Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Sur cette photo satellite Landsat, on distingue bien les trois complexes centraux : La Reforma, El Aquajito et Tres Virgenes, et ses trois structures alignées N-S.

 

 

La_Reforma-_BCS.jpg

NASA image created by Jesse Allen, using Landsat data provided by the United States Geological Survey. Caption by Rebecca Lindsey. - Instrument: Landsat 7 - 2000

 

La caldeira El Aguajito, aussi connue sous le nom de caldeira Santa Ana, est située sur le golfe de Californie au nord-est des Tres Virgenes.

La formation de la caldeira est associée à une éruption ignimbritique datée de 760.000 ans.

Les contours de cette caldeira d’approximativement 10 km. de large ne sont pas visibles, mais un arc de dômes de lave andésitique à rhyolitique, vieux de 500.000 ans, couvre sa lisière nord. Des dômes de dacite situés sur le côté sud sont plus âgés ; et la lisière sud est ponctuée de sources chaudes.

La faille Cimarron coupe le centre de la structure.

 

Un complexe géothermique sépare la caldeira El Aguajito du complexe Tres virgenes.

 

Le complexe volcanique Tres virgenes domine le centre-est de la péninsule de Baja California. Trois volcans le composent, alignés sur un axe NE-SO. : El Viejo, El azufre et La Virgen.

 

GD-La-Virgen---El-Azufre---El-Viejo---ph.jpgDe gauche à droite : La Virgen, El Azufre et El Viejo et à l'avant-plan, une coulée de lave rhyodacitique consécutive à une éruption plinienne de La Virgen, datée de 6.500 ans  -

photo  by José Macías, 1995 (Universidad Nacional Autónoma de México). 


La Virgen est un stratovolcan andésitique flanqué de nombreux dômes dacitiques et de coulées de lave.


La-Virgen---oregonstate.edu.gif       Répartition schématique des différentes roches de La Virgen - doc. Oregonstate univ.


La datation de son activité est sujette à discussion : une éruption plinienne affectant le flanc SO. est datée au radiocarbone à 6.500 ans , mais les datations-He lui donne une datation fin du Pléistocène. Plus récemment, un jésuite espagnol rapporte un panache observé depuis le golfe de Californie en 1746, évènement corroboré par une jeune coulée andésitique au sommet.


Le complexe volcanique La Reforma présente une caldeira typique, de 10 km. de diamètre.

Sa formation a commencé au Pliocène, caractérisée par des coulées de ponces subaquatiques. Un second stade est marqué par des coulées basiques  dans un environnement proche de la mer, avec des laves en coussins. Au début du Pléistocène, une grande éruption ignimbritique est directement liée à la formation de la caldeira et à la production de tuffs pantélleritiques.

Par après, des dômes rhyolitiques et des coulées de lave, le long d’une fracture marginale, ont partiellement recouvert la couche d’ignimbrite. Au centre de la caldeira, un bloc de substrat datant du Miocène a été soulevé de près d’un kilomètre par « résurgence dômale ».

L’activité a bâti ensuite quelques cônes basaltiques sur les flancs du complexe, le dernier en date étant lié à l’extension tectonique du Golfe de Californie, aussi responsable de la formation de l’île de la Tortue.

 

baja-La-Reforma-caldera.jpgCaldeira La Reforma - close up d'après une photo Landsat 7 / Nasa - De façon concentrique, de l'extérieur vers l'intérieur : coulées foncées de lave fluides, la caldeira et le dôme de résurgence au centre.

 

La Basse Californie abrite une faune et une flore adaptée au biotope désertique ; la proximité de la mer favorise aussi une riche avifaune marine.

 

Stenocereus_thurberi-flower---ph.pompilid.jpg                Le cactus "tuyau d'orge" - Stenocereus Thurberi - photo pompilid.

Rudesse des moyens d'adaptation à la sécheresse, mais splendeur de l'explosion florale.


Dans le désert de Sonora, lézards, crotales, rats kangourous voisinent avec le bighorn et le cerf de Californie, sous le vol du condor. Le bord de mer est le domaine des mouettes et goélands, mais aussi des cormorans, des fous bruns et à pattes bleues, du balbuzard; les eaux abritent le requin-baleine, des dauphins, des marsouins et des baleines.

La flore n'est pas en reste : sur environ 4.000 plantes répertoriées, on relève 700 endémiques ... et l'inventaire n'est pas terminé.

 

Bref, c''est un paradis pour les amoureux de nature.

 

-California-Condor---Fir0002.jpg  Le condor de Californie - Gymnopys californianus - oiseau mythique dont il ne reste que 384 exemplaires vivants. Adaptation hygiénique : sa tête et son cou ne portent que peu de plumes, ce qui permet d'exposer la peau aux effets stérilisants de la déshydratation et des ultra-violets des hautes altitudes. La peau de la tête est de couleur variable en fonction de l'état émotionnel et permet la communication entre les individus.

 

La péninsule abrite aussi un trésor picturesque : les pictographes préhistorique de la Sierra de San Francisco.

Datées entre 1.100 avant JC. et 1.300 après JC., elles représentent la vie et les croyances des peuples Cochimi et Guachimis, groupes de chasseurs nomades. Peu accessibles, elles ne furent découvertes qu'au 18° siècle et inscrites en 1993 au patrimoine de l'Unesco.

 

Sanfrancisco_paintings---chokkolate.jpg

                 Peintures rupestres de la Sierra de San Francisco - photo chokkolate.


Sources :

- Global Volcanism Program -

- Native trails - la faune et la flore de Baja California - link

- Bradshaw foundation - Cave paintings in Baja California - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog