts minéraux, surtout des sulfates, sont formés au plafond, soit par les émanations des gaz, soit par évaporation de matières provenant des roches surplombantes. Ils ourlent les bords de petites fissures.

Crater-of-the-Moon_7556-copie.jpg

  Crater of the Moon - Indian tunnel, le skylight d'entrée laisse voir une belle banquette - photo © Bernard Duyck

 

 

 

A un endroit, une belle banquette (ou terrasse) s'est formée, le schéma ci-contre est explicatif.

 

Schéma P. Thomas / ENS Lyon.

 

 

 

 

 


Un autre tunnel de dimensions "accessibles" plus modestes, " Beauty cave "  , nécessite une lampe frontale.

 

 Le sol gelé de Beauty cave - photo © Bernard Duyck  


Il y fait si noir, que malgré l'équipement, on est forcé d'avancer pas à pas, en tatant du pied. Arrrivés très vite à une impasse - à cause des effondrements possibles, la plus grande partie du tunnel est fermée - , une surprise nous attend : une superbe plaque de verglas ! Il gèle à quelques dizaines de mètres de l'entrée, où la température frise les 40°C ! Autrement dit, on ne s'y attarde pas.

 

 

Le "Broken top Trail" permet de voir une autre caractéristique des tunnels de lave, les " Pressure ridge " , ce qu'on peut traduire par fissures de pression : elles  se forment par injection d'un nouveau flot de lave sous la croûte d'un ancien flot non encore entièrement consolidée.


  

Dossier-36 7455 copie
Crater-of-the-Moon_7516-copie-copie-1.jpg

 Crater of the Moon - Broken top trail - "Pressure ridge" : le toit du tunnel a éclaté, sous la pression, en grande plaques  - photo © Bernard Duyck  

 


Sources :
- "Volcanoes of North America" - by Ch.A. Wood & J. Kienlechapitre de R.Greeley sur Crater of the moon
- Official National Park Handbook
- "Geology of Crater of the Moon" par D.E. Owen.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog