Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La Tasmanie a une histoire géologique longue et complexe. Un milliard deux cent septante millions d’années, enregistrées dans les roches tasmaniennes, ne se résument pas facilement !

 

Mont-Read---Rosebery---Bonzle.jpg                              Paysage vu du Mont Read - photo Rosebery / Bonzle


Les plus anciennes roches de l’ouest de la Tasmanie et de l’île King ont été fortement plissées et métamorphisées , e.a. en quartzite. Une glaciation au Cryogénien, fut suivie du réchauffement global qui commença à l’Ediacaran. Une orogenèse a plissé les roches anciennes du Précambrien.

Au Cambrien, on assiste à l’orogenèse Tyennan, qui a déplacé le bloc Tyennan du sud-ouest et centre de la Tasmanie vers le nord-ouest. Du Cambrien à l’Ordovicien, une action volcanique et sédimentaire se marquent.

 

Tasmania_simple_geology_map--G.Bartlett.png                   Tasmanie - Carte simplifiée des roches de surface - doc. G.Bartlett


Les roches volcaniques du Mont Read  (500 Ma) comprennent des laves sous-marines de type rhyolite à basaltique, des intrusions et des roches volcanoclastiques qui contiennent des dépôts massifs de sulfides, formés par les sources chaudes du plancher marin. Elles ont donné naissance à des gisements de minerais : cuivre, plomb, zinc et argent.

Le nord-est de la Tasmanie a commence à se former dans le cadre de l’orogenèse Lachlan. L’orogenèse Taberabban, au Dévonien, est marquée par des plissements, et une intrusion granitique sur les côtes ouest et est.

Au Permien, les conditions sont de nouveau glaciaires et on assiste à la formation du basin de Tasmanie, avec de faibles niveaux marins au Trias.

 

The_Totem_Pole-the-candelstick-Cape_Huay---JJ-Harrison.jpg

  Tasmanie du sud - Cape Huay - le "Candlestick" - ... de la dolérite du Jurrassique - photo J.J. Harrison

 

totem_pole---StockArch-jpg

Gros-plan sur le "Totem Pole", un pilier de dolérite : Il mesure 65 mètres de haut, et 4 mètres de large à sa base qui plonge dans la mer. Il est à proximité d'un autre stack plus large le Candlestick (57 mètres), dans un étroit et profond chenal qui sépare la presqu'île Tasman de la première des Lanterns, deux îles qui prolonge Cape Hauy. - photo StoclArch


Au Jurassique (180 Ma), une intrusion magmatique géante, couvrant un tiers de l’île, se produit avec formation de dolérite (diabase), couvrant 30.000 km², qui donne leur apparence actuelle aux montagnes Tasmaniennes. Cette intrusion a affecté également l’Antarctique, l’Argentine et l’Afrique du sud, et a mis en œuvre entre 3 et 5 millions de m³ de magma… elle est connue sous le nom de grande province ignée Karoo-Ferrar.  Cette intrusion magmatique, originaire de la croûte terrestre, s’est faite principalement sous forme de sills épais de plus de 500 mètres. Les Monts Anne, Mueller et Wedge sont couverts de dolérite.


La Tasmanie telle qu’on la connaît actuellement :

Tasmania.A2005-nasa-gsfc.jpgLa fragmentation continentale et le splitting des plateaux sous-marins, du Crétacé et de la période Tertiaire, a formé le détroit de Bass  et séparé finalement la Tasmanie de l’Antarctique. Cette séparation commencée il y a 120 Ma, s’est poursuivie avec l’ouverture de la mer de Tasmanie, vers 80 Ma, La Tasmanie ne fut réellement isolée qu’avec la montée des mers il y a 23 Ma.

 

Photo satellite de la Tasmanie - Nasa Gsfc./ 2005seafloortas.jpgTopographie du sud-est australien : la Tasmanie est supportée, comme le bassin de Bass, par le plateau continental - Notez la position de volcans sous-marins au sud-est de la Tasmanie - doc. Romsey Australia.


Le volcanisme, associé à la fracturation, daté d’entre 64 et 8,5 Ma a produit des basaltes et laissé au moins 120 centres volcaniques reconnaissables. Les premières éruptions marquèrent la côte Est, à Bream Creek ; les basaltes de Sandy Bay (Hobart), au sud-est sont datés de 26,5 Ma et les basaltes à olivine d’Hobart de 23 Ma.

 

Organ_Pipes_Mount_Wellington---Tasmanie---Graeme-Bartlett.jpg            Hobart - le sommet du Mont Wellington et les "Organ pipes" - photo G. Bartlett


Au nord-est, de nombreuses coulées de lave datent d’entre le milieu de l’Eocène et le début du Miocène ; elles sont de quatre types : du basalte à olivine, de la tholéiite, du basalte alcalin et de la néphélinite à olivine.

Au nord-ouest, les coulées de lave ont rempli les vallées et débordé, créant une plaine couverte d’une épaisseur de plus de 750 mètres.  Table Cape est formé de basanite datée de 13,3 Ma ; sa falaise domine la mer de 170 mètres, et en octobre, le printemps dans l’hémisphère sud, la vedette est tenue par une ferme de tulipes.

 

Table-cape---tasmania-on-tour.JPG  Table Cape - sur la droite, la tache coloré de Tulip farm et le phare - photo Tasmania on tour.

 

The_Nut_-_Stanley_-_Tasmania---DidierB.jpg"The Nut" , un plug volcanique à toit plat haut de 152 mètres qui domine la bourgade de Stanley  - photo DidierB.

 

Le point chaud est-autralien :

Toutes les structures examinées, plutôt survolées, cette semaine sont sous la dépendance du point chaud dit "est-australien" , large de plusieurs centaines de kilomètres ; il se situe d'après les volcanologues sous le détroit de Bass et sous une partie de victoria et de la Tasmanie.

 

hotspot.jpg

 

Sources :

- Tasmanian Geological Survey - the geology and mineral deposits of Tasmania - link

- Romsey Australia - volcanoes and earthquakes

- The Tasmanides of eastern Australia - R.A. Glen

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog