Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Lord_Howe_Island_from_North---Mt-Lidgbird--Mt-gower-from-Mt.jpg

             Lord Howe island - le lagon et les monts Lidgbird et Gower - photo Fanny Schertzer.


Après avoir vu l’action du point chaud est-australien, passons à ses voisins immédiats : les points chauds Tasmantid et Lord Howe.

 

Howe1.jpg                             Les deux lignes de seamounts est-australiens - doc. Oregonstate Univ.

 

Le point chaud Tasmantid :

Localisé au centre du bassin de Tasmanie, il a formé une chaîne de volcans sous-marins orientée N-S, qui s’étend sur plus de 1800 km.

Cette succession de guyots résulte de l’action de l’anomalie thermique depuis l’oligocène jusqu’à la fin du Miocène, et correspond au passage de la plaque indo-australienne au dessus du point chaud. De cette chaîne sous-marine, émergent les îles Bird et Cato. Les volcans sont assis sur une croûte océanique profonde, datée de la fin du Crétacé / début du Cénozoïque. Nombre d’entre eux se sont construit depuis le niveau du plancher marin à plus de 4000 m. de profondeur, pour être ensuite érodés en montagnes à toit plat qui ont subsidé à des profondeurs de 400 m. environ.

Des échantillons de basalte prélevés sur les volcans Gascoyne, Taupo, Derwent Hunter, Britannia et Queensland ont permis une datation K-Ar  et Ar40/Ar39, entre 24 et 6,4 Ma. Les volcans rajeunissent vers le sud le long de cette chaîne de seamounts, avec un ratio de 67+/- 5 mm / an. La position actuelle du point chaud  est 40,4°S et 155-156°E.

 

Gascoyne-seamount---seamount-biogeosciences-network.jpgGascoyne-seamount----2009---Mike-Sexton.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Gascoyne-profil-NO-SE.jpg

 

 

 

 

 

 

Gascoyne seamount : SMNT – 367S – 1565E / localisation 36,40°S-156,10°E

et profil NO-SE.


La route dessinée par ce passage a été affectée par la collision du plateau Ontong-Java avec la zone de subduction péri-Pacifique, avec une incurvation de la trajectoire vers l’ouest de la transition entre la dorsale Dampier et le plateau Chesterfield, et un changement de cinématique de la plaque australienne.

 

hotspots-copie.jpgTraces laissées par le passage de la plaque indo-australienne au dessus des points chauds Tasmantid et Lord Howe - situation actuelle des points chauds - âges des îles et seamounts en Ma - les flèches blanches témoignent de l'influence de la collision avec le plateau Ontong-Java - doc. Romsey Australia.

 

Le point chaud Lord Howe :

 

La trace laissé par le passage de la plaque Indo-australienne au dessus de ce point chaud est caractérisée par une série de guyots s’étendant sur plus de 1000 km., avec quelques sommets émergés formant l’île Lord Howe et l’archipel Chesterfield.

Les basaltes prélevés sur les flancs de l’île Lord Howe sont datés de 6,9 – 6,4 Ma par K-Ar ; La dorsale Chesterfield a été formée au cours du Miocène ( environ 25 Ma).

Cette trace a été affectée de la même façon que celle du Tasmantid hot spot par la collision avec le plateau Ontong-Java.

 

LordHowe---Moloch05.jpgLord-Howe-and-Balls-pyramid---Oregonstate.jpgLord Home et Balls pyramid : vue 3D de gauche Island museum, via Moloch 5 - bathymétrie de droite Oregonstate univ.

 

L’île Lord Howe est un reste d’un volcan-bouclier éteint, de 11 km. sur 2, en forme de croissant emprisonnant un lagon et un récif corallien, considéré comme étant situé le plus au sud  de la planète. Elle est dominée par les pics basaltiques des monts Lidgbird (777 m.) et Gower (875 m.), à l’extrémité sud de l’île, virtuels restes de coulées de lave qui ont empli une grande caldeira volcanique (6,4 Ma).

 

lord-howe-background.jpgLord Howe island - la vue aérienne permet de détailler les hautes falaises, le lagonet la trace du récif corallien, les sommets Monts Lidgbird et Gower - photo site officiel de l'île.

 

-BasaltDykes LordHoweIsland 7June2011 - Granitethighs            Lord Howe island - les dykes basaltiques du sud de l'île - photo Granitethighs.


Le groupe d’îles Lord Howe  comprend 28 îles, îlets et rochers. Parmi ceux-ci, Balls Pyramid, un îlet rocheux haut de 551 m. colonisé par les oiseaux. Au nord, le groupe Admiralty est formé de sept petites îles inhabitées ; à l’est, Mutton bird island et Blackburn (or Rabbit) island dans le lagon.

 

lord-howe-island-Balls-Pyramid---pacific-island.jpg                            Lord Howe - Balls pyramids - photo Pacific islands.


Le climat humide sub-tropical est marqué par un taux de pluies de 1717 mm. par an, qui a permis l’installation de forêts présentant des affinités avc les flores Australiennes, Néo-calédonienne, et même Néo-zélandaise.

Son isolation est responsable d’un fort endémisme marquant la flore et la faune ; 105 espèces de plantes sur les 241 espèces natives sont endémiques. Parmi l’avifaune, sept espèces endémiques se sont éteintes ; quatre endémiques demeurent : le Zostérops de Lord Howe ( Zosterops tephropleurus), le râle sylvestre (Gallirallus sylvestris), le siffleur doré (Pachycephala pectoraliscontempta) et un passereau, the Lord howe Currawong (Strepera graculina crissalis).

Les oiseaux marins utilisent massivement ces îles comme site de nidification.

 

800px-Woodhen_Tricholimnas_sylvestris_Ned-sBeachRd_11June20.jpg         Le râle sylvestre (Gallirallus sylvestris) - espèce endémique de Lord Howe - photo Granitethighs

 

Sources :

- Romsey australia - Hot spot system in our backyard - link

- Age progressive volcanism in the Tasmantid seamounts - by Ian Mc Dougall & al.

- Tasmantid and Lord howe seamounts : biostratigraphy and paleoceanographic signifiance - by P. Quilty

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog