Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Les champs de lave islandais sont nombreux et étendus … ce qui laisse supposer un grand nombre de tunnels de lave au sein de ceux-ci ; on en connaît actuellement plus de 500, dont le données sont compilées dans " Islenskir Hellar " un ouvrage de 2006 du géologue et volcano-spéléologue Björn Hroarsson,  mais beaucoup restent encore à découvrir !

 

 

Surtshellir-cave---2---west.is.jpg                      Islande - tunnel de lave Surtshellir - photo West Iceland

 

Connus depuis longtemps, mais expliqués depuis peu :

Les premières références apparaissent dans les sagas dès le 13° siècle : Codex_Regius_-_Voluspa.JPGdans le Völuspa, les prédictions de la voyante, un poème cosmogonique et eschatologique de la mythologie scandinave, on attribue le nom de la grotte de Surtshellir à Surtur, prince noir et équivalent de notre Vulcain ; la grotte était habitée par des " géants de feu " régnant sur l’Islande.

Photo du Codex Regius - le Völupsa.


  Giants and Freia - Arthur Rackham 1867-1939

                       " Les géants de feu et Freia " - oeuvre de Arthur Rackman (1867 - 1939)


D’autres sagas le signale comme repère de bandits bannis de la société primitive de l’île. Trente trois tunnels de lave, dont sept dans l'Hallmundardhraun, ont été recensés comme contenant des traces d'occupation ou d'activité humaine depuis 874, date du premier établissement nordique sur l'île.

En 1772, des explorateurs islandais publient une carte de cette grotte.

Ces différents récits et cartes ont pu servir de référence à Jules Verne, pour son "Voyage au centre de la Terre" (1864) . Celui-ci fait preuve, une fois de plus, d’une stupéfiante clairvoyance en mettant ces paroles dans la bouche du Professeur Lidenbrock : " N’est-il pas évident que cette galerie (le passage emprunté en Islande au cours de voyage fantastique) a été autrefois le chemin des laves, et qu’alors, les matières éruptives y circulaient librement ? "  … à l’époque, les tunnels de lave n’étaient pas identifiés en tant que tels et leur mécanisme de formation restaient une énigme.

Ce n’est qu’au 20° siècle que les connaissances sur ces tunnels ont progressé.

 

Les tunnels du champ de lave Hallmundarhraun:

Ce champ abrite les plus grands tunnels islandais connus : on y dénombre une Hallmundarhaun.pngdouzaine de cavités, dont Víðgelmir, Surtshellir, and Stafanshellir.


Ces coulées de lave – 2 à 3 km³, couvrant 242 km² - sont liées à des éruptions  datées entre 900 et 1050,  de cratères en bordure du glacier Langjökull ; deux cratères restent visibles, mais l’avancée du glacier a sans doute recouvert une fissure éruptive.

 

Surtshellir est le plus grand et le plus profond tunnel islandais, localisé en aval de l’écoulement.

Sa longueur est de 1.970 mètres et il possède cinq lucarnes.

Il est connu depuis la conquête de l’île par les Vikings. Les traces de son occupation humaine sont conservées au Musée national; en 2001, on y a retrouvé une habitation de pierres sèches, avec à côté, un fumier riche en os et une muraille de fortification massive, de 13 m. de long sur 2,5 m. de hauteur par place, à 100 m. à l'intérieur du tunnel en bord d'un skylight.

Sa notoriété est malheureusement liée à la destruction ou le prélèvement de nombreux spéléothèmes ( un spéléothème est en vulcano-spéléologie / vulcanologie l’équivalent de stalactites et stalagmites dans les grottes calcaires ) il provient d’une extrusion en goutte à goutte d’un magma partiellement cristallisé qui subit une baisse de température , passant de 1070 à 1000°C ( Allred & al.)

    

Surtshellir----Fred-Kamphues---Mill-House.jpg                             Islande - Surtshellir - photo Fred Kamphues / Mill House.

 

surtshellir---Aaron-Santucci-SmugMug.jpg  Islande - stalactites de glace dans le tunnel de lave Surtshellir -photo Aaron Santucci / SmugMug


Stefanshellir, situé dans un segment amont de la coulée, n’est séparé que de quelques dizaines à centaines de mètres du précédent, et devrait faire partie du même ensemble, qui approche les 3.500 m de longueur totale. Ce tunnel de lave, découvert dans les années 50,  fait 1.520 mètres de long, et complexe, s’oriente dans toutes les directions. Ses mensuations : 7 mètres de haut et 13 de large, avec un sol tantôt scoriacé,tantôt lisse. L’origine de la coulée dont il fait partie a été localisée à 26 km. en amont du tunnel.

 

Stefanshellir-05---extremeiceland.jpg                               Islande - Stefanshellir lava tube - photo extremeiceland

 

Víðgelmir est situé à 5 km. à vol d’oiseau et localisé à 33 km. du cratère qui lui a donné naissance. Ce tunnel mesure 1.585 m. de long, ; son diamètre maximum est de 16,5 m. pour un volume estimé à 150.000m³.

Un club de volcano-spéléologie a découvert un siphon gelé à 35 m. de l’entrée ; son niveau, gelé ou non, est conditionné par la température annuelle moyenne dans le tunnel. Il a été franchissable entre 1930 et 1960, date après laquelle il a gardé son actuel niveau.

En 1994, une porte métallique a été posée au premier retrécissement du tunnel pour protéger les spéléothèmes. L’accès et des visites guidées sont possible au départ de Fljótstunga.

 

vidgelmir--route-NE-Husafell---voyageenislande.free.fr.jpg               Islande - le tunnel de lave Víðgelmir - photo voyageenislande.free.fr

 

-Vidgelmir--Olikristinn-2007.jpg            Islande - le tunnel de lave Víðgelmir - photo Olikristin 2007


Un tunnel pour le moment inaccessible a été repéré en 2000 par magnétomètre et radar de pénétration de sol – RPS – de l’autre côté de la fermeture de Stefanshellir. Nommée Hulduhellir, la grotte cachée, il aurait une longueur de 350 mètres … ce qui ferait passer l’extension de l’ensemble à près de 5 km.

 

Sources :

- Lava caves in the Hallmundarhraun lava flow, Western iceland - by Björn Hroarsson and Sigurdur Jonsson - Icelandic speological society.

- Revue L.A.V.E. n°148 / janvier 2011 - Volcanospéléologie en Islande: perspectives scientifiques et émergence du géotourisme. - par M. Detay.

- Outlaws of Surtshellir cave : the underground economy of Viking age Iceland - by G. Olafsson & al.

- Surtshellir, a fortified outlaw cave in West Iceland - by Gudmundur Olafsson & al.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog